Double défi des deux Mario: 80 places disponibles

Mario Bilodeau, Yan Goyette et Daniel Lesage préparent... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Mario Bilodeau, Yan Goyette et Daniel Lesage préparent la 9e édition du Double défi des deux Mario. La période d'inscriptions pour la traversée hivernale du lac Saint-Jean est maintenant débutée.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour la 9e édition, le Double défi des deux Mario revient à la formule originale. Les deux instigateurs, Mario Cantin et Mario Bilodeau, reviennent à la charge avec un événement d'une plus grande envergure, du 8 au 12 février.

Le lancement des inscriptions de l'activité au profit de la Fondation Sur la pointe des pieds a été fait à l'extérieur jeudi matin à Place du citoyen. La traversée du lac Saint-Jean en raquettes ou en ski de fond se fera donc en deux tranches, au lieu d'une seule lors des dernières éditions. Du 8 au 10 février, un premier groupe se déplacera de Roberval à Pointe-Taillon. Du 10 au 12 février, une autre délégation feront le parcours inverse d'une trentaine de kilomètres. Les organisateurs ont donc le double de places disponibles, soit 80. 

«Un coup que l'organisation du périple est faite, ce n'est pas plus exigeant de faire l'aller-retour. On touche du même coup plus de gens qui vont vivre l'expérience et prendre conscience de la cause. Ça va aussi nous permettre d'amasser plus d'argent», exprime Mario Bilodeau qui porte également le titre de fondateur de la Fondation Sur la pointe des pieds. Il ajoute que le formulaire est disponible en ligne et pour confirmer sa place, la personne intéressée doit débourser les frais d'inscription de 250$ et s'engager à amasser 1250$ pour l'organisme.

Créée en 1996, la fondation réalise des expéditions d'aventure thérapeutiques pour les jeunes atteints de cancer. Le Double défi des deux Mario représente l'une des activités de financement importantes de l'année, avec le Rase-o-thon Marie-Hélène Côté. Pour les organisateurs, la traversée a également de nombreux bienfaits sur les participants. 

«C'est une aventure humaine. Ça va au-delà de la traversée sur la glace. Avec les éditions antérieures, on s'est rendu compte que les participants viennent chercher plus que le camping d'hiver. C'est quelque chose d'authentique et qui créé des liens», insiste le responsable, Yan Goyette, insistant que l'aventure est accessible à tout le monde. 

Daniel Lesage est un exemple probant. Après avoir accepté le défi lancé par Mario Cantin en 2012, il participera à sa sixième traversée. À l'époque, il pesait 285 livres et le double défi l'a forcé à amorcer un changement. Il est maintenant ange-gardien dans l'organisation. «Dans ce genre de défi, tu prends conscience de toi-même. Tu réalises certaines choses. Tu te mets en mouvement pour changer ce que tu n'aimes pas», exprime-t-il, soulignant la beauté du lac Saint-Jean en hiver. «C'est dans notre cour en plus», lance Daniel Lesage.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer