Alexis Shank poursuit sur sa lancée

Giuliano Spadafora a inscrit le premier but de... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Giuliano Spadafora a inscrit le premier but de la rencontre, à la suite d'une belle pièce de jeu lors d'un avantage numérique.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Depuis le début de la saison dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec, l'espoir des Saguenéens de Chicoutimi Alexis Shank est tout feu tout flamme devant le filet du Rousseau Royal de Laval-Montréal. Samedi après-midi, au Foyer des Loisirs, il n'a rien donné aux Élites de Jonquière dans une victoire de 4-0.

Le choix de 4e ronde des Sags au dernier repêchage a bloqué 31 rondelles pour enregistrer son 3e blanchissage, à sa neuvième rencontre. Il n'a permis que 15 buts cette saison, ce qui en plus de son dossier de sept victoires et deux revers, lui confère une moyenne de 1,65 et un pourcentage d'arrêt spectaculaire de .945. «Je suis plus concentré pendant les matchs. Si je me fais compter, ça m'atteint moins. Je ne me dis pas que je dois absolument arrêter la prochaine, je sais que je vais faire l'arrêt», de noter le gardien de 16 ans après la rencontre. Il dit avoir pris beaucoup de confiance lors du camp des Sags où il n'avait pratiquement rien donné pendant les matchs préparatoires. Le temps passé récemment avec la formation chicoutimienne lui a également fait du bien.

«C'est un peu plus lent dans le midget AAA, ça me donne la chance de mieux voir la rondelle. Ça m'aide beaucoup», de faire valoir Alexis Shank, soulignant la chimie dans la formation qui a plusieurs vétérans qui étaient présents l'an dernier pour une saison très difficile.

L'entraîneur André Wilsey était également derrière le banc et la situation est bien différente alors que le Rousseau-Royal se retrouve au sommet de sa division. Il n'hésite pas à dire que les deux gardiens sont les meneurs de l'équipe. Shank partage le travail avec Carmine-Anthony Pagliarulo, un espoir de l'Océanic. «Il gagne en confiance, de souligner l'entraîneur, vantant l'attitude de Shank. «C'est juste qu'il est prêt. Carey Price, quand il est dans sa zone, ça semble facile. C'est la même chose pour Julio Billia avec les Sags. Il est dans la bonne ligue et il va bien», d'exprimer André Wilsey.

Pas de but

Lors de leurs deux rencontres de la fin de semaine, les Élites ont dirigé plus de 60 tirs sur les gardiens adverses, mais n'ont pas réussi à marquer un petit but. Samedi, quand les chances se sont présentés, la rondelle s'est retrouvée dans le plastron d'Alexis Shank ou encore dans la baie vitrée. «C'est mental. On a beau ne pas parler de résultats, c'est pour ça que tu fais du sport», de laisser tomber l'entraîneur-chef Steve Thériault après cette 9e défaite consécutive.

«Dans les pratiques, elle rentre pourtant. Il faut répéter ce qu'on fait bien pendant les entraînements et avoir le même état d'esprit», de poursuivre Thériault qui souhaite que ses troupiers aient l'occasion de se vider la tête pendant une pause la semaine prochaine où plusieurs en profiteront pour aller voir leur famille.

Après deux périodes, les Élites tiraient de l'arrière 1-0. Les visiteurs ont ouvert la marque en début de rencontre sur une belle pièce de jeu en avantage numérique. Ils ont cassé les jambes de leurs adversaires en troisième avec deux buts rapides, dont le premier à court d'un homme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer