Les Russes ont vu des étoiles

Troisième choix au dernier repêchage de la LNH,... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Troisième choix au dernier repêchage de la LNH, Pierre-Luc Dubois a connu un bon match pour l'équipe de la LHJMQ.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La glace olympique du Centre Georges-Vézina allait comme un gant aux représentants de la LHJMQ, mardi soir, face aux Russes. Les étoiles du circuit Courteau ont dominé les Russes dans le premier de deux matchs en sol québécois, avec une éclatante victoire de 4-0 dans une soirée sous le signe de la rapidité.

Cette victoire assurait du même coup les honneurs de la série de six rencontres aux porte-couleurs des trois circuits de la Ligue canadienne de hockey. Les joueurs de la LHJMQ ont pour leur part signé une 15e victoire depuis la création du duel annuel, en 27 affrontements, et un premier par blanchissage.

Troisième choix au dernier repêchage, Pierre-Luc Dubois a montré ses talents de passeur en fin de deuxième période pour permettre aux représentants de la LHJMQ de profiter d'une avance de 2-0.

L'attaquant de 18 ans des Screaming Eagles du Cap-Breton a d'abord attiré deux joueurs russes sur lui avant de remettre à Julien Gauthier qui a dégainé pour battre Vladislav Sukhachev. Puis, quelques minutes plus tard en avantage numérique, Dubois a cette fois remis à Nicolas Roy des Sags bien placé dans l'enclave qui a complété, au grand plaisir des 3146 amateurs présents au Centre Georges-Vézina.

En troisième, même s'il n'a pas obtenu de point sur la séquence, Roy a fait tout le travail en zone offensive, ce qui a mené au but de Thomas Chabot, sur un boulet.

Le défenseur robervalois Samuel Girard a servi la passe à son compagnon pendant la soirée. Julien Gauthier a mis un point d'exclamation à une soirée fructueuse pour la LHJMQ sur une belle pièce individuelle, servant une feinte magistrale au gardien russe Vladislav Sukhachev, qui a repoussé 21 tirs.

«Je suis habitué sur cette grande surface», a simplement répondu le numéro 55 qui évoluait en compagnie d'Alexandre Fortin et Mathieu Joseph, un trio qui a eu plusieurs incursions sérieuses en zone ennemie.

«On veut toujours en faire plus, mais j'estime avoir disputé un bon match. Je vais pousser pour faire encore mieux jeudi à Baie-Comeau», confiait Nicolas Roy sur son audition pour Équipe Canada junior.

Dans les derniers jours, la défensive québécoise a été beaucoup vantée et les huit membres ont répondu à l'appel dans cette première rencontre, limitant grandement les chances russes.

«Je pense qu'on a bien défendu notre zone. Les Russes n'ont pas réussi à faire grand-chose dans notre territoire. Dans l'ensemble, c'était un bon match», de résumer Samuel Girard qui estimait avoir prouvé qu'il pouvait être efficace dans les deux facettes du jeu au niveau international.

«Peu importe que ton style soit offensif ou défensif, il faut que tu sois capable de jouer dans les deux sens. Je pense que c'est ce que j'ai montré dans ce premier match», de confier la tornade de Roberval qui s'est mis en évidence en première période. Après avoir causé le revirement en entrée de territoire, Girard a réussi une percée qui a bien failli par se terminer par un but d'Alexandre Alain, des Olympiques de Gatineau. «Avec une telle équipe, ce n'est pas dur de trouver tes options. Les gars sont toujours à la bonne place», a-t-il souligné.

«C'est vraiment le fun de jouer avec d'aussi bons joueurs, surtout contre la Russie. Les gars sont gros. Au début, j'étais un peu impressionné, mais plus le match allait, mieux ça allait pour moi», a quant à lui résumé le défenseur des Sags Frédéric Allard, rappelant la bonne communication avec son partenaire Simon Bourque, de l'Océanic de Rimouski.

«Tout le monde vient d'un peu partout. Ç'a pris un certain temps qu'on s'ajuste, a admis le numéro 58 qui n'est pas encore complètement rétabli de sa blessure à la cheville, mais indiquait que participer aux deux matchs de la dernière fin de semaine l'a aidé à être prêt pour les affrontements face aux Russes.

«Je pense que j'ai fait ce que je devais faire. Je suis resté dans mes forces sans essayer de trop en faire. J'ai joué mon style et ç'a bien fonctionné, je crois», d'estimer Frédéric Allard.

«J'ai aimé la constance»

Entraîneur-chef d'équipe Canada junior, Dominique Ducharme avait bien peu de choses négatives à dire sur la performance des étoiles de la LHJMQ dans ce premier duel face aux Russes.

«J'ai aimé notre match. En première période, on est rentrés dedans. Plus ça avançait, meilleurs on était», a-t-il résumé, prévenant qu'un match ne faisait pas foi de tout dans l'évaluation.

«J'ai aimé la constance. À toutes les positions, on a été solides. On a marqué un gros but en avantage numérique, on a été bons en désavantage. À cinq contre cinq, on a généré des chances et on n'en a pas donné beaucoup. Je pense que c'était un match assez complet», d'estimer Dominique Ducharme, qui en plus de ses engagements avec Hockey Canada, est l'entraîneur des Voltigeurs de Drummondville.

Il a bien sûr profité de l'occasion pour tenter des expériences, notamment avec Nicolas Roy sur l'avantage numérique, en compagnie de Pierre-Luc Dubois et Julien Gauthier. Il était ravi de la performance des trois ténors offensivs.

«C'est important. C'est bon pour notre équipe, mais aussi pour eux. Tout est positif», de confier Dominique Ducharme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer