Des attentes élevées

L'entraîneur Simon Larose supervisera le travail de trois... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

L'entraîneur Simon Larose supervisera le travail de trois talentueuses joueuses de la relève canadienne au Challenger Banque Nationale de Saguenay, soit Charlotte Robillard-Millette, Layne Sleeth et Isabelle Boulais

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Entraîneur de l'équipe canadienne, Simon Larose aura pour mission de s'occuper principalement de trois membres de la talentueuse relève nationale durant le Challenger Banque Nationale de Saguenay, soit Charlotte Robillard-Millette, Isabelle Boulais et Layne Sleeth. Il a aussi eu le mandat de s'occuper de l'Américaine Carson Branstine qui possède aussi la nationalité canadienne. Voici les attentes des jeunes joueuses et celles de leur entraîneur.

Charlotte Robillard-Millette

Charlotte Robillard-Millette en sera à sa troisième participation au tournoi de Saguenay. La Blainvilloise y a d'ailleurs connu sa meilleure prestation l'an dernier en atteignant les quarts de finale. Toutefois, la grande gauchère devra passer par les qualifications, préférant garder son dernier laissez-passer pour une place au tableau principal du Challenger de Toronto (31 octobre au 6 novembre).

En entrevue, l'athlète de 17 ans ne se formalise pas de passer par les qualifications. « Je pense que c'est bon que je joue des matchs. Que ce soit dans les qualifications ou dans le tableau principal, pour moi, ça ne change pas grand-chose », assure celle qui a disputé ses derniers tournois juniors cette saison. « Je vais me concentrer sur les tournois professionnels. » Elle avoue que les premiers pas de la transition du junior au professionnel ne sont pas faciles. « Les joueuses (pro) sont fortes et expérimentées. Physiquement, c'est plus difficile, mais c'est une étape à franchir. Mais je me sens bien, je travaille fort et physiquement, je me sens en forme. Donc, ça peut juste bien aller. Ici, je vais me concentrer à jouer mon meilleur tennis et à mettre en pratique ce que je travaille en entraînement. Je vais juste faire de mon mieux et essayer de me rendre le plus loin possible dans le tournoi », explique celle qui jouera aussi en double. « J'ai eu beaucoup de succès en double cette année. Je joue bien en double et ça permet aussi de pratiquer les services, les volées, etc. J'ai du plaisir à jouer en double avec mes partenaires. D'habitude, c'est Marie-Alexandre (Leduc), mais elle n'est pas là. Il y a aussi Bianca Andreescu (avec qui elle a remporté le double au Challenger de Gatineau). » Après Saguenay et Toronto, elle devrait terminer sa saison de compétition par un tournoi à Nashville. 

Son entraîneur Simon Larose met aussi l'accent sur l'amélioration du jeu de la Blainvilloise. « On travaille beaucoup en ce moment à ce qu'elle se concentre sur son jeu et non contre qui elle joue, quelle ronde elle est rendue. On est en train de bâtir une ''game'' solide, car elle est une grande gauchère qui n'a pas peur et qui frappe dans la balle. On se concentre sur la façon qu'on aimerait qu'elle joue dans 3-4 ans, quand elle aura un classement supérieur. On veut qu'elle développe tout de suite une mentalité de championne. Qu'elle cesse de penser comme une junior qui se préoccupe de son adversaire, de son âge, de sa provenance, de son classement, etc. »

Larose ne sera pas surpris si Robillard-Millette se rend loin dans le tournoi. « Par contre, si elle perd au premier tour, mais qu'elle dispute un fort match, on sera content aussi. On n'est pas ici pour lui mettre de la pression pour gagner des matchs. Il faut qu'elle se concentre sur ce qu'il faut qu'elle fasse. »

Isabelle Boulais

Fille de l'ancienne joueuse Patricia Hy-Boulais et du réputé entraîneur Yves Boulais, Isabelle Boulais devra elle aussi passer par les qualifications. L'athlète d'à peine 16 ans en sera tout de même à sa troisième présence à Saguenay. L'an dernier, Boulais s'était inclinée au premier tour à l'issue d'un duel tout canadien remporté par l'expérimentée Sharon Fichman. Cette année, elle espère faire aussi bien, sinon mieux. « J'espère me qualifier et passer le premier, voire le second tour », a-t-elle indiqué en entrevue. La jeune joueuse a connu une bonne saison. « J'ai participé à la Fed Cup junior en Hongrie et ç'a été une excellente expérience pour moi. Au Challenger de Gatineau, j'ai atteint le 2e tour en simple et j'ai fini 3e aux Championnats canadiens des 18 ans et moins » a indiqué celle qui complétera sa saison avec le Challenger de Toronto et deux tournois (25 000 $ et 10 000 $) en Espagne. Pour elle, la transition chez les pros se déroule bien. « Ce n'est pas très difficile parce que je n'ai pas joué très longtemps sur le circuit junior », estime-t-elle.

Simon Larose explique que sa protégée aimerait avoir de bonnes performances à Saguenay. « Elle commence à jouer beaucoup de tournois challenger de 25 000 $ aux États-Unis. Elle ne joue plus de tournois juniors, car elle a décidé de se concentrer sur les tournois professionnels. Avec son gabarit et son expérience, on s'attend à ce qu'elle démontre une belle attitude et qu'elle soit effectivement en mesure de compétitionner contre ces filles-là. Pour elle, c'est aussi beaucoup de travailler sur ses émotions, le contrôle de soi. Comme bien d'autres athlètes de cet âge, c'est de prendre de la maturité et de la confiance dans ce circuit qu'elle connaît. »

Layne Sleeth

Layne Sleeth est une jeune athlète de 15 ans qui a gagné le Championnat canadien des moins de 18 ans en simple et en double. La Torontoise est allée s'établir en Floride avec sa mère.

« Je m'occupe d'elle pour les trois prochaines semaines, mentionne Simon Larose. Elle joue ici et à Toronto et entre les deux, nous avons un camp d'entraînement avec huit joueuses. Dans son cas, ce sera vraiment de prendre de l'expérience ici, car elle n'a jamais joué de tournoi professionnel. Elle fait son entrée dans le circuit et verra le calibre. C'est une expérience de vie. On ne s'attend à rien de précis et ce sera tant mieux si elle gagne des matchs. En qualifications, elle a des chances de gagner un ou deux matchs ».

Carson Branstine

Quant à Carson Branstine, qui possède la double nationalité (américaine et canadienne), elle en sera à sa première présence à Saguenay. Cette Californienne d'âge junior a obtenu l'un des laissez-passer du tableau principal disponible pour les Canadiennes. Les objectifs sont un peu les mêmes que pour Robillard-Millette. « Elle a un laissez-passer et elle pourrait gagner des matchs », résume-t-il.

En bref

• Au total, 26 joueuses sont inscrites dans les qualifications du Challenger de Saguenay...

• Des trois protégées de Simon Larose, seule la jeune Layne Sleeth sera en action samedi, au premier tour des qualifications. Le premier match de la journée s'amorce à 10 h et Sleeth entrera en action pour le 3e match sur le court central, alors qu'elle affrontera une autre Canadienne, Anne-Sophie Courteau. Quant à Charlotte Robillard-Millette et Isabelle Boulais, elles ont chacune eu un laissez-passer pour le 2e tour... 

• La Torontoise de 22 ans, Lauren Chypyha, a hérité du 4e et dernier laissez-passer disponible au tableau principal du Challenger Banque Nationale de Saguenay...

• Les joueuses ont le choix entre plusieurs activités durant leur séjour. Certaines iront faire la mise au jeu du match des Saguenéens contre le Phoenix de Sherbrooke samedi au Centre Georges-Vézina et d'autres pourront aller assister au match de dimanche contre les Remparts de Québec...

• Côté culinaire,les joueuses pourront goûter à la tire d'érable sur neige lundi, à la tourtière et à la tarte aux bleuets et à une dégustation de café le mercredi. Elles peuvent aussi prendre part à un tour de ville guidé, une séance de manucure ou de cheveux à tresser...

• Simon Larose, qui entraîne les Canadiennes en action au Challenger Banque Nationale de Saguenay, est déjà venu au Club de tennis intérieur Saguenay comme joueur. Il avait participé à une étape du Championnat québécois des 16 ans et moins... 

• Ah ! Les GPS ! Ces derniers causent des maux de tête aux joueuses de l'extérieur ou à leurs proches pour trouver l'adresse du Club de tennis intérieur Saguenay...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer