La reine de 2015 détrônée

Jovana Jaksic... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Jovana Jaksic

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Le Challenger Banque Nationale de Saguenay aura une nouvelle reine en 2016. La championne en titre, la Serbe Jovana Jaksic, a été sortie dès le premier tour, mardi soir.

Un an après avoir charmé les habitués du tournoi, Jaksic a fait connaissance avec un des plus beaux espoirs du tennis canadien, Bianca Vanessa Andreescu. Celle-ci l'a emporté en deux manches de 6-4 et 6-2.

Andreescu a montré de bien belles choses au cours d'un match qui a duré 83 minutes. En plus d'impressionner par sa force de frappe, elle a aussi fait preuve d'une belle intelligence au jeu en faisant souvent les bons choix, même lorsque sa rivale la plaçait en position difficile.

Septième au classement junior mondial, Andreescu s'est d'ailleurs accordé une très bonne note pour l'ensemble de son oeuvre.

«J'étais dans un très bon jour, a mentionné la jeune raquette canadienne. J'ai joué mon meilleur tennis et je suis très heureuse de cette victoire.

«J'ai joué mon jeu. J'ai aussi été agressive et j'ai bien varié le rythme. Mon service a été un avantage pendant le match.»

Effectivement, à la ligne de service, Andreescu a largement eu l'avantage sur sa rivale plus expérimentée. Après un premier set où les deux joueuses ont pratiquement joué à armes égales, la Canadienne a brisé le service de son opposante à trois occasions en deuxième manche.

«Je n'ai rien changé, a souligné celle qui a atteint la demi-finale junior des Internationaux des États-Unis, il y a quelques semaines. J'avais très bien joué au cours de la première manche alors je n'ai rien changé.

«Je savais qu'elle était la championne de l'an passé, mais je ne savais pas comment elle jouait. Je l'avais vue à l'entraînement quelques fois, mais je n'en savais pas plus sur elle. C'est une très bonne victoire pour moi. Peut-être pas une de mes plus importantes en carrière, mais c'est une bonne victoire.»

Revers coûteux

Pour Jovana Jaksic, une défaite au premier tour à Saguenay aura des répercussions jusqu'en Australie. En raison de sa victoire en 2015, elle avait plusieurs points à défendre au classement mondial, au Challenger de Saguenay. Une élimination rapide la fera glisser au classement et la privera d'une place aux Internationaux d'Australie, en janvier.

«Je ne peux pas être contente de ce qui vient de se passer, a dit celle qui espérait répéter l'exploit d'Angelique Kerber, unique double championne à Saguenay (2006 et 2007). Je suis triste. Je crois que la pression m'a affectée parce que j'ai gagné l'an passé et que ce tournoi me tient à coeur. C'est une bonne joueuse et elle a bien joué. De mon côté, j'ai commis de petites erreurs. Je savais ce que je devais faire, mais chaque fois que je ratais un coup, je pensais à la défaite. Ce n'était pas moi mentalement. Je n'étais pas prête à gagner. C'est mon erreur.

«J'avais passablement de pression sur les épaules en venant ici parce que j'avais plusieurs points à défendre. Ce tournoi jouait un rôle important sur mes chances d'aller en Australie. Je vais perdre ces points et il ne me reste qu'un tournoi à jouer où je dois aussi défendre les points d'une finale. Cela veut dire que je ne pourrai pas aller en Australie. Je dois maintenant me dire que c'est OK, que je suis encore jeune et que j'aurai d'autres occasions d'y aller, mais en ce moment c'est difficile.»

Charlotte Robillard-Millette... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 2.0

Agrandir

Charlotte Robillard-Millette

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Robillard-Millette surprend la 5e favorite

La relève du tennis féminin canadien a connu une soirée de rêve, mardi, au Challenger Banque Nationale de Saguenay. Après la victoire de Bianca Vanessa Andreescu sur la championne en titre, Jovana Jaksic, Charlotte Robillard-Millette a complété le travail en surprenant la cinquième favorite, l'Américaine Jessica Pegula.

Après avoir survécu aux qualifications, la Québécoise a poursuivi son beau cheminement à Saguenay en battant la 167e joueuse mondiale en trois manches de 6-1, 3-6 et 6-1.

«J'ai joué un très solide match, a résumé Robillard-Millette. J'ai gardé ma concentration sur ce que je devais faire. C'est une très bonne joueuse et je savais que je devais jouer du bon tennis en arrivant sur le terrain.

«Je crois que jouer des matchs de qualification m'a permis de prendre confiance et de rentrer dans le terrain avec un peu plus d'expérience.»

Robillard-Millette et Pegula ont offert un match en trois temps aux amateurs présents au Club de tennis Saguenay. Après avoir dominé la première manche, la Québécoise a vu sa rivale obtenir un bris de service au début du deuxième set et ne jamais regarder derrière elle ensuite. La troisième manche a suivi un scénario inverse. La favorite de la foule a brisé le service de l'Américaine au quatrième jeu et n'a plus été inquiétée.

«Peut-être qu'elle ne s'attendait pas à ce que je joue aussi bien, a noté Robillard-Millette. J'ai connu un très bon début de match et je pense que je l'ai un peu secouée dans le premier set. Elle s'est ajustée et a mieux joué dans le deuxième. De mon côté, j'ai commis un peu plus d'erreurs et mon énergie a peut-être baissé un peu. J'ai retrouvé ma concentration au troisième set. J'ai repris le dessus et je suis vraiment contente d'avoir gagné.»

Tout comme son entraîneur Simon Larose, Charlotte Robillard-Millette a rappelé qu'elle ne poursuit aucun objectif précis de résultat à Saguenay. Elle cherche avant tout à s'améliorer, à jouer du bon tennis et avoir du plaisir.

«Nous n'avions pas d'attente, a confirmé Simon Larose. Je suis très satisfait de sa façon de jouer. Tant mieux s'il y a des victoires, mais on se concentre sur elle et sur son tennis. Elle le fait très bien depuis le début du tournoi et elle vient de battre une très bonne joueuse.»

Le Canada

Katherine Sebov a aussi donné une victoire au Canada mardi, quand elle a battu Naomi Totka. La journée a cependant été moins agréable pour sa compatriote Gabriela Dabrowski, qui a échappé un match qu'elle aurait pu gagner. Elle a baissé pavillon en trois manches devant l'Américaine Maria Sanchez.

Entrée en scène réussie pour la première favorite Catherine Bellis. Elle a donné congé à l'Allemande Anna Zaja après deux manches.

Les résultats de mardi ont mis la table pour une autre journée intéressante pour le Canada. Charlotte Robillard-Millette, Françoise Abanda et Aleksandra Wozniak joueront l'une après l'autre mercredi. La première devrait entrer en scène au milieu de l'après-midi alors que la troisième ouvrira la soirée.

Horaire de mercredi

Court central

10 h Catherine Bellis [1] vs Marie Bouzkova

Suivi de Elena Bovina vs Jennifer Brady [2]

Suivi de Charlotte Robillard-Millette vs Jessica Wacnik

Pas avant 16 h Nicole Coopersmith vs Françoise Abanda [7]

Pas avant 18 h 30 Katie Boulter vs Aleksandra Wozniak

Suivi de Mayo Hibi et Mari Osaka vs Bianca Vanessa Andreescu et Charlotte Robillard-Millette

Court 3

10 h Freya Christie vs Grace Min [3]

Suivi de Sachia Vickery [4] vs Danielle Rose Collins

Suivi de Laura Schaeder vs Catherine Leduc

Suivi de Katarzyna Kubicz et Yolande Leacock vs Pia Konig et Anna Zaja [2]

Suivie de Elena Bodgan et Mihaela Buzarnescu vs Steffi Carruthers et Jessica Ho

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer