• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Arbitres en chef au Tournoi midget espoir: gravir les échelons 

Arbitres en chef au Tournoi midget espoir: gravir les échelons

Arbitre en chef au Tournoi de hockey midget... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Arbitre en chef au Tournoi de hockey midget espoir de La Baie, Jean-Sébastien Cloutier aspire à poursuivre sa carrière au sein de la Ligue de hockey junior majeur du Québec un jour.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jean-Sébastien Cloutier et Yann-Éric Fillion-Côté font partie des 11 arbitres en chef présents au Tournoi de hockey midget espoir de La Baie. Les deux officiels de la région ne sont pas là pour voler le spectacle aux joueurs, mais leur travail est tout aussi important.

Dans une compétition du genre, les performances individuelles et collectives des équipes en lice sont mises à l'avant-plan. Un vieux cliché dit que si on n'entend pas parler de l'arbitre au terme d'une partie, c'est qu'il a bien fait son travail. Malgré tout, les officiels sont tout aussi passionnés par leur sport que les hockeyeurs. Jean-Sébastien Cloutier a cessé de jouer au hockey organisé après sa première année midget A, voyant qu'il n'avait plus de possibilités pour lui d'évoluer à un plus haut niveau. Il porte maintenant un chandail rayé depuis 2010.

Membre du circuit provincial des officiels pour une troisième année, il a littéralement eu la piqûre. À un point tel qu'il a même raté quelques matchs avec son équipe midget A afin d'arbitrer.

«Il y a d'autres possibilités de monter dans le hockey», soutient Cloutier, originaire de Lac-Bouchette et résident d'Alma depuis une dizaine d'années. Samedi matin, il était l'arbitre en chef pour le match de huitièmes de finale entre l'équipe du Québec Blanc et les Tigres du Lac Saint-Louis.

«L'important est de ne pas être stressé et de demeurer en contrôle», explique le jeune homme de 20 ans, avouant qu'il lui a fallu un certain temps avant de prendre sa place en raison de son jeune âge, particulièrement dans le junior où les joueurs sont souvent plus vieux que lui.

«Au début ce fut un peu plus difficile de faire valoir mon autorité, mais à force de faire des matchs, les autres équipes se sont rendu compte que je rends les mêmes décisions que les arbitres plus vieux», met-il en contexte.

L'étudiant en Techniques policières au Collège d'Alma souhaite poursuivre son ascension à titre d'officiel. Il aimerait être arbitre en chef au niveau provincial, avant d'atteindre éventuellement le junior majeur. Pour l'instant, il peut être arbitre en chef au maximum dans le midget espoir et le hockey juvénile, en plus d'être juge de lignes dans les calibres midget AAA, collégial et junior AAA.

«Lorsque je vais arbitrer à l'extérieur de la région les fins de semaine, je vis le moment présent parce que je sais que je ne vais peut-être pas toujours avoir la chance de vivre ce genre d'expérience, ajoute Jean-Sébastien Cloutier. Il y a d'autres personnes qui aimeraient avoir ma place et c'est pour cette raison que je dois toujours être à ton meilleur.»

Cloutier voit d'un très bon oeil sa présence au Tournoi de hockey midget espoir, qui est une belle occasion pour lui de démontrer son savoir-faire à ses supérieurs.

«J'avais hâte de participer à ce tournoi-là, notamment en raison des nombreux superviseurs et de ce qu'ils peuvent nous apporter, partage-t-il, lui qui en est à une première expérience en tant qu'arbitre en chef dans le midget espoir. En région, ce n'est pas que les standards sont différents, mais on fait des choses différemment comparativement à Montréal, par exemple. Ça nous permet d'avoir des commentaires d'un peu partout.»

Une belle expérience déjà acquise

Yann-Éric Fillion-Côté a participé à la Coupe Dodge... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 3.0

Agrandir

Yann-Éric Fillion-Côté a participé à la Coupe Dodge à deux reprises en tant qu'arbitre.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Même s'il a à peine 18 ans, Yann-Éric Fillion-Côté a une feuille de route déjà bien garnie en tant qu'arbitre. Le Chicoutimien a deux participations à la Coupe Dodge derrière la cravate, dont une dans la catégorie midget espoir en tant que juge de lignes.

C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il a obtenu sa place à titre d'arbitre en chef au tournoi midget espoir de La Baie. Il était d'office pour le match quart de finale, samedi soir, opposant les Élites de Beauce-Appalaches et les Citadelles de Rouyn-Noranda. Côté-Fillion, qui a joué du hockey double lettre tout au long de sa jeunesse et qui fait encore partie d'une équipe junior AA de la région, a surtout du plaisir à exercer son travail, qu'il ne qualifie pas réellement de la sorte en fait.

«Je suis vraiment content d'être ici, surtout qu'on est encadrés par de bons superviseurs, raconte Yann-Éric Fillion-Côté, officiel depuis quatre ans. C'est un tournoi important pour moi. On s'améliore toujours à chaque match et c'est ce que j'aime. Le but est de performer, mais aussi de s'amuser. Je prends ça à coeur, mais je veux avoir du fun. C'est une passion pour moi.»

Fillion-Côté est présentement juge de lignes dans le midget AAA. Comme toute personne encouragée à gravir les échelons, il aimerait devenir un arbitre en chef au midget AAA, pour éventuellement atteindre la LHJMQ. Et qui sait, peut-être un jour sillonner les glaces de la Ligue nationale. «Si on y croit fort, je pense que c'est possible, avance-t-il avec assurance. Il n'y a rien d'impossible dans la vie.»

Grand amateur de hockey, le jeune athlète avait envie de tenter sa chance dans le monde de l'arbitrage lorsqu'il a réalisé que sa carrière de hockeyeur avait atteint une certaine limite.

«Je voulais voir l'autre côté de la médaille et mon frère, qui a également arbitré, m'a donné le goût de le faire, fait valoir Yann-Éric Fillion-Côté. C'est de voir la partie d'une façon différente, de faire régner le respect sur la glace et de protéger les joueurs. Ça arrive de se faire crier après, mais il ne faut pas trop s'en faire.»

La Coupe Dodge dans la mire

Les quatre arbitres en chef qui seront appelés les derniers matchs du Tournoi de hockey midget espoir obtiendront un billet direct vers une participation vers la Coupe Dodge, tournoi de fin de saison qui regroupe tous les calibres du hockey mineur québécois.

L'arbitre s'étant mérité les meilleurs commentaires des six superviseurs sera appelé à être d'office pour la grande finale, dimanche en fin d'après-midi. Deux autres arbitreront chacune des demi-finales et le dernier sera en charge du match pour la médaille de bronze. Certains arbitres en chef pourront prendre part à la prochaine finale des Jeux du Québec d'hiver à Alma, dans quelques mois.

En plus des deux arbitres de la région présents à La Baie toute la fin de semaine, six juges de lignes du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont également été sélectionnés. Il s'agit de Jeffrey Rousseau-Dallaire, Olivier Boudreault, Kaven Cyr, Marc-Olivier Paradis, Frédérick Fortin et Bryan Hassan. Olivier Boudreault est le plus jeune d'entre eux, âgé de 16 ans.

«C'est sa deuxième année d'arbitrage seulement et on voit que c'est un passionné, a noté le superviseur Martin Savoie, qui est le coordonnateur du programme élite des arbitres dans la région. Olivier a beaucoup de talent et il a progressé de manière fulgurante.»

Tous les matchs sans exception sont encadrés par un superviseur. Au total, 33 officiels participent au Tournoi de hockey midget de La Baie, dont 11 arbitres en chef.

Le carré d'as est connu

Les Cyclones de Québec ont obtenu leur billet... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 6.0

Agrandir

Les Cyclones de Québec ont obtenu leur billet pour les demi-finales en battant l'équipe du Québec Blanc au compte de 5-1.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

La journée de samedi a permis aux quatre équipes de prendre les places de demi-finalistes au Tournoi de hockey midget espoir de La Baie.

Dès 9h dimanche matin sur les glaces 1 et 2 du centre Jean-Claude Tremblay, le Canimex de l'école Marie-Rivier de Drummondville croisera le fer avec les Cyclones de Québec, en plus d'un affrontement entre les Élites de Beauces-Appalaches et le Collège-Français de Rive-Sud.

Les gagnants de ces deux rencontres ont rendez-vous en grande finale à 17h. Les perdants des demi-finales auront la chance de repartir avec la médaille de bronze avec un face à face prévu à 15h.

En matinée samedi, les derniers matchs de huitièmes de finale ainsi que les quarts de finale ont été disputés, pour un total de 10 parties.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer