L'effet Rubtsov

German Rubtsov, était le choix des Sags au... (Archives Le Progrès-Dimanche)

Agrandir

German Rubtsov, était le choix des Sags au dernier repêchage européen.

Archives Le Progrès-Dimanche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Les partisans des Sags auront l'occasion de faire d'une pierre deux coups, mardi, en assistant au match de la Super Série Canada-Russie, au centre Georges-Vézina.

Premièrement, en plus des meilleurs joueurs de la LHJMQ, avec en tête Nicolas Roy, ils auront l'occasion de voir à l'oeuvre nul autre que German Rubtsov, choix des Sags au dernier repêchage européen. Ils pourraient également aider la cause des dirigeants de la formation chicoutimienne qui tentent de l'attirer depuis plusieurs mois.

L'attaquant russe en a mis plein la vue aux amateurs de North Bay en Ontario jeudi soir avec deux buts. Il s'est d'ailleurs invité dans les faits saillants de plusieurs bulletins de nouvelles sportives sur son deuxième quand il a complètement mystifié le gardien Evan Cormier sur une feinte absolument sublime. Le joueur de 18 ans, repêché en première ronde, 22e au total par les Flyers de Philadelphie en juin dernier, possède un talent indéniable. Il a également un contrat en bonne et due forme avec l'organisation de Vityaz, dans la Ligue continentale russe. Sinon, il porterait fort probablement déjà les couleurs des Saguenéens. Il a déjà exprimé le désir de s'amener en Amérique, évolue dans le circuit junior de la KHL et les Flyers aimeraient également l'avoir dans leur cour afin de pouvoir observer de plus près son développement. Tout ce qui bloque, c'est ce fameux contrat qui doit être brisé.

Pour votre information, il semble qu'il y a lieu d'être optimiste dans le dossier Rubtsov, selon ce qui circule à gauche et à droite. Il y a un petit quelque chose dans l'air. Une bonne foule mardi pour ''l'impressionner'' ne nuirait certainement pas non plus. Quand ils y mettent toute leur volonté, les amateurs chicoutimiens ont cette capacité d'être impressionnants. Une petite dose d'amour ne peut certainement pas nuire. Mardi, Nicolas Roy fera face à Rubtsov, mais d'ici quelques semaines, les deux attaquants formeront peut-être une combinaison dévastatrice qui terrorisera les défensives adverses. Yanick Jean est très discret sur le sujet depuis sa rencontre avec l'agent de Rubtsov, mais personnellement, je suis convaincu que c'est une excellente nouvelle. S'il était certain que le Russe ne se présentait pas, il l'aurait déjà annoncé publiquement à mon avis.

Parlant de Nicolas Roy, le capitaine des Sags a vraiment pris son rythme dans les dernières semaines, confirmant qu'il est l'un des meilleurs, sinon le meilleur attaquant de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Encore vendredi, il a pris les choses en main avec un tour du chapeau, dirigeant neuf (9!!!!!) tirs au but, dont six dangereux. Il était partout sur la patinoire et pratiquement inarrêtable. Il a pratiquement fait passer le troisième choix au dernier repêchage, Pierre-Luc Dubois, pour un joueur ordinaire. C'est tout dire!

Sans rien enlever à la recrue Mathieu Desgagnés et Vincent Lapalme, Nicolas Roy n'est pas entouré de vedettes sur son trio. Les deux jeunes joueurs ont toutefois des qualités indéniables, ils patinent et sont des travailleurs acharnés. Nicolas Roy s'occupe du reste, c'est aussi simple que ça.

Le réveil offensif du numéro 55 coïncide également avec la récente série de succès de l'équipe qui se rapproche drôlement du sommet du classement après un départ très ordinaire. Dans les dix dernières rencontres de l'équipe, lorsque Roy a réussi à amasser un point, les Sags l'ont emporté et quand il a été blanchi, ils ont perdu, ce qui s'est produit seulement deux fois au cours de cette séquence. Bien entendu, l'attaque a repris des couleurs. Après leurs dix premières rencontres, les Sags affichaient le pire rendement offensif du Circuit Courteau avec seulement 18 buts. Ils ont complètement tourné la situation de bord après avoir marqué 41 buts à leurs neuf derniers matchs. Ils sont encore loin des Islanders de Charlottetown, mais il ne faut pas oublier que la défensive n'est pas très généreuse, n'ayant permis que 53 buts depuis le début de la saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer