• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Demi-Ironman aux Îles Canaries: Valérie Bélanger en 5e place 

Demi-Ironman aux Îles Canaries: Valérie Bélanger en 5e place

Malgré une blessure survenue au début du mois,... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Malgré une blessure survenue au début du mois, la Chicoutimienne d'origine Valérie Bélanger a réussi à prendre le 5e rang au classement final féminin du demi-Ironman tenu samedi dans les Îles Canaries, en Espagne.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après s'être distinguée en course à pied et en cross-country sur la scène régionale, provinciale et nationale, la Chicoutimienne d'origine, Valérie Bélanger, vient de signer un autre exploit digne de mention en prenant le 5e rang au total du classement féminin du demi-Ironman Club La Santa Ironman 70.3 à Lanzarote, aux Îles Canaries, en Espagne.

La jeune femme, qui court maintenant chez les pros, a conclu les trois épreuves en 4h58mn01. Sur sa page Facebook, la porte-couleurs de l'équipe Bistro B (Sportium) affirme que cette 5e place constitue une surprise, elle qui ne pensait même pas être en mesure de courir en raison d'une blessure subie au début septembre.

C'est la portion natation (1,9 km) qui a été la plus difficile, car tant pour le vélo (90 km) que pour la course (21,1 km), elle a réalisé le deuxième meilleur temps. Idem pour le résultat combiné vélo-course. Valérie Bélanger raconte en outre qu'à la natation, elle s'est fait «écraser par les groupes d'âge qui partaient en masse à 5 minutes» derrière elle. Ces derniers avaient l'avantage des combinaisons wetsuit, mais pas elle. Par contre, elle s'est bien reprise au vélo malgré un «parcours extrême avec beaucoup de vent!» pour finir en force avec la course, sa spécialité.

«Je finis donc sur une belle note! Prochain rendez-vous: Ironman Cozumel (27 novembre) accompagnée par mes grands supporters de tous les temps: mes parents André Bélanger et Johanne Deschênes», écrit la jeune maman qui est maintenant établie à Québec où elle travaille en tant que résidente de médecine physique et réadaptation.

Celle qui s'est mise au triathlon il y a deux ans a quand même quelques participations de haut niveau à son actif, soit l'Ironman 70.3 de Mont-Tremblant ainsi que le difficile Triathlon Longue Distance de l'Alpe D'Huez en 2015. Sur le site de son équipe, on dit qu'elle compte bien poursuivre son périple sur Ironman 70.3 cette année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer