Curling: les Desjardins doivent patienter

Émilie Desjardins et Robert Desjardins souhaitent atteindre en... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Émilie Desjardins et Robert Desjardins souhaitent atteindre en 2017 la sélection olympique canadienne de curling double mixte. Ils posent en compagnie de Jean-Benoit Gilbert, directeur des ventes et du marketing au Montagnais.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Il y a trois ans, Robert Desjardins s'est initié à un nouveau volet du curling, le double mixte. Il l'a fait avec beaucoup de succès puisqu'il a enlevé, aux côtés d'Isabelle Néron, le tout premier championnat canadien de la discipline et participé au championnat mondial de 2013.

Depuis ce temps, le double mixte a pris du galon. À un tel point qu'il fera partie des disciplines présentées aux prochains Jeux olympiques d'hiver, en 2018. En compagnie de sa fille Émilie, Robert Desjardins souhaite faire partie du processus qui mènera à la sélection du duo canadien qui se rendra à Pyeongchang. Mais il rencontre présentement une petite embûche qui le force à prendre son mal en patience pendant quelques semaines.

À l'origine pratiqué par un nombre quand même assez restreint de curlers, le double mixte est devenu beaucoup plus attirant depuis qu'il a été inscrit au programme olympique. Le processus de sélection de Curling Canada a été annoncé il y a trois semaines et la formule retenue pourrait bien ne pas aider le duo saguenéen.

«Le double mixte et le curling conventionnel sont deux mondes différents, analyse Robert Desjardins. Le système retenu pour la sélection olympique prévoit que le classement d'une équipe est établi en tenant compte des trois meilleurs résultats de chaque joueur. Pour cette raison, en partie parce que nous avons gagné le championnat provincial et bien fait au championnat canadien, la saison passée, nous sommes neuvièmes au Canada présentement, Émilie et moi.

«Il a été décidé que tous les intéressés ont jusqu'au 25 novembre 2016 pour s'inscrire au processus de sélection. Les duos qui seront admis au tournoi de sélection seront connus le 1er novembre 2017. Par contre, ce ne sont pas uniquement les meilleures performances en double mixte qui seront retenues pour établir le classement canadien. Les résultats chez les hommes et chez les femmes compteront aussi. Cela veut dire que si un gars comme Brad Gushue décide de s'inscrire, ses chances d'être admis seront excellentes en raison des succès qu'il a obtenus chez les hommes. Notre objectif est de participer à la sélection olympique canadienne, mais nos chances vont dépendre de qui va s'inscrire. Le processus est maintenant ouvert autant aux habitués du double mixte qu'aux ''slammers''.»

Au cours de la période estivale, Robert et Émilie Desjardins ont organisé différentes activités de financement pour les aider à atteindre leur but. Ils ont aussi obtenu un précieux coup de main de l'hôtel Le Montagnais.

En fin de semaine dernière, le duo a participé à une qualification régionale au Manitoba. Avant de s'inscrire à un autre tournoi et de poursuivre ses démarches vers la sélection olympique, il attendra cependant la suite des événements.

«J'attends le 25 novembre, précise Robert Desjardins. J'attends de voir la suite des choses, de voir qui va s'inscrire. Selon les gens qui s'inscriront au processus, nous pourrions n'avoir aucune chance de nous classer, avoir une bonne chance ou être certains de participer à la sélection olympique. Si nous avons des chances d'atteindre notre but, nous poursuivrons certainement notre cheminement.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer