Festirame dévoilera bientôt la synthèse

Les eaux devenues tumultueuses du lac Saint-Jean avaient... (Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Les eaux devenues tumultueuses du lac Saint-Jean avaient forcé l'évacuation de tous les participants ayant pris le départ de Festirame.

Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le comité organisateur de Festirame tiendra une dernière rencontre au cours des prochaines semaines afin de présenter une synthèse des trois séances de consultation tenue auprès des participants (rameurs, accompagnateurs, bénévoles, etc.) de l'édition 2016 du marathon de rame. Le samedi 2 juillet, l'épreuve de 42 kilomètres sur le lac Saint-Jean avait en effet dû être annulée en raison de vents violents de près de 70 km/h qui se sont levés, doublés de pluie et d'une dégringolade du mercure qui a suivi environ trois heures après le départ donné à Desbiens. La détérioration des conditions météo avait forcé le retrait des 27 embarcations qui avaient pris le départ et deux rameurs avaient souffert d'hypothermie plus sévère.

Les participants et/ou bénévoles ont pu faire part de leurs commentaires lors de trois rencontres tenues les 6, 7 et 14 septembre. Les commentaires pouvaient aussi être acheminés par courriels, entrevues téléphoniques et par Skype. L'organisation a d'ailleurs remercié les participants qui ont été nombreux à prendre part à l'exercice.

«Soucieux de s'assurer de la neutralité et de favoriser une parole libre, nous avons fait appel à une consultante externe (Isabel Brochu)», peut-on lire dans le communiqué émis mercredi. «Ces rencontres ont été très enrichissantes pour l'organisation. Notre souhait était de recueillir un maximum de faits, recommandations et commentaires sur la 43e édition et aussi sur les éditions antérieures. Nous avons réussi puisque les suggestions sont très pertinentes et constructives. L'organisation est donc satisfaite du résultat.»

Des membres de l'organisation ont assisté aux rencontres et ont eux aussi pris des notes qui serviront à réaliser la synthèse des propos et le bilan de l'édition 2016. Lorsque la synthèse sera prête, les membres du comité organisation seront présents pour répondre aux nombreuses questions, assure-t-on.

Rectifications

L'organisation a aussi tenu à rectifier certaines déclarations inexactes qui ont circulé au début septembre, notamment en ce qui concerne les assurances. «La Corporation Festivalma détient une police d'assurance de biens et de la responsabilité civile auprès de Promutuel du Lac au Fleuve, et ce, pour toutes les activités qu'elle organise autant à Place Festivalma que sur les sites externes. Dès le lendemain du marathon, un dossier a été spécialement ouvert afin d'effectuer les suivis nécessaires. Festivalma a honoré ses engagements contractuels pris avec les différentes personnes concernées ou est sur le point de les finaliser. Les autres réclamations ont été soumises à son assureur qui gère cette partie du dossier», précise Janie Maltais, directrice générale de Festivalma dans le communiqué.

Après avoir révisé le fil des événements, l'organisation estime que le plan d'urgence mis en place a atteint «son objectif premier: ramener sains et saufs les 59 participants ainsi que les 31 membres d'équipage des bateaux escortes et des bateaux de sécurité».

Elle précise en outre que «la Sûreté du Québec n'a eu aucun rôle à jouer dans la prise de décision de donner ou non le départ. La SQ assurait une présence en cas d'urgence seulement. À différents moments, nous avons eu besoin de leurs services et ils sont intervenus selon leurs protocoles», souligne Mme Maltais en mentionnant que le plan d'urgence et d'évacuation sera de nouveau bonifié dans un souci d'amélioration continue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer