• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Le Canadien dans la lentille du photographe André Émond 

Le temps d'un match

Le Canadien dans la lentille du photographe André Émond

Grâce à l'aide de Marc Denis et Marc... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Grâce à l'aide de Marc Denis et Marc Bergevin, André Émond pourra pratiquer sa passion, la photographie de sport, pendant un match du Canadien, le 24 novembre.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Depuis quelques années, André Émond fait partie du décor aux matchs locaux des Saguenéens de Chicoutimi et des Marquis de Jonquière. Il n'est pas très difficile à trouver. Caméra à la main, il se trouve habituellement tout près de la surface de jeu, prêt à immortaliser l'action au profit des deux principales équipes de hockey du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La photographie de sport est avant tout une passion et un passe-temps pour André Émond, mais elle prendra bientôt une tout autre signification. Elle lui ouvrira la porte sur un temple que bien peu de gens ont eu l'occasion de découvrir comme il pourra le faire. Le Canadien de Montréal vient de lui donner la permission de pratiquer son art pendant un match. Le rendez-vous est prévu pour le 24 novembre, lors de la visite des Hurricanes de la Caroline au Centre Bell. Il sera alors photographe stagiaire pour le Tricolore.

Ce privilège, il le doit principalement à Marc Denis et Marc Bergevin. Chacun à leur façon, ils ont rendu possible cette journée qu'il se promet de ne jamais oublier.

«Dans la vie, qui ne risque rien n'a rien, explique André Émond. Ce n'est pas une idée que j'avais depuis 20 ans. Nous avons beaucoup vu Marc Denis avant le début de la saison des Sags et je lui en ai parlé à un certain moment. Il travaille pour RDS, souvent au Centre Bell, mais il n'est pas vraiment lié au Canadien. C'était deux semaines avant le tournoi de golf des Saguenéens. Il m'a répondu que Marc Bergevin allait être présent au tournoi de golf et qu'il allait s'en souvenir. Pendant le tournoi, alors que je faisais le tour sur le terrain, je les ai croisés et ils m'ont fait venir. Marc Bergevin m'a donné son accord et m'a dit qu'une personne des relations publiques entrerait en contact avec moi. Une semaine plus tard, j'ai reçu un courriel pour m'annoncer qu'une personne du service de l'image du Canadien me contacterait. Elle l'a fait il y a deux semaines.»

En tenant compte de son travail et du calendrier des Saguenéens et des Marquis, parce qu'il n'était pas question pour lui de perdre une partie et de pénaliser ces équipes, André Émond a ciblé le match du 24 novembre comme moment idéal pour réaliser son rêve. Il a ensuite obtenu l'accord de la représentante du Canadien.

André Émond ne connaît pas encore les détails de sa visite d'un jour au Centre Bell en qualité de photographe du Tricolore. Dans un monde idéal, il adorerait avoir la chance de suivre les photographes attitrés au match de l'équipe pendant une journée complète.

«Je vais là pour apprendre, poursuit le photographe. Si je peux passer toute la journée avec eux, ce sera extraordinaire. Ce sera une occasion unique et je le sais. Je ne crois pas que bien des gens ont la chance de faire ça. C'est une heureuse suite d'événements qui m'a amené là.

«J'ai hâte d'être là. Je suis un photographe de sport. Pour moi, le Canadien, c'est comme l'apothéose. Plus haut que ça, il y a les Jeux olympiques!»

Pointes de plume

• Deux anciens des Saguenéens ont changé de camp au cours des derniers jours. Dans un premier temps, l'attaquant Sébastien Sylvestre, qui a terminé sa carrière junior en 2014 avec l'Océanic de Rimouski, a été échangé par les Solar Bears d'Orlando aux Jackals d'Elmira. Sylvestre évolue dans la ECHL depuis la fin de son séjour dans la LHJMQ...

• Le gardien Jeff Deslauriers, qui a goûté à la Ligue nationale de hockey avec les Oilers d'Edmonton et les Ducks d'Anaheim depuis qu'il a quitté les Saguenéens, porte depuis quelques jours les couleurs des Generals de Lacombe, une équipe d'une ligue senior AAA de l'Ouest du pays. Il a disputé un premier match avec cette formation dimanche. Deslauriers a joué en Allemagne l'an passé, avec les Panthers de Augsburger. Petite note sur les Generals, ils ont gagné la coupe Allan (championnat canadien senior AAA) pour la troisième fois de leur histoire au printemps 2016...

• Samuel Houde a quitté les Saguenéens lundi en prévision de sa participation au Défi mondial des moins de 17 ans. Le tournoi se déroulera à Sault Ste. Marie, du 30 octobre au 5 novembre...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer