Les Gaillards répondent aux attentes

Louis-Philippe Grégoire (38) a inspiré les Gaillards en... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Louis-Philippe Grégoire (38) a inspiré les Gaillards en amassant pas moins de 350 verges sur 40 courses.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

La logique s'est fait malmener un peu avant d'être finalement respectée, dimanche après-midi, sur le terrain synthétique du Cégep de Jonquière. Les Gaillards de l'endroit ont répondu aux attentes au premier tour des séries éliminatoires de la division 3 du football collégial provincial en disposant des Couguars du Cégep de Chicoutimi, 28-23.

Avec une fiche parfaite de huit victoires en saison régulière, les Gaillards étaient largement favoris face à des rivaux qui avaient confirmé leur place en séries à la toute fin du calendrier régulier. Malgré cela, les négligés ont offert une opposition plus que respectable pendant un match disputé sur un terrain gelé et en bonne partie enneigé. Une opposition qui n'a pas vraiment surpris l'entraîneur des vainqueurs, François Laberge.

«On le savait, a indiqué le pilote des Gaillards. Lors de notre dernier match contre eux à Chicoutimi, ils n'avaient pas leur quart-arrière numéro un. Quand ils ont leur quart-arrière numéro un, ça change complètement la dynamique de leur attaque. Leur cahier de jeux est beaucoup plus vaste et il y avait beaucoup de choses à surveiller. Ce n'était pas un match facile. Je crois que nous avions le match le plus piège parce qu'on ne jouait pas vraiment contre un adversaire qui était sur la route. Chicoutimi est à 15 minutes d'ici.

«En plus, quand tu joues une équipe pour la troisième fois, elle connaît tout ce que tu fais. Ils étaient préparés à nos passes profondes. Mais nous avons bien couru avec le ballon. Défensivement, nous avons bien fait, mais nous avons donné de gros jeux. C'est tout ce que nous devrons éliminer la semaine prochaine pour nous rendre les choses moins compliquées. Mais ce n'est pas comment, mais combien. L'important, c'est que nous jouerons la semaine prochaine.»

Après un échange de placements en début de rencontre, les nombreux spectateurs ont dû faire preuve de patience avant de pouvoir se mettre quelque chose sous la dent en attaque. Les Couguars ont été les premiers à atteindre la zone des buts, à mi-chemin du deuxième quart, ce qui leur a procuré une priorité de 10-6. Les Gaillards ont répliqué quelques minutes plus tard grâce à une course de Louis-Philippe Grégoire. Son touché a suivi un beau jeu en défensive d'Albert Côté-Tessier, qui a forcé un receveur de passes à échapper le ballon alors que les Couguars semblaient sur le point de lancer une nouvelle poussée offensive.

Après la pause de la mi-temps, les Gaillards ont porté le pointage à 26-10 en marquant deux touchés en quelques minutes. Le deuxième, encore réussi par Grégoire, a suivi une interception de Mohamed-Faïz Yacoubou.

Loin de lancer la serviette, les visiteurs ont semé le doute en connaissant un excellent quatrième quart. À leur tour, ils ont atteint la zone payante à deux reprises pour porter le pointage à 28-23 avec environ cinq minutes à faire. Mais ce fut trop peu trop tard. Lorsqu'ils ont remis la main sur le ballon, il ne restait que 40 secondes à écouler au cadran et leur dernière tentative a pris fin sur une interception d'Antoine Barrette.

«Ça aurait pu tourner d'un côté comme de l'autre, a avancé l'entraîneur des Couguars, Nicolas Menachi. Avec la jeune équipe que nous avons, c'est annonciateur de belles choses pour le futur. Nous sommes contents. Nous y avons cru jusqu'au bout.

«Personne ne croyait en nous au début de la saison et même au cours de la semaine. Bien des gens nous disaient que nous n'avions pas de chances. Nous nous sommes battus contre ça. Nous avons travaillé pour nous, avec nos joueurs, dans une direction. Même quand c'était 26-10, on y croyait encore.»

Pendant ce match disputé dans des conditions difficiles, les Gaillards ont servi une bonne dose de Louis-Philippe Grégoire aux Couguars. Le numéro 38 de la formation jonquiéroise a amassé l'impressionnant total de 350 verges sur 40 courses.

«On s'y attendait, mais on aurait voulu l'arrêter un peu plus, a noté Menachi. Nous n'aurions pas voulu qu'il traverse autant le terrain. Jonquière a une bonne attaque aérienne. Nous ne leur avons pas donné grand-chose par la passe, mais ils nous ont battus au sol. Nous sommes fiers de ce que nous avons fait.»

Grâce à leur victoire, les Gaillards poursuivront leur route en séries en accueillant Saint-Hyacinthe, en fin de semaine prochaine. Ça reste à confirmer, mais le match devrait être disputé dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer