Un piège à éviter pour les Marquis

Le gardien des Marquis Frédéric Piché... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le gardien des Marquis Frédéric Piché

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir encaissé une première défaite cette saison, les Marquis tenteront de retomber sur leurs pattes, ce week-end, avec une séquence de deux matchs en autant de soirs. Après avoir rendu visite au Blizzard à Trois-Rivières vendredi, les Jonquiérois reçoivent la visite de l'Assurancia de Thetford, samedi soir, au Palais des sports.

Les Marquis ont subi leur premier revers en quatre sorties dimanche face à l'Assurancia, au compte de 7-5. «Tous les joueurs vont savoir ce qu'ils ont à faire puisqu'ils nous ont battus le dernier match, a mentionné l'entraîneur-chef des Marquis, Richard Martel. Il n'y a pas grand-chose à ajouter et avant de penser à Thetford, on va se concentrer sur le match de vendredi.»

À ce sujet, la visite à Trois-Rivières vendredi représente un piège pour la troupe à Martel. Le Blizzard n'a toujours pas goûté à la victoire, marquant seulement 10 buts en quatre rencontres, en plus d'en concéder 22. Lors du seul match entre les deux équipes, les Marquis avaient dominé les Trifluviens 6-1.

«Ils ne seront pas 0-10 et un moment donné, ils vont en gagner une, a prévenu Richard Martel. Les joueurs savent très bien que Trois-Rivières va tout essayer pour aller chercher le match. De notre côté, il faut rebondir tout de suite après la défaite à Thetford. Il faut retrouver rapidement le chemin de la victoire.»

Depuis qu'il est entré en poste lors des séries éliminatoires la saison dernière, Martel n'avait pas perdu encore en temps réglementaire. Il espère une meilleure concentration de ses joueurs dans leur préparation d'avant-match.

Piché devant le filet, Gratton absent

Pour ce second rendez-vous Marquis-Blizzard, Frédéric Piché obtiendra un premier départ. Loïc Lacasse retrouvera sa place entre les poteaux samedi, face à l'Assurancia. Richard Martel a indiqué qu'il tentait d'éviter que son gardien substitut soit inactif plus que quatre ou cinq parties de suite.

«On essaie de ne pas trop étirer l'élastique et d'être une trop longue période sans qu'un gardien ne joue, a-t-il expliqué. On est à la troisième fin de semaine d'action et c'est à propos de l'envoyer devant le filet vendredi. C'est une belle occasion pour lui aussi de voir comment il va se comporter.»

De son côté, Benoît Gratton est tenu à l'écart du jeu pour une période minimale de deux semaines, incommodé par une blessure au genou. Stéfan Chaput est quant à lui un cas incertain. Tous les autres joueurs sont disponibles. Richard Martel espère que sa troupe se tiendra loin du cachot, un aspect qui a surtout fait défaut sur la route.

«Depuis le début de l'année, on n'est pas discipliné et vendredi, ça va être important de rester sur la patinoire, a-t-il averti. Il faut absolument diminuer le nombre de pénalités, on en prend trop pour rien.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer