Engouement pour le judo

Quelque 80 jeunes et une quinzaine d'entraîneurs ont... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Quelque 80 jeunes et une quinzaine d'entraîneurs ont pris part au premier jamboree régional de judo tenu dans les locaux de l'école Ju Shin Kan de Laterrière. Ils étaient répartis en équipes de 20.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Première réussie pour l'école de judo Ju Shin Kan de Laterrière qui était l'hôte d'un jamboree régional de judo. Quelque 80 jeunes d'un peu partout et une quinzaine d'entraîneurs ont veillé au bon déroulement de l'événement, sous la supervision de la directrice technique du club hôte, Gisèle Gravel.

Directrice technique de l'école Ju Shin Kan, Gisèle... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Directrice technique de l'école Ju Shin Kan, Gisèle Gravel a été ravie du succès obtenu par la toute première édition du jamboree régional de judo, samedi, au centre multisport de Laterrière.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Cette dernière était aux anges en raison du succès obtenu. «Ça s'est bien déroulé et ç'a été magnifique. Nous étions près d'une centaine. J'espère qu'il y a des jeunes qui ont eu la piqûre parce que ç'a été vraiment génial. Les enfants étaient super emballés.»

Ces derniers étaient répartis dans des équipes de 20 et chacune avait son cri de ralliement. En plus d'activités ludiques, les équipes étaient invitées à participer à un rallye-questionnaire. «Les entraîneurs, les jeunes, tout le monde a adoré. C'est la première fois que ça se tenait en région. C'était super agréable. Ce fut un succès sur toute la ligne», résume Mme Gravel, judoka 7e dan, qui est l'une des deux femmes les plus hautes gradées de ce sport au Canada.

Mme Gravel a souligné l'excellente collaboration de Judo Québec et de Sport Québec «qui ont préparé les questions du rallye et les communiqués de presse et les affiches», le travail de Guylaine Chouinard et Sylvie Pearson qui ont veillé à la préparation et au bon déroulement de l'événement sur place, ainsi que l'excellente collaboration des clubs de Chicoutimi, de La Baie et de Dolbeau-Mistassini. «Je déplore tout même l'absence des clubs de Jonquière et d'Alma», mentionne Mme Gravel. Cela dit, l'expérience a été si concluante qu'elle songe à la réitérer l'événement. «Mon équipe est super intéressée à le refaire. Je me demande même si je ne le réorganiserai pas avec les clubs de Chicoutimi, de La Baie et de Dolbeau-Mistassini, même si ce n'est pas patronné par Judo Québec. C'est une super belle activité d'échange, d'amitié et d'entraide. Tous les dojos étaient mélangés et c'était super agréable. C'est une très belle façon d'amener des jeunes et de promouvoir le judo», de conclure la grande dame du judo.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer