Le manque d'opportunisme coule les Jeannois

Pascal Hudon... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Pascal Hudon

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

L'équipe la plus opportuniste et la plus travaillante a eu le meilleur, dimanche, quand les Patriotes du Cégep de Saint-Laurent ont vaincu les Jeannois du Collège d'Alma, 5-2.

Les visiteurs au Centre Mario-Tremblay d'Alma ont pleinement tiré profit de leurs 21 lancers sur le gardien des Jeannois alors que ces derniers n'ont pas été en mesure de répéter leur exploit de la veille, une explosion de neuf buts contre le Collège Laflèche.

«C'est un match où nous avons manqué d'opportunisme et l'adversaire en a eu beaucoup, a résumé l'entraîneur des Jeannois, Pascal Hudon. Samedi, nous avons donné 20 tirs et gagné 9-0. Aujourd'hui (dimanche), nous avons donné 21 lancers et perdu 5-2... Mais il est vrai que nous avions une équipe beaucoup plus talentueuse devant nous. Dès que nous leur avons donné une occasion, ils en ont profité.

«Par contre, je n'ai pas senti que nous avions la même énergie que samedi. En première période, l'adversaire a travaillé beaucoup plus fort que nous, ce qui lui a donné du rythme. À compter de la deuxième période, nous avons généré de bonnes choses. Quand nous avons fait 2-2 (au début de la troisième période), j'étais convaincu que le match allait tourner en notre faveur. Mais, tout de suite après, un de nos défenseurs a forcé le jeu, ce qui a donné un but sur un deux contre un. Nous n'avons pas obtenu l'arrêt que nous aurions aimé avoir.

«L'équipe qui a travaillé le plus fort a gagné. Saint-Laurent a travaillé plus fort que nous. C'est plate de donner cinq buts sur 21 lancers. Je ne veux pas blâmer mon gardien, mais j'aurais bien aimé avoir un arrêt sur leur troisième but. Après, je n'ai pas senti que nous avions l'énergie pour revenir.»

Jean-Philippe Thériault et Thomas Larouche ont marqué les buts des Jeannois.

Midget espoir

Après une pause de trois semaines, la formation midget espoir du Saguenay-Lac-Saint-Jean a repris le boulot en fin de semaine en obtenant des verdicts nuls contre les Corsaires de Pointe-Lévy (0-0) et les Élites de Beauce-Appalaches (3-3). «Nos trois semaines sans jouer ont paru samedi contre Pointe-Lévy. Nous n'avons obtenu que six lancers à cinq contre cinq. Les passes n'étaient pas très à point et l'exécution était difficile. Aujourd'hui (dimanche), nous avions les devants 2-1, mais nous avons accordé deux buts en 15 secondes en troisième période. Au moins, nous avons été capables d'aller chercher le verdict nul», a résumé l'entraîneur de la formation régionale, Michel Giguère.

Pee-wee AAA

Les Espoirs pee-wee AAA du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont connu un ralentissement de cinq minutes en début de troisième période et ils ont encaissé une défaite de 7-4 contre Lévis. «Nous avions perdu 9-2 la veille contre la même équipe, a fait remarquer l'entraîneur Arnaud Dubé. Nous avons joué 40 minutes de grande qualité sur 45. Pendant nos cinq minutes plus difficiles, ils ont marqué trois buts pour prendre les devants 6-3. Nous avons quand même bien répondu après le match de samedi. On a fait le travail et progressé en comparaison avec le match précédent.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer