Rien de nouveau avec German Rubtsov

German Rubtsov a démontré tout son talent offensif... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

German Rubtsov a démontré tout son talent offensif en réalisant une belle pièce de jeu dès sa première présence sur la patinoire.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

German Rubtsov a laissé parler son talent d'entrée de jeu face aux meilleurs éléments de la LHJMQ, mais la soirée de mardi n'a pas permis d'éclaircir le mystère entourant sa possible venue avec les Saguenéens.

Ce partisan a tenté de convaincre German Rubtsov... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 1.0

Agrandir

Ce partisan a tenté de convaincre German Rubtsov de venir jouer à Chicoutimi.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Le grand numéro 17 a obtenu son seul tir de la rencontre sur sa première présence, dans ce qui a bien failli être le fait saillant de la soirée. Il a montré qu'il avait des mains, déjouant la défensive adverse avant de prendre un tir du revers bloqué par Callum Booth. Par la suite, l'attaquant de 18 ans a été plus discret, mais tout de même moins qu'en entrevue d'après-match. Il a accepté de rencontrer les journalistes, avec la supervision d'un interprète, mais à condition qu'aucune question ne soit posée sur le dossier avec les Sags, ce qui a donné lieu à un moment assez particulier.

«Il a aimé, mais ça n'a eu aucun effet sur le match», a résumé l'interprète sur une question posée sur l'attention à son endroit pour cette rencontre. Sur sa performance, il a simplement dit: «Vous pouvez voir le pointage, c'est sa réponse», convenant après que l'horaire était difficile pour la délégation russe, qui avant de s'amener au Saguenay, jouait la veille contre l'Ontario. Du même souffle, il ne pense pas présentement à la possibilité de représenter son pays au Championnat mondial junior. Sur le centre Georges-Vézina, il estimait que la glace olympique ne changeait rien, ajoutant quelques instants plus tard qu'il appréciait toutefois le style d'aréna d'époque qui ressemblait à ce qui se voit en Russie. Fin du point de presse!

Présent mardi dans les estrades du centre Georges-Vézina, l'agent de Rubstov, a très poliment décliné la demande d'entrevue du Quotidien, préférant ne pas commenter ce sujet «sensible». Il a toutefois été possible d'apprendre qu'une autre rencontre a eu lieu entre lui et le directeur général des Sags après le match. Son autre client assis avec lui, Dmitry Zhukenov, connaît bien Rubtsov pour avoir été son coéquipier lors du Défi mondial des moins de 18 ans en 2014. Il est donc bien conscient que l'impact que son compatriote aurait dans l'alignement des Sags. «Ce serait bien pour moi d'avoir un autre Russe, mais ce serait surtout bien pour l'équipe», a laissé tomber Zhukenov qui se promettait d'aller jaser avec quelques compatriotes après la rencontre.

Pointes de plume

• Quelques heures avant la rencontre, l'attaquant Pierre-Luc Dubois a été nommé capitaine de la formation du Québec. Il était secondé par Nicolas Roy, des Sags, Julien Gauthier, des Foreurs, et Thomas Chabot, des Sea Dogs. Les quatre joueurs ont d'excellentes chances de faire partie de l'équipe canadienne au Championnat mondial junior...

• Le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Gilles Courteau, n'assistait pas à la première rencontre en sol québécois de la Série Canada-Russie. Il était du côté de Toronto lundi pour la cérémonie d'intronisation du Temple de la renommée du hockey et participait ensuite à des réunions avec les dirigeants de Hockey-Canada...

• Signe que la rencontre était également présentée en Russie, une publicité annonçait le site Internet redmachine.ru. Pour les intéressés, il s'agit du distributeur officiel de marchandise de l'équipe russe. Ah, pour ceux qui voudraient commander, tout est écrit en russe. Bonne chance...

• Ces affrontements sont extrêmement suivis par les recruteurs de la Ligue nationale. Ils étaient environ 75 représentants des différentes équipes à épier les espoirs des deux côtés. Les dirigeants des différents clubs de la LHJMQ étaient également bien présents dans les estrades...

• Pendant la période d'échauffement, les joueurs de la LHJMQ portaient les chandails de leur équipe respective. Les Huskies étaient bien visibles avec cinq représentants...

• Auteur d'un blanchissage, avec 16 arrêts, le gardien des Remparts Callum Booth renvoyait la balle à ses coéquipiers après la rencontre. «On a un excellent groupe de gars, tant les attaquants que les défenseurs. Ils ont fait le travail devant moi», a-t-il souligné avec humilité devant la horde de journalistes, convenant que le groupe de défenseurs était très solide. «Il n'y a pas de maillon faible. C'est incroyable, même à l'attaque. Je suis juste content d'avoir pu d'avoir eu l'opportunité d'évoluer avec eux», de noter Callum Booth...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer