Les Gaillards encore parfaits

Antoine Barrette a marqué le premier touché des... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Antoine Barrette a marqué le premier touché des Gaillards en fin de première demie.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec une victoire in extremis de 32-29 devant leurs partisans sur les Pionniers de Rimouski, les Gaillards du Cégep de Jonquière ont resserré leur emprise sur le premier rang de la section Nord-Est de football collégial, division 3. Toujours parfaits après cinq rencontres, les régionaux ont maintenant deux victoires de plus que les représentants du Bas-Saint-Laurent et les Jeannois d'Alma, qui montrent tous deux un dossier de trois gains et deux revers.

Les Gaillards ont pris un malin plaisir à jouer du football de rattrapage depuis le début de la saison, ce qui fonctionne jusqu'ici, même si c'est difficile sur les nerfs des amateurs. Dans leurs cinq victoires, ils ont permis à l'adversaire de marquer les premiers points.

Samedi après-midi, les Jonquiérois tiraient rapidement de l'arrière 17-0 après un botté bloqué ramené pour un touché et une interception qui a été suivie d'un majeur. Lentement, mais sûrement, ils sont revenus au pointage. En première demie, tous les points ont été marqués par l'équipe qui profitait de l'avantage du vent. Les Pionniers menaient toujours par 11 avec un peu plus de cinq minutes à faire après leur troisième touché de l'après-midi. Avec le vent dans le dos au quatrième quart, les Gaillards se sont approchés à quatre points, puis Anthony Ouellet a rejoint Louis Laflamme dans la zone des buts avec 1min19 pour donner les devants aux siens pour une première fois dans la rencontre. Ils ont ensuite provoqué l'échappé sur le retour, ce qui a confirmé leur victoire.

«Ce n'est pas nécessairement qu'on joue du mauvais football en début de match. On fait de grosses erreurs d'assignation», a confié l'entraîneur-chef François Laberge, espérant vivement que cette mauvaise habitude va disparaître avant longtemps.

«Le gros point positif, c'est qu'on démontre beaucoup de caractère. Les gars n'abandonnent jamais et continuent de travailler fort. On a aussi l'attaque assez explosive pour revenir. Il faut régler ce problème de débuts de matchs parce qu'on se met ça plus difficile que ça devrait l'être», de résumer Laberge, soulignant l'apport de la défensive qui a réalisé des revirements à des moments cruciaux du match.

«Elle nous a tenu dans le match, ce qui a permis à notre attaque de se mettre en marche», a-t-il mis en contexte.

Avec cinq victoires en autant de sorties, tout roule pour les Gaillards, mais François Laberge demeure les deux pieds sur terre. «On veut toujours penser au prochain match. Avant notre semaine de pause, on affronte Alma vendredi soir pour notre dernier match local. On va célébrer cette victoire, mais dès demain, c'est oublié et lundi, on se remet au travail en pensant aux Jeannois. On ne veut pas s'assoir sur ces résultats. On s'admirera rendu au mois de décembre», d'indiquer François Laberge.

Les Jeannois frappent vite et fort

Dans la victoire, les Jeannois n'ont permis que... (Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens) - image 3.0

Agrandir

Dans la victoire, les Jeannois n'ont permis que 157 verges, dont seulement 53 au sol.

Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Les Jeannois du Collège d'Alma ont retrouvé le sentier de la victoire samedi soir, lors de la visite des Gaulois du Cégep de La Pocatière. Ils n'ont pas fait les choses à moitié, réussissant le premier blanchissage de la saison dans la section Nord-Est du football collégial division 3, dans une victoire sans équivoque de 54-0.

Après trois matchs plus timides, dont lors des deux défaites successives, l'attaque des Jeannois a retrouvé ses repères rapidement face aux Gaulois. Après avoir stoppé l'attaque adverse d'entrée de jeu, l'offensive s'est mise au travail, réussissant deux touchés successifs pour placer les locaux dans une situation avantageuse. Malgré quelques opportunités ratées, dont deux fois profondément en territoire ennemi avant de commettre un revirement, les Jeannois profitaient déjà d'une confortable avance de 27-0 à la demie. Les Jeannois n'ont accordé que 157 verges aux visiteurs alors qu'ils en ont gagné 437, dont 248 par la voie aérienne. Le quart-arrière Jean-Philippe Cordero a complété 16 de ses 28 passes, dont quatre pour des majeurs.

«Dans l'ensemble, on a été très bons. Défensivement, on a causé plusieurs revirements. En deuxième demie, offensivement, tous les points qu'on pouvait faire, on les a mis au tableau», d'indiquer l'entraîneur des régionaux, Mathieu Brassard.

Pierre-Luc Bouchard a réussi deux interceptions dans la rencontre. Marco Filipé s'est également montré intraitable avec six plaqués solos, une interception, ramenée pour un touché. Guillaume Caron et William Plourde ont également intercepté le quart adverse.

Les Gaulois sont toujours à la recherche d'une première victoire cette saison et s'éloignent tranquillement d'une participation aux séries. C'est tout le contraire pour les Jeannois. Avec leur troisième réussite, ils rejoignent les Pionniers de Rimouski après leur défaite plus tôt samedi à Jonquière avec un dossier de 3-2. «Si on voulait continuer à batailler pour la deuxième place, on ne pouvait pas échapper cette rencontre», d'admettre Brassard, heureux de constater qu'à première vue, aucun de ses joueurs avait subi de blessure importante dans ce duel à sens unique.

«C'est un match qui nous donne confiance en vue de notre gros test face aux Gaillards la semaine prochaine», d'annoncer Mathieu Brassard.

Le 9 septembre, les Jonquiérois avaient infligé un premier revers aux Jeannois au compte de 33-19. Ces derniers menaient à la demie, mais n'avaient pas été en mesure d'ajouter des points en deuxième moitié.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer