Victoire particulière pour Lysanne Richard

Avec sa victoire à l'épreuve de Mostar, Lysanne... (Photo courtoisie, Romina Amato/Red Bull Content Pool)

Agrandir

Avec sa victoire à l'épreuve de Mostar, Lysanne Richard peut espérer mettre la main sur le titre du classement général à la fin de la saison.

Photo courtoisie, Romina Amato/Red Bull Content Pool

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Lysanne Richard a poursuivi, en fin de semaine, son excellente saison sur la scène internationale du plongeon de haut vol et particulièrement sur le circuit Red Bull. À ses yeux, sa troisième victoire de l'année, obtenue samedi à Mostar, en Bosnie, possède même un petit cachet particulier.

« Cette victoire est plus marquante parce que c'était la première fois qu'une compétition féminine était présentée à cet endroit, raconte Lysanne Richard. Les hommes étaient allés par le passé, mais pas les femmes.

« En plus, le plongeon fait partie intégrale de l'histoire de la ville de Mostar. Les gens de la ville s'intéressent tellement au plongeon qu'ils nous connaissaient déjà avant notre arrivée. Ils suivent le circuit et ils avaient hâte de nous rencontrer. Les gens plongent depuis toujours du pont où a été présentée notre compétition. Ce pont qui rallie les deux rives de la ville a été détruit à plusieurs reprises et il a toujours été reconstruit. Dans l'histoire de la ville, ce sont toujours des hommes qui plongeaient de ce pont. La présentation d'une première compétition féminine était une grande étape. Gagner cette première épreuve féminine représente quelque chose de particulier. À ma façon, j'ai eu la chance de marquer l'histoire de la ville. »

Native du secteur nord de Chicoutimi, Lysanne Richard connaît une très bonne année au sein du circuit Red Bull. Gagnante à deux reprises (elle a aussi pris le premier rang à la Coupe du monde de la Fédération internationale de natation, en février), elle occupe présentement la deuxième place au classement général du circuit. Une position qui lui permet d'espérer mettre la main sur le titre à la fin de la saison.

« Nous avons encore deux étapes à faire, précise l'ancienne artiste du Cirque du Soleil. La prochaine compétition aura lieu à la mi-octobre, au Japon. La dernière se déroulera à Dubai, à la fin d'octobre.

« La compétition de samedi n'a pas été facile. J'ai effectué un très bon premier mouvement, mais j'ai glissé en cinquième place après un deuxième mouvement un peu manqué. Mon troisième mouvement a été tellement bon que j'ai été en mesure de remonter à la première place.

« Je suis en deuxième place au classement général du circuit, mais l'écart avec la première position est beaucoup moins important maintenant. Il est pensable de gagner le titre de la saison. Évidemment, c'est ce que je souhaite. Mon objectif au début de la saison était de finir dans le Top-3. Comme ça va très bien, j'aimerais bien terminer en première position. Pourquoi pas ? »

Âgée de 34 ans, Lysanne Richard a quitté le Saguenay-Lac-Saint-Jean en 1998, alors qu'elle avait atteint l'étape des études collégiales, pour poursuivre des études à l'École nationale de cirque à Montréal. 

Après une association d'une dizaine d'années avec le Cirque du Soleil, Lysanne Richard a placé sa carrière d'artiste de cirque sur la glace au printemps 2015. En quête de nouveaux défis à relever, elle a mis l'accent sur le plongeon de haut vol. Depuis ce temps, elle fait partie du circuit international Red Bull et plonge de plates-formes d'une hauteur variant de 20 à 22 mètres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer