Les Gaillards champions

William MacDuff a inscrit l'un des six touchés... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

William MacDuff a inscrit l'un des six touchés des Gaillards, vendredi soir, face aux Jeannois du Collège d'Alma.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Gaillards du Cégep de Jonquière sont champions de la section nord-est de la Ligue de football collégial division 3. Grâce à une victoire de 44-31 sur les Jeannois du Collège d'Alma, acquise vendredi soir devant leurs partisans, les Jonquiérois ont confirmé leur suprématie avec un sixième gain en autant de tentatives.

Les Gaillards sont donc assurés de débuter les séries à domicile, le 29 octobre, face à un adversaire qui demeure bien entendu à être confirmé. Puisqu'ils ont battu chacune des cinq autres formations de leur section, il n'y a aucune chance qu'ils soient rattrapés. L'entraîneur-chef des champions, François Laberge, n'était toutefois pas prêt à se bomber le torse, reconnaissant que son équipe aurait pu fournir une performance plus homogène.

«On n'est pas satisfaits parce que depuis le début de l'année, on veut jouer 60 minutes, mais on a juste réussi à le faire lors du premier match de la saison, a-t-il mis en contexte. Il faut travailler plus fort pour être capable de jouer un match complet. Au moins, cette semaine, on a bien amorcé la rencontre, ce qu'on n'avait habituellement pas l'habitude de faire. On a également réussi à bien le terminer en ne donnant rien lors de notre dernière séquence défensive. Je suis content de plusieurs aspects, mais je veux avant tout qu'on joue 60 bonnes minutes. Tant que je n'aurai pas ça, je ne pourrai pas être totalement satisfait.»

Les Gaillards ont effectivement amorcé leur soirée de travail sous les chapeaux de roue. En avance 21-14 après un quart, ils détenaient une avance de 35-14 à la demie. Fidèles à leur habitude, les Jeannois ont refusé d'agiter le drapeau blanc. Ils ont remonté la pente, s'approchant à deux touchés de leurs rivaux, sans parvenir à combler totalement l'écart.

«À la demie, je pense que les gars avaient déjà le sentiment du devoir accompli, a observé François Laberge. Il restait encore 30 minutes de football et les Jeannois n'abandonnent jamais. Pourtant, nos vétérans le savent et lorsque tu les affrontes, tu te dois de jouer jusqu'à la fin.»

Dans le camp jonquiérois, le receveur étoile William Langlais a récolté trois majeurs, tous réussis par la passe. Le fait saillant du match est survenu en début de soirée, lorsque le demi-offensif Louis-Philippe Grégoire a couru sur une distance de 70 verges jusque dans la zone des buts alors que la marque était de 7-7.

Chez les Jeannois (3-3), le quart Jean-Philippe Cordero a lancé trois passes de touché. L'entraîneur-chef Mathieu Brassard soulignait les 30 premières minutes difficiles de son équipe, ajoutant que le vent a bien failli tourner de côté en deuxième demie.«Ce sont plein de petits jeux qui nous font mal et il va falloir travailler là-dessus, a mentionné Brassard, loin d'être abattu. Il y a des joueurs qui tentent parfois de trop en faire. Ils voulaient faire le gros jeu au lieu de se concentrer sur leur travail. Il ne faut pas vouloir sauver le monde, mais simplement faire confiance à nos coéquipiers.»

L'autre équipe de football collégial de la région, les Couguars du Cégep de Chicoutimi, sont en action samedi à Rimouski face aux Pionniers.

Le 11 septembre dernier, Chicoutimi avait battu les Rimouskois 33-2 à domicile.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer