Gymnase du Patro: ne manque que l'aide des élus

Yannick Gagnon, directeur général du Patro de Jonquière,... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Yannick Gagnon, directeur général du Patro de Jonquière, Richard Villeneuve, directeur général de la Caisse Desjardins de Jonquière, Lucie Gagnon, présidente du conseil d'administration, et Charles Lépine, animateur et moniteur, ont fait le point sur le projet «En route vers un nouveau gymnase».

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

En octobre 2014, quand ils ont donné vie au projet «En route vers un nouveau gymnase», les dirigeants du Patro de Jonquière ont pris la décision de prêcher par l'exemple et de ne pas se contenter des traditionnelles demandes aux différents paliers gouvernementaux. Ils ont choisi de faire leur part en sollicitant des dons privés et communautaires.

Deux ans plus tard, cette partie de la campagne de financement a largement dépassé l'objectif initial de 100 000$. En conférence de presse, mardi matin, différents intervenants associés au projet ont annoncé que près d'un million$ a été amassé jusqu'à maintenant via la campagne populaire de financement. La plus récente contribution, et aussi la plus spectaculaire, est celle de l'ensemble des Caisses Desjardins du Saguenay. Elles ont accepté de consacrer 100 000$ au projet évalué à 3 millions$.

Au nom de ses collègues, Richard Villeneuve, directeur général de la Caisse Desjardins de Jonquière, a expliqué qu'il a été facile pour les Caisses Desjardins de tomber sous le charme du projet en raison des valeurs véhiculées par le Patro de Jonquière. Il espère que leur contribution donnera le coup d'envoi à la réalisation du projet.

Richard Villeneuve a aussi accepté la présidence d'honneur du cocktail-bénéfice de la Fondation René Bertrand du Patro de Jonquière, qui aura lieu le 25 novembre. Pendant trois ans, tous les profits générés par cette activité vont au projet «En route vers un nouveau gymnase». Elle fait partie de la campagne populaire de financement, tout comme la Loto-Patro et la vente de briques à 100$ l'unité. Ce dernier volet a permis d'amasser 150 000$.

En attente

Le Patro de Jonquière aura 70 ans en 2017 et ses dirigeants souhaitent souligner l'occasion en entamant la construction de leur nouveau gymnase dans un peu moins d'un an, à la fin d'août ou début de septembre. Dans le meilleur des mondes, ils pourront inaugurer le nouvel équipement à l'été 2018, avec le début des camps de jour.

Le Patro de Jonquière, dont les différents services rejoignent 125 000 personnes annuellement, souhaite se doter d'un nouveau gymnase parce qu'il ne peut plus répondre à la demande. Au cours des deux derniers étés, il a été dans l'obligation de refuser des enfants pour ses camps de jour.

Maintenant que la campagne auprès de la population et des entreprises a connu un succès supérieur aux attentes, le Patro doit attendre la réponse de Saguenay et des gouvernements provincial et fédéral avant de pouvoir donner les premiers coups de marteau. Les responsables du projet espèrent que le million$ amassé dans le milieu jusqu'à maintenant inspirera les paliers gouvernementaux.

«Nous avons déjà rencontré le maire de Saguenay, Jean Tremblay, et les députés Sylvain Gaudreault et Karine Trudel, a indiqué Yannick Gagnon, directeur général du Patro de Jonquière. Nous avons aussi rencontré le premier ministre pendant quelques minutes. Partout, nous avons reçu un accueil favorable. Mais il reste de petites choses à ficeler avant de pouvoir faire des annonces.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer