Il organise un marathon pour fêter ses 90 ans

Le légendaire P.H. Bergeron remet ça. Celui qui... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le légendaire P.H. Bergeron remet ça. Celui qui avait célébré son 80e anniversaire en organisant un marathon récidive pour son 90e anniversaire. Il convie les adeptes de course à pied ou de marche à un marathon qui aura lieu le samedi 29 octobre, sur la Zone portuaire de Chicoutimi. Une soirée conviviale viendra couronner cette journée active et festive.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Lorsqu'il avait organisé et couru un marathon en 2006 pour célébrer ses 80 ans, le légendaire P.H. Bergeron avait déjà ébloui les plus sceptiques. Dix ans plus tard, le charmant octogénaire n'a pas l'intention de s'arrêter en si bon chemin. Il s'apprête à récidiver en organisant un marathon sur la Zone portuaire de Chicoutimi, le samedi 29 octobre, pour souligner son 90e anniversaire!

Et pour mener à bien son ambitieux projet, il s'est trouvé deux alliés de taille en demandant au cofondateur du Grand défi, Pierre Lavoie, d'agir comme président d'honneur de cet événement bien spécial, et en se remettant aux judicieux conseils du Dr Dominic Gagnon, un habitué des grands défis, pour se préparer à marcher ce marathon festif. Le vétéran coureur pourra aussi compter sur ses amis du club Jakours pour l'épauler tant pour l'organisation de l'événement que pour les encouragements sur la boucle de 4,22 km qu'il espère pouvoir compléter à dix reprises.

Car P.H. Bergeron est bien conscient de l'ampleur de son ambitieux projet, lui qui doit maintenant composer avec un genou «en teflon». «Des gens de 90 ans qui font des marathons, c'est plus rare. Il faut aussi que je tienne compte de mon corps. J'ai un corps qui peut me donner des ordres. Ma santé est très bonne, mais pas ma jambe droite, et c'est elle qui me cause des inquiétudes», avoue ce bon vivant, un sourire en coin, l'oeil toujours aussi vif et pétillant.

«J'ai du métal en haut et en bas du genou, avec du teflon entre les deux, et ça, ça ne court plus!», convient celui qui aurait bien sûr préféré courir que marcher. Il espère donc réaliser cet exploit à la marche. «C'est sûr que je veux essayer de faire un 42,2 kilomètres. Mais on m'a dit qu'il fallait écouter sa nature. On m'a aussi dit que même si on échoue, c'est sûr que c'est un acte d'humilité, mais ce n'est pas nécessairement une honte. Alors, je vais en faire encore un bout. Mon corps n'a encore aucun problème, mais mon genou me fait mal et c'est ce qui m'ennuie», confie celui qui a une vingtaine marathons à son actif. Au cours des dernières années, le Saguenéen a aussi effectué à trois ou quatre reprises le «mini-Compostelle» en trois jours, un parcours de 70 km qui part d'Alma, en passant par Métabetchouan et Chambord pour se terminer au Lac-Bouchette.

Inscription en cours

Pour P.H., ce marathon est surtout un prétexte pour réunir son monde autour de lui et célébrer ensemble après une belle journée active. D'ailleurs, les invités doivent s'impliquer physiquement en parcourant, à la marche, au pas de course ou les deux, la boucle de 4,2 km sur la zone portuaire. «C'est une boucle de quatre kilomètres, mais les gens pourront faire le nombre de tours qu'ils voudront», ajoute André Rancourt, du club Jakours.

Parmi les invités qui sont déjà inscrits, P.H. Bergeron souligne la présence des frères Pierre et Jacques Caplette de Montréal, qui ont chacun plus d'une centaine de marathons à leur compteur. «Ils étaient ici pour le marathon de mon 80e anniversaire et venaient à tous nos marathons», note P.H. qui célébrera ses 90 ans le 26 octobre.

Lors du marathon de ses 80 ans, 350 braves avaient répondu à son invitation en faisant fi du temps frisquet d'automne qui prévalait. Pour ce nouveau défi, le charmant homme ne s'est pas fixé d'objectif précis. «C'est sûr que tous mes enfants, petits-enfants et leurs blondes seront présents. Il y a aussi beaucoup de coureurs du club Jakours qui vont venir. Disons qu'au 30 septembre, on va regarder le nombre d'inscrits. Si on en a 200, on va s'animer pour 300. Si on en a 300, on va s'enligner pour 400!», lance-t-il en riant, présumant qu'il y aura peut-être une centaine de retardataires qui préféreront s'inscrire sur place le matin du 29 octobre.

D'ici là, les gens ont jusqu'au 30 septembre pour s'inscrire en ligne à www.inscriptionenligne.ca/phbergeron90. Le coût d'inscription est de 30$.

Les cinq premiers hommes et les cinq premières femmes recevront une bourse de belle valeur. De plus, comme ça avait été le cas pour son 80e anniversaire, P.H. remettra une épinglette souvenir à tous les participants sur laquelle apparaîtra maintenant un beau 90!

Le club Jakours prend la relève

Il n'y aura pas un, mais deux marathons courus sur la Zone portuaire de Chicoutimi en octobre. Outre celui de P.H. Bergeron qui aura lieu le 29 octobre (voir autre texte), le club Jakours a pris la relève au pied levé en juin dernier pour organiser le traditionnel marathon qui aura lieu le samedi 8 octobre.

La présidente de l'événement, Lina Tremblay, a accepté la mission en compagnie d'André Rancourt, qui agira comme responsable de l'événement qui s'appelle désormais le «Marathon du Fjord». «C'est le seul marathon qui reste au programme dans la région. Exceptionnellement, il y en aura deux cette année avec celui de P.H. Bergeron. Mais nous sommes tous des amis et même si ce sont deux marathons différents, on s'entraide tous», ajoute-t-elle.

Pour Mme Tremblay, le fait qu'elle puisse compter sur l'expertise du club Jakours pour organiser l'événement l'a incité à accepter de relever le défi. «Ce sont des gens qui capables de se tourner rapidement de bord et qui sont habitués à organiser des événements». souligne-t-elle en entrevue en compagnie de MM. Rancourt et Bergeron.

L'an dernier, l'événement avait attiré quelque 400 participants et l'a nouvelle organisation espère en attirer autant. «Il y a déjà une soixantaine de personnes inscrites», mentionnent les porte-parole de la 15e édition. Le parcours sera le même que l'an dernier, de sorte que les coureurs longeront la zone portuaire et traverseront le pont vert pour la boucle.

Le départ du 42,2 kilomètres et du demi-marathon aura lieu à 8h, celui du 5 km de marche est programmé pour 9h, et celui du 5 km de course est prévu pour 11h30. On peut s'inscrire en ligne sur le site «www.inscriptioncoupeautocarjeannois.com» ou on s'inscrit sur place entre 7h et 10h45, jusqu'à 15 minutes avant le départ de la distance choisie. Le coût d'inscription en ligne est de 35 $ pour le marathon et le demi-marathon et de 20 $ pour le 5 km (marche ou course). Sur place, le tarif grimpe à 50 $ pour le marathon et le demi-marathon, et à 30 $ pour le 5 km (marche ou course).

Pour plus d'information, communiquez avec Lina Tremblay au 418-548-2739 (lina.tremblay@deltahotels.com) ou avec Pierre Bergeron au 418-548-8221 (pier_bergeron@videotron.ca).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer