Deux nouvelles surfaces de tennis au parc Bon-Air

Le conseiller municipal de Saguenay, Simon-Olivier Côté a... (Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le conseiller municipal de Saguenay, Simon-Olivier Côté a mis la main à la pâte, samedi, lors de la présentation des travaux de réfection du terrain de tennis du parc Bon-Air, à Chicoutimi, secteur nord.

Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les joueurs de tennis de Chicoutimi, secteur nord, auront accès à une nouvelle surface de jeu synthétique à compter du printemps prochain, avec la réfection des deux courts du terrain du parc Bon-Air.

Conseiller municipal du secteur, Simon-Olivier Côté était fier de présenter les travaux en cours réalisés au coût de 160 000$. L'aménagement de la surface synthétique a été confié à la firme Carpell Surfaces, la même qui a installé les surfaces synthétiques des terrains de football/soccer de l'Université du Québec à Chicoutimi et du parc Saint-Jacques à Arvida.

Ces surfaces en gazon artificiel sont stabilisées avec du sable de silice qui vient durcir le tapis synthétique et ainsi offrir une surface ''intermédiaire'', c'est-à-dire que le jeu sera plus rapide que sur une surface gazonnée, mais moins que sur une surface dure. Dans le descriptif, on dit que le terrain offrira un «très bon niveau d'amortissement avec rebond optimal» et qu'il se draine rapidement après la pluie.

«Le terrain existait depuis une trentaine d'années, mais les surfaces asphaltées étaient très maganées, presque non utilisables. Depuis mon arrivée en poste qu'on me demandait sa réfection, mais ça représentait un investissement de 150 000$ et plus. J'ai amassé l'argent et en trois ans, j'ai été en mesure de réunir les sommes nécessaires pour le faire. Ça représente un investissement de 160 000$», explique le conseiller municipal. Ce dernier a puisé les sommes dans les budgets alloués pour les parcs et son enveloppe de conseiller. Ce qui demande un bon sens de la planification puisque le budget alloué pour les quatre parcs à sa charge est de 50 000$ par année...

«Le seul autre endroit dans la région qui possède un terrain semblable, c'est Roberval. Ils le possèdent depuis 20 ans et il est encore en très bon état, fait valoir le conseiller Côté. Celui-ci sera un terrain ''intermédiaire'' , qui ne sera ni rapide ni lent. Comme il s'agit d'une surface synthétique avec du sable dedans, c'est considéré comme plus doux pour les articulations.»

Ces deux nouveaux courts en synthétique viennent compléter l'offre tennistique à Saguenay, souligne Simon-Olivier Côté. «Nous avons les terrains en surfaces de pierre au parc Rosaire-Gauthier, ceux en asphalte un peu partout et celui-ci qui est entre les deux.»

Pour ce qui est de la procédure pour son utilisation, elle sera établie par la coordonnatrice qui gère le comité de loisirs Quartier Saint-Luc regroupe les trois comités de loisirs du secteur nord (Bon-Air, Diamant et Cap Saint-François), mais tout laisse croire qu'un système de réservation sera mise en place.

Des panneaux d'exercice inaugurés

Sonia Tremblay et Maude Leblanc de l'organisme À... (Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 3.0

Agrandir

Sonia Tremblay et Maude Leblanc de l'organisme À vos marques, Santé, posent en compagnie du conseiller municipal de Saguenay, Simon-Olivier Côté, près de l'un des panneaux d'exercice et d'étirements qui ont été installés dans les trois parcs du quartier Saint-Luc, à Chicoutimi, secteur nord.

Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Dans la foulée des saines habitudes de vie, le regroupement À vos marques, Santé a inauguré samedi les nouveaux panneaux d'exercices et d'étirement qui ont été installés dans les trois parcs du quartier Saint-Luc, à Chicoutimi, secteur nord.

Réalisés en collaboration avec À vos marques, Santé, Saguenay et le Comité de loisirs du quartier Saint-Luc, ce circuit «Allez Hop!» propose un panneau d'exercice et d'étirement différent pour chacun des trois parcs: Bon-Air, Diamant et Cap Saint-François.

Accessibles gratuitement, les panneaux comportent deux volets. Sur une facette, on propose des activités pour les jeunes avec Ratatam, tandis que l'autre, on retrouve des exercices pour les adultes, ce qui permet de faire bouger autant les tout-petits que les grands.

«Ce projet a tout d'abord été lancé dans la municipalité de Saint-Honoré et il sera implanté dans les différentes municipalités et les quartiers de Saguenay qui souhaitent faire leur part en matière d'environnements favorables aux saines habitudes de vie», précise Isabelle Larouche, coordonnatrice pour À vos marques, Santé. D'autres seront installés prochainement dans les municipalités de Sainte-Rose-du-Nord, de Laterrière, de Saint-Fulgence et de Saint-David-de-Falardeau.

Les exercices proposés sont différents dans chaque parc, car ils tiennent compte des infrastructures présentes. «On les adapte selon qu'il y a des bancs, des balançoires, etc.», mentionne Maude Leblanc, conseillère au soutien à la communauté pour À vos marques, Santé.

Mme Leblanc rappelle que ces panneaux d'activités font suite à la consultation de quelque 300 parents de Chicoutimi en 2015 qui avaient envie de dynamiser leurs parcs.

Avec la réfection du terrain de tennis et l'aménagement imminent d'un nouveau module de jeu pour les 3 à 10 ans au parc Bon-Air, les familles du secteur n'auront pas de raison pour être inactifs. «Toutes ces actions permettront assurément d'augmenter le temps actif des familles de ces quartiers, de favoriser le jeu libre en plein air chez les enfants et d'augmenter l'achalandage dans les parcs de la ville», a indiqué le conseiller municipal Simon-Olivier Côté.

Évidemment, ces projets n'auraient pu se concrétiser sans la mobilisation des différents collaborateurs et le dévouement des bénévoles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer