Sayne Gauthier: fin d'une première saison dans la LCF

Shayne Gauthier considère qu'il a connu une belle... (Archives CFL, Larry MacDougal)

Agrandir

Shayne Gauthier considère qu'il a connu une belle progression à sa première saison avec les Blue Bombers de Winnipeg.

Archives CFL, Larry MacDougal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Avec la défaite crève-coeur des Blue Bombers de Winnipeg aux mains des Lions de la Colombie-Britannique a pris fin la première saison de Shayne Gauthier dans la Ligue canadienne de football, dimanche. L'athlète de Dolbeau-Mistassini estime que ce premier contact a été profitable, malgré les blessures qui l'ont ralenti trop souvent.

Celui qui a porté les couleurs du Rouge et Or de l'Université Laval pendant quatre saisons a participé à neuf matchs des Blue Bombers. Il a principalement été utilisé sur les unités spéciales, où il a réussi sept plaqués.

«J'ai eu une belle fin de saison, après un début de saison un peu retardé en raison des blessures, résume le secondeur de 24 ans. Je pense avoir progressé pendant toute la saison. J'ai débuté sur une unité spéciale. Avec le temps, j'ai réussi à en faire plus. J'ai eu une belle progression et les entraîneurs ont commencé à me faire de plus en plus confiance. J'ai eu de bons commentaires de pas mal tous mes entraîneurs. Ils ont hâte de voir comment ça va se passer pour moi l'an prochain.

«Le plus important pour moi est d'arriver au prochain camp en santé et d'être prêt à le passer sans embûches. C'est un de mes gros objectifs pour la prochaine saison. Cette année, je n'ai pas eu la chance de pratiquer beaucoup durant le camp. J'espère que ce sera différent la saison prochaine. Ils m'ont parlé de certains points que je dois travailler, mais ce sont tous des petits détails techniques que je peux travailler facilement pendant l'hiver.»

Comme tous ceux qui vivent l'expérience, Shayne Gauthier a remarqué une bonne différence entre le football universitaire et celui de la LCF. Il a principalement été impressionné par la rapidité du jeu. Il estime aussi avoir bien réussi à faire la transition entre la vie d'un étudiant qui joue au football et celle d'un joueur professionnel.

«J'ai joué dans une bonne université qui m'a bien préparé à faire face à ce genre de situation, souligne l'athlète de 5'10'' et 226 livres. Je pense que je réussis à très bien m'adapter malgré la plus grande vitesse. J'aime que le jeu soit plus vite. Ça me permet de m'améliorer et d'être plus rapide encore.

«Comme joueur de la Ligue canadienne de football, nous avons des journées normales de travail. Il faut se présenter au stade chaque jour, nous avons des rencontres, il faut s'entraîner. Nous avons beaucoup de temps pour prendre soin de notre corps. C'est un élément très important. Nous devons être en mesure de disputer chaque match au meilleur de nos capacités. Tu dois prendre soin de ton corps en dehors des heures de travail. C'est un mode de vie.»

Shayne Gauthier doit rentrer au Québec vendredi. Il se promet d'être dans les gradins, samedi, quand le Rouge et Or poursuivra sa route en séries en accueillant les Golden Hawks de l'Université Laurier, champions de l'Ontario, en finale de la Coupe Uteck.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer