Un porte-bonheur nommé Jean-Philip Caron-Tremblay

Les Gaillards du Cégep de Jonquière disputeront la... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les Gaillards du Cégep de Jonquière disputeront la finale du Bol d'or, samedi, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Il existe un lien intéressant entre les deux équipes du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui participeront aux événements du Bol d'or, en fin de semaine prochaine, à Victoriaville et Saint-Jean-sur-Richelieu. Il a pour nom Jean-Philip Caron-Tremblay et il représente un véritable porte-bonheur pour les Lynx du Pavillon Wilbrod-Dufour d'Alma et les Gaillards du Cégep de Jonquière.

Dimanche, quand les Gaillards ont confirmé leur participation au Bol d'or de la division 3 du football collégial en signant leur dixième victoire de l'année, Jean-Philip Caron-Tremblay a célébré une séquence bien plus importante. Après le match contre les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe, il a fêté une 30e victoire consécutive.

Jean-Philip Caron-Tremblay est à la fois coordonnateur défensif des Gaillards et des Lynx. Alors que les Gaillards surfent sur une séquence de dix victoires, les Lynx font encore mieux en catégorie juvénile (division 2). L'équipe de Patrice Boudreau vient de connaître sa deuxième année parfaite de suite et elle tentera de mettre la main sur un deuxième titre consécutif au Bol d'or, samedi.

«C'est une belle séquence, reconnaît Jean-Philip Caron-Tremblay. C'est le fun, mais je ne me concentre pas vraiment sur la séquence. On se concentre sur chaque match qui se présente. On veut préparer notre équipe le mieux possible. En bout de ligne, c'est ce qui donne des résultats. On met beaucoup de temps dans la préparation, autant du côté des Gaillards que des Lynx. Je suis content parce que ce travail paye.»

Le succès des Lynx et des Gaillards place leur coordonnateur défensif dans une drôle de situation, cette année. Les deux équipes doivent jouer leur finale du Bol d'or en même temps, samedi soir. Les Lynx seront actifs à Victoriaville pendant que les Gaillards seront en action à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Les dirigeants des Lynx ont effectué des démarches, lundi, dans le but de faire déplacer leur finale afin de permettre à Jean-Philip Caron-Tremblay de diriger ses deux équipes au Bol d'or. Aux dernières nouvelles, ils attendaient toujours une réponse à leurs démarches.

«J'espère ne pas être obligé de faire un choix, note Jean-Philip Caron-Tremblay. J'ai les deux équipes à coeur et j'aimerais avoir l'occasion de participer aux deux finales.»

Des vainqueurs

Jean-Philip Caron-Tremblay n'est pas l'unique membre des Gaillards et des Lynx à multiplier les succès cette année. À leur première saison avec les Gaillards, deux anciens des Lynx, William Langlais et Gabriel Bélanger-Poirier, sont maintenant parfaits en 20 matchs.

Cinq vétérans des Lynx font encore mieux. Bryan Boudreault, Julien Simard, Vincent Bouchard, Julien Poisson et Dany Thivierge n'ont pas subi une défaite en quatre ans. Ils ont connu du succès pendant deux ans avec la version cadette des Lynx avant de participer aux deux saisons parfaites de la formation juvénile. Dans leur cas, l'entraîneur Patrice Boudreau parle d'une séquence longue de près de 40 victoires. Qui dit mieux?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer