• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Journée faste pour les Québécoises au Challenger Banque Nationale 

Journée faste pour les Québécoises au Challenger Banque Nationale

La Blainvilloise Aleksandra Wozniak a bataillé ferme pour... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

La Blainvilloise Aleksandra Wozniak a bataillé ferme pour remporter son premier match contre la coriace Britannique Katie Boulter.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mercredi faste pour les Canadiennes en action au Challenger Banque Nationale de Saguenay en cours au Club de tennis intérieur Saguenay, alors que trois des quatre Québécoises en action ont remporté leur duel. En effet, Françoise Abanda, Aleksandra Wozniak et Charlotte Robillard-Millette (voir autre texte) ont toutes accédé au tour suivant. Seule Catherine Leduc a plié l'échine face à l'Allemande Laura Schaeder (6-3, 6-0).

Entrée en scène réussie pour Françoise Abanda et Aleksandra Wozniak qui ont chacune gagné leur premier match du tournoi. Septième tête de série, Françoise Abanda a sans trop de peine disposé de son adversaire, l'Américaine Nicole Coopersmith, en deux manches de 7-6 (2) et de 6-0.

Si la longiligne athlète a eu besoin d'un bris d'égalité pour venir à bout de sa rivale, elle a été expéditive en deuxième manche, s'imposant en 53 petites minutes. Après son match, la Montréalaise s'est dite satisfaite de sa prestation, même si elle renouait avec le tennis intérieur. «Ça faisait longtemps que je n'avais pas joué de match intérieur. Je reviens de la Californie où j'ai gagné un titre de 25 000$, mais c'était à l'extérieur, dans des conditions vraiment différentes. Je n'étais pas vraiment habituée à jouer à l'intérieur, de sorte que j'étais un peu déstabilisée en première manche, mais à la seconde, je me suis bien adaptée», analyse-t-elle.

La mieux classée des Canadiennes estime surtout avoir joué suffisamment bien pour passer au 2e tour, mais elle est consciente qu'elle devra faire mieux. «J'ai bien exécuté et j'ai fait ce qu'il fallait faire pour passer au prochain tour. C'est l'essentiel en tournoi. Je ne dirai pas que c'est mon meilleur tennis à vie, mais j'ai juste joué un match intelligent pour passer au prochain tour, tout simplement.»

Côté forme physique, Abanda doit toujours composer avec une blessure récurrente à un pied. Un mal de cou l'ennuyait légèrement. «Il y a aussi la fatigue de la fin de saison. J'ai accumulé beaucoup de matchs cet été et je n'ai pas eu beaucoup de temps de repos. C'est sûr que le corps est plus fatigué, comme c'est le cas pour un peu toutes les joueuses», avance l'athlète de 19 ans.

En duel contre Wozniak

Aujourd'hui, Abanda affrontera sa compatriote Aleksandra Wozniak dans un duel tout canadien. Pour sa part, Wozniak a bataillé ferme mercredi soir pour remporter son match initial contre la coriace Britannique Katie Boulter en deux manches de 6-3, 6-4. En première manche, l'athlète de 28 ans a brisé son adversaire une deuxième fois pour finalement prendre les devants 4-3 et filer vers la victoire. La deuxième manche a mal commencé pour la Québécoise qui tirait de l'arrière 2-0, mais elle a été en mesure de remonter la pente et de briser son adversaire à deux reprises, dont sur le dernier jeu confirmant sa victoire. «C'est une joueuse qui a un bon service et c'était important pour moi, aujourd'hui, de bien retourner. J'essayais de bien anticiper ses services qui étaient très précis. Ce que j'ai bien fait, dans l'ensemble, je crois. (...) J'essayais juste de bien jouer tactiquement et d'attendre la bonne balle pour finir le point», a expliqué la Blainvilloise qui a apprécié ce premier défi ponctué de longs et solides échanges. «C'est un bon premier tour. C'est mieux d'avoir un premier match solide comme ça, contre une bonne fille qui frappe bien. C'est toujours important les premiers tours dans un tournoi.»

Jeudi soir, Wozniak et Abanda croiseront le fer dans un duel canadien (pas avant 18h30). Les deux Québécoises s'attendent à une dure bataille, car toutes deux se connaissent bien.

«Ce sera un match difficile. Je l'ai jouée une fois cette année et elle m'a battue. Ce sera une approche différente en jouant l'une contre l'autre, entre Canadiennes», a convenu Abanda.

Pour Wozniak, la situation ne sera pas banale. «Jouer contre une compatriote tôt dans le tournoi, avec les spectateurs, ça va être un peu bizarre», concède-t-elle en riant. «Je vais jouer mon jeu, mais c'est sûr que de jouer contre une bonne amie, c'est toujours plate. On s'entraîne ensemble, on fait des activités ensemble et on se connaît bien. C'est aussi ma compatriote de Coupe Fed et on a beaucoup de vécu ensemble. Il va falloir gérer les émotions», a-t-elle conclu.

Double victoire pour Charlotte Robillard-Milette

Journée parfaite pour la jeune Charlotte Robillard-Millette qui a atteint les quarts de finale du Challenger Banque Nationale de Saguenay à la fois en simple et en double.

Dans un premier temps, la Blainvilloise de 17 ans a dû trimer dur pour l'emporter contre l'Américaine Jessica Wacnik, une mission dont elle s'est acquittée en deux manches de 6-3 et 7-6 (3). Après s'être imposée au service contre sa rivale de 23 ans en première manche, Robillard-Millette a eu la tâche plus dure dans la deuxième qu'elle a finalement remportée au bris d'égalité. «Je pense que j'étais plus fatiguée aujourd'hui. J'ai vécu beaucoup d'émotions cette semaine et j'ai joué tard mardi. Ce matin (mercredi), ce fut donc un peu plus difficile à démarrer le match, mais je pense que je suis restée mentalement solide. J'ai bien servi et j'ai pu bâtir ma confiance. J'ai bien fait, même s'il y a des choses que j'aurais pu faire mieux et je vais essayer de les améliorer au prochain match», a-t-elle commenté.

La jeune Québécoise se retrouve donc en quart de finale pour une deuxième année consécutive. Vendredi, elle affrontera la gagnante du duel entre l'Allemande Laura Schaeder et la 2e favorite, l'Américaine Jennifer Brady. «Ce sont deux bonnes joueuses. Brady joue bien, surtout sur des terrains comme ceux ici; ça l'avantage, note-t-elle. Elle a un gros service et un gros coup droit; je sais que c'est une très bonne joueuse et que je devrai être prête à jouer un très bon match.»

Mercredi soir, en double, Robillard-Millette a également signé un premier gain aux côtés de sa partenaire, la Torontoise Bianca Andreescu. La paire canadienne l'a emporté 6-1 et 6-2 face aux Japonaises Mayo Hibi et Mari Osaka. En quart de finale jeudi soir, le duo canadien affrontera le tandem composé de la sympathique Serbe Jovana Jaksic et de l'Américaine Julia Elbaba.

En bref

Jeudi, ce sera le début du «Défi sans bruits» de la Banque Nationale. Les gens sont invités à rapporter leurs vieilles balles de tennis au club en échange de balles neuves entre 10h30 et 18h30; vendredi, ce sera de 11h30 à 18h30 et samedi et dimanche, de 11h à 14h45...

À compter de samedi, les gens pourront se stationner sur le terrain de pratique du club de golf...

La jolie robe que portait Aleksandra Wozniak mercredi soir est une création de la designer montréalaise Lisette Limoges (Lisette L). Wozniak a choisi les tissus et aidé à la conception du modèle. Il est fort possible qu'une ligne de vêtements de tennis au nom de la joueuse blainvilloise voit le jour l'an prochain. À suivre..

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer