Série Canada/Russie: la chance de «se vendre»

Les joueurs de la LHJMQ ont tenu une... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Les joueurs de la LHJMQ ont tenu une longue séance d'entraînement, lundi, sur la grande patinoire du Centre Georges-Vézina.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Yanick Jean et Martin Bernard souhaitent voir les joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec savourer leur expérience et mettre en valeur les qualités qui leur ont permis d'être sélectionnés, mardi et jeudi, quand ils s'attaqueront à la portion LHJMQ de la Série Canada/Russie CIBC.

En l'absence de Dominique Ducharme, qui se trouvait à Hamilton pour le quatrième match de la série, Yanick Jean et Martin Bernard ont dirigé une longue séance d'entraînement, lundi matin, sur la grande patinoire du Centre Georges-Vézina. Ils l'ont fait en prévision du cinquième duel entre des représentants de la Ligue canadienne de hockey et la formation russe qui aura lieu à Saguenay, mardi soir. La série prendra fin à Baie-Comeau, jeudi.

«C'est une occasion pour nos joueurs de briller pour Équipe Canada junior, a avancé Yanick Jean, après l'entraînement de la formation de la LHJMQ. Oui, nous voulons qu'ils jouent d'une certaine manière, mais ils ne doivent pas oublier que chacun doit travailler avec ses forces. Si un joueur a été choisi pour telle ou telle raison, il doit le faire sur la patinoire. Ils ne doivent pas changer leur jeu parce qu'ils participent à un match comme ça. Ce n'est pas un match régulier ou une partie d'étoiles. Ils doivent se vendre le mieux possible. C'est pour eux. Ce n'est pas pour les entraîneurs, mais pour les joueurs. Ils doivent montrer sur la glace ce qu'ils font de bien.

«C'est leur chance de rayonner. Les gens de Hockey Canada seront là. Plusieurs joueurs de notre ligue auront une chance d'être là (au sein d'Équipe Canada junior).

«Pour moi, l'opportunité est de pouvoir travailler avec Dominique Ducharme et Martin Bernard. Je ne les ai pas côtoyés beaucoup dans le passé et je pourrai mieux les connaître. Je pourrai ensuite ramener cette expérience avec les joueurs de mon équipe.»

Tout comme bien des amateurs qui ont suivi l'entraînement, Yanick Jean s'est montré très impressionné par la qualité des hockeyeurs présents au Centre Georges-Vézina, lundi matin. La majorité d'entre eux ont profité de l'occasion pour se familiariser un peu plus avec la grande surface de jeu. Certains exercices ont été effectués en tenant compte de la glace aux dimensions olympiques et des pièges qu'elle peut cacher.

En réponse à une question, l'entraîneur des Saguenéens de Chicoutimi s'est particulièrement attardé au potentiel des défenseurs de la LHJMQ.

«C'est impressionnant, a lancé Yanick Jean. Certains joueurs qui ont participé à ce défi à 17 ans, il y a deux ans ou l'an passé, sont encore là. Certains en sont à une troisième participation. Ils sont rendus à maturité et c'est impressionnant de voir ça. Ce sont aussi de gros bonshommes qui prennent de la place sur la patinoire.

«Je ne veux pas trop m'avancer, mais ça fait longtemps que nous n'avons pas eu autant de défenseurs de qualité qui ont une chance de percer l'alignement d'Équipe Canada.»

Nicolas Roy a un seul objectif

Comme bien d'autres joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui participeront à la Série Canada/Russie, Nicolas Roy aura un but bien précis en tête, mardi et jeudi.

«J'ai un objectif en tête et c'est de montrer à Hockey Canada que je veux faire partie de leur équipe à Noël», a signalé le capitaine des Saguenéens de Chicoutimi, lundi, après le premier entraînement de la formation de la LHJMQ.

Roy vivra l'expérience pour une deuxième année consécutive, cette semaine, mais il a l'impression qu'il affrontera une équipe russe passablement différente de la précédente.

«En comparaison avec l'an passé, ils semblent avoir une équipe plus grosse et plus physique. Ils semblent avoir une bonne équipe», a avancé le meilleur pointeur des Saguenéens, troisième étoile de la semaine dans la LHJMQ.

Roy ne sera pas l'unique représentant des Saguenéens face à la Russie. Le défenseur Frédéric Allard fait également partie des heureux élus. Il sera à son poste, après s'être fait une petite frayeur en se blessant à une cheville, il y a une dizaine de jours.

«Je voulais prendre mon temps et ne pas brusquer les choses, mais j'étais content quand on m'a donné le OK pour jouer, a raconté Frédéric Allard. J'ai repris ma place vendredi et samedi afin de me remettre dedans et d'être prêt pour les matchs contre la Russie. À 19 ans, et peut-être à ma dernière année dans la ligue, je voulais absolument jouer et montrer ce que je suis capable de faire.

«Ce sera une expérience. Tu dois t'amuser, ne pas te mettre de pression supplémentaire sur les épaules et jouer ta ''game''. Si tu as été choisi, c'est pour une raison et tu dois la montrer.»

Chabot et Dubois

Parmi tous les joueurs qui défendront les couleurs de la LHJMQ, mardi et jeudi, le défenseur Thomas Chabot est le seul à avoir porté les couleurs du Canada au Championnat mondial de hockey junior, l'an dernier. Il espère évidemment répéter l'expérience dans quelques semaines et croit que quelques collègues de la LHJMQ pourraient l'accompagner.

«Je suis le seul défenseur de l'édition de l'an passé qui revient, a noté Chabot qui vient de rejoindre les Sea Dogs de Saint John après un séjour avec les Sénateurs d'Ottawa. Je veux simplement profiter de la semaine pour reprendre un peu le tempo du système de jeu que Dominique (Ducharme) nous avait donné au camp, cet été. Je veux continuer de montrer que je pourrai être un des bons leaders pendant le tournoi.

«Ce serait le fun d'avoir d'autres défenseurs québécois avec Équipe Canada. Les six défenseurs qui sont présents cette semaine sont tous très bons et j'espère qu'il y aura d'autres Québécois au Championnat mondial.»

Si Chabot a évolué pour le Canada l'an passé, Pierre-Luc Dubois a vécu une expérience bien différente en étant retranché lors du camp de sélection. Dans les semaines qui ont suivi, il s'est retroussé les manches, ce qui a amené les Blue Jackets de Columbus à le sélectionner au troisième rang, en juin. Cette année, Dubois entend bien faire partie de la formation canadienne.

«J'ai vu ce que c'était de passer proche l'année passée, donc c'est de la motivation, a mentionné l'attaquant des Screaming Eagles du Cap-Breton. Je veux franchir cette étape-là et participer au Championnat mondial. Ça commence cette semaine. Je suis prêt. Je suis confiant. Je veux avoir du plaisir cette semaine. Je veux montrer ce que je suis capable de faire.»

Pointes de plume

• À la veille d'un match contre l'équipe russe, il fallait bien tenter le coup et interroger une nouvelle fois Yanick Jean sur German Rubtsov et la possibilité qu'il demeure avec les Saguenéens après la Série Canada/Russie. Sa réponse n'a pas changé. «Tout le monde a la même intention. On souhaite qu'il vienne et le joueur a le désir de venir, mais il est sous contrat (en Russie). On laisse les gens travailler. On ne met pas de pression sur qui que ce soit, surtout pas de pression médiatique. C'est important que les choses suivent leur cours. C'est vraiment la situation», a répété Yanick Jean...

• Thomas Chabot, Antoine Morand et Alexandre Alain (BLB) ont été ajoutés à l'équipe de la LHJMQ. Blessés, Pascal Laberge et Jérémy Roy ont été retirés de la formation. Brandon Gignac, lui aussi ennuyé par une blessure, ne devrait pas jouer mardi soir, mais il pourrait être en uniforme jeudi...

• Précision, le match de ce soir débutera à 19 h et non 19 h 30...

• Le président des Saguenéens, Richard Létourneau, croit que la rencontre Russie-LHJMQ attirera une foule intéressante. «Nous sommes partis de loin. Il y avait 700 billets vendus, la semaine passée. Nous sommes maintenant à 2000. Nous espérons que la journée de mardi sera bonne aux guichets et que nous pourrons atteindre environ 3000 billets», a-t-il précisé...

• Une petite note sur les activités régulières de la LHJMQ parce qu'elle touche un ancien des Élites de Jonquière. Antoine Girard, du Drakkar de Baie-Comeau, ratera sept matchs en raison d'une suspension. Il a été pénalisé pour avoir poussé un rival dans le dos, vendredi, pendant un match contre le Titan d'Acadie-Bathurst. Son adversaire a perdu l'équilibre sur le jeu et a été blessé..

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer