Première réussie pour les Marquis

Hugo Carpentier a terminé la soirée avec deux... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Hugo Carpentier a terminé la soirée avec deux buts et trois passes, permettant aux Marquis de signer une victoire lors de leur ouverture locale.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour une entrée en matière, les Marquis de Jonquière pouvaient difficilement faire mieux. La troupe de Richard Martel en a mis plein la vue aux quelque 1756 spectateurs réunis au Palais des sports en signant une victoire convaincante de 6-1 face au Blizzard de Trois-Rivières.

En plus de remporter son match d'ouverture, la troupe de Richard Martel a conclu un premier week-end parfait dans la Ligue nord-américaine de hockey.

Les Marquis ont frappé à la vitesse de l'éclair dès le début de la rencontre, Stefan Chaput déjouant Louis Ménard avec à peine 20 secondes écoulées au tableau. La troupe de Richard Martel a tenu le cerbère trifluvien en alerte, ratant plusieurs belles chances de marquer. D'ailleurs, fait plutôt rare, la foule s'est mise à encourager les locaux en scandant «Go Marquis Go ! » à quelques reprises.

En deuxième, les esprits se sont échauffés et les hommes de Richard Martel ont péché par indiscipline. Le Blizzard a d'ailleurs réussi à s'inscrire au pointage à la faveur d'un 5 contre 3, sur un tir de Marc-André Huot. Heureusement, le capitaine Hugo Carpentier a redonné l'avance aux siens sur un tir qui n'a laissé aucune chance au cerbère trifluvien, sur des passes d'Alexandre Quesnel et Jérémy Vigneault-Bélanger. Le défenseur Jonathan Paiement a conforté l'avance des siens sur un tir dévié, de sorte que les Marquis ont retraité au vestiaire avec une avance de 3-1.

En troisième, les Marquis ont explosé avec trois buts sans réplique. Carpentier et ses deux complices ont conforté l'avance des siens à la faveur d'un avantage numérique, tandis qu'un autre trio prometteur, celui de Jérémie Malouin, Christian Ouellet et Jean-Sébastien Bérubé, creusait l'écart à 5-1 sur un tir de Malouin. Avec 39 secondes à faire, les Marquis ont enfoncé un dernier clou, Quesnel logeant la rondelle derrière Louis Ménard pour compléter une excellente soirée de travail.

Bonne note

Dans l'ensemble, Richard Martel s'est dit satisfait de ses protégés. «Dans trois périodes, il faut que tu t'organises pour en gagner deux sur trois. Jouer 60 minutes, c'est difficile parce qu'il y a toujours des impondérables. Il y a des pénalités, etc.»

«En première période, nous sommes bien sortis, mais en deuxième, (les punitions) sont venues briser un peu le tempo. J'ai utilisé assez souvent (Sébastien) Laferrière et (Hubert) Poulin qui n'ont pas mal fait, excepté qu'on s'est fait prendre avec des punitions. C'est ce qui a cassé notre rythme», a analysé le pilote des Marquis.

«Laferrière et Poulin ont joué, mais Chris Cloutier ne voulait pas (jeter les gants), alors il faut arrêter le spectacle. C'est là qu'il faut que les gars apprennent que quand c'est fini, il faut qu'ils se tournent le dos. Si le gars veut retourner, tu lui dis : ''T'étais pas prêt tantôt, alors là, je ne suis pas prêt.»

Martel était aussi satisfait de la manière dont ses troupes ont fait circuler la rondelle. Le seul bémol, c'est le jeu de puissance qui «va rester à finaliser et à la mettre dedans.»

L'entraîneur-chef a aussi souligné le travail de son gardien, Loïc Lacasse. «Il a fait de gros arrêts au bon moment. Ce soir, il était vraiment ''sharp'', il voyait parfaitement la rondelle et il avait une bonne concentration et on sentait qu'il était bien. Il faut être prudent défensivement pour ne pas être nonchalants quand on sait que notre gardien est en forme.»

Bien sûr, il est heureux de connaître une fin de semaine parfaite en tout début de saison, mais il sait qu'il y a encore loin de la coupe aux lèvres. «Une fin de semaine parfaite permet de se reprendre au classement ou de se détacher. Mais je suis bien content et tout le monde est optimiste. Les gars vont progresser graduellement et c'est ce qui est important», a-t-il conclu.

Une soirée de cinq points pour le capitaine

Avec une contribution sur cinq des six buts des siens, le capitaine des Marquis, Hugo Carpentier, a largement mérité la première étoile. Auteur de deux filets, le # 28 a fait des étincelles avec ses deux compagnons de trios, Stefan Chaput au centre et Alexandre Quesnel à gauche.

Carpentier a terminé sa soirée avec deux buts, trois passes et ses complices, avec chacun un but trois passes.

En entrevue d'après match, Carpentier a indiqué qu'il s'attendait à ce que son trio fonctionne bien, mais ce fut au-delà de ses attentes.

«J'ai été surpris et pas en même temps, parce qu'avec le camp d'entraînement qu'on a eu, nous étions les trois réunis ensemble et je pense qu'on s'est créé une belle chimie à ce moment-là. On avait confiance que ç'a allait bien marché nous trois ensemble.

«Nous avions eu un gros match hors concours et ce soir, Richard a décidé de nous réunir les trois ensemble. On se voit bien sur la glace. Chaput et moi, on se connaissait pour avoir joué ensemble quand on était plus jeune et on a joué l'un contre l'autre notre hockey junior. Quant à Quesnel, c'est une découverte. J'avais joué un peu contre dans le junior majeur, mais il est un peu plus jeune que nous.»

Samedi, le trio a savouré cette belle soirée. «On ne s'attend jamais à faire autant de points dans une soirée, mais quand la rondelle roule pour toi, ça fait. Le dernier but qu'on a marqué dans le match voulait tout dire. Chaput et moi avions manqué notre tir et Quesnel l'a eu sur la palette (et il a marqué. Il y a des soirées comme ça et on les prend quand ça passe, mais il y aura aussi des soirées où on va travailler fort et que rien ne va fonctionner» de conclure le #28 qui est l'heureux papa d'une belle petite fille en santé. Elle est adorable et ne pleure pratiquement pas. On est vraiment choyés!»

En bref

  • L'organisation des Marquis a présenté le nouveau chandail de l'équipe à domicile. Nouveau logo, plus de vert, notamment sur les épaulettes. De l'avis de plusieurs, il ressemble drôlement au chandail des Stars de Dallas. Sur la route, ce sera le vert qui sera dominant...
  • L'organisation n'a pas fait les choses à moitié en confiant à l'excellente chanteuse Jeanick Fournier le soin d'interpréter l'hymne national. Ça avait de la classe...
  • Quelques joueurs ont changé de numéros. Benoit Gratton portait le #52 au lieu du #19, Alexandre Quesnel porte le #42 au lieu du #79, Danick Malouin, le #51 au lieu du 48 et Sébastien Laferrière, le #33 au lieu du #32 . Le nouveau venu, Stefan Chaput arbore le #34...
  • Christopher Guay, Simon Tremblay, Luis Tremblay et Jean-Simon Allard ont été laissés de côté pour la rencontre...
  • La bannière des champions de la saison régulière remportée par les Marquis en 2015-16 a été soulignée, mais elle sera hissée un peu plus tard en début de saison...
  • Hugo Carpentier amorce un deuxième mandat comme le capitaine des Marquis...
  • L'organisation des Marquis a fait faire une énorme tourtière pour que les joueurs connaissent et goûtent la différence avec un pâté à la viande..

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer