Les fidèles de motocross font fi de la pluie

De nombreux amateurs de motocross s'étaient donné rendez-vous... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

De nombreux amateurs de motocross s'étaient donné rendez-vous à Saint-Jean-Vianney, samedi.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guillaume Pelletier

Guillaume Pelletier est journaliste pour Le Quotidien et Le Progrès-Dimanche.

Le Quotidien

La pluie n'a pas empêché des dizaines d'amateurs de se réunir à Saint-Jean-Vianney dans le cadre de la dernière course de la saison du circuit régional de motocross.

L'un des organisateurs de l'événement Rémy Labeaume n'est pas surpris de la présence du public malgré la température peu clémente. «C'est une très belle réponse des gens, nous avons beaucoup de personnes pour clore la saison, c'est motivant», se réjouit celui qui participe également dans la catégorie vétéran pro. Labeaume ajoute que la grande présence de jeunes prouve que l'événement est un rassemblement familial et qu'il n'est pas question de compétition de délinquants. «Les participants sont des athlètes, ce sont des gens qui s'entraînent et qui se dévouent à leur sport. C'est un sport familial et nous sommes tous des passionnés!», affirme fermement le père de famille.

Labeaume déplore également la vision que les gens ont du motocross. «C'est un beau sport, les gens ne voient souvent que celui qui fait un ''wheelie'' dans la rue, mais le sport est bien plus large. C'est un événement familial comme le prouve le nombre de jeunes inscrits dans toutes les catégories», maintient-il.

Mario Tremblay et Rémy Labeaume souhaitent passer le... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Mario Tremblay et Rémy Labeaume souhaitent passer le flambeau du circuit régional de motocross à d'autres organisateurs.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Si Rémy Labeaume se plait à pratiquer son sport et occuper les fonctions d'organisateur du circuit régional de motocross Saguenay-Lac-Saint-Jean, il reconnaît toutefois qu'il pense de plus en plus à passer le flambeau. «C'est un grand investissement. J'ai un emploi qui me demande beaucoup de mon temps et je veux être présent pour ma famille. J'adore organiser les événements, mais il devient de plus en plus difficile de tout gérer», lance-t-il.

Malgré l'implication que représente son rôle, Labeaume ne veut cependant pas laisser les rênes du circuit à quelqu'un qui ne serait pas dévoué à fond au projet. «Mario Tremblay, l'autre organisateur, et moi ne voulons pas laisser tomber le projet. On ne voudrait pas que quelqu'un prenne notre rôle simplement pour le faire et que le sérieux du circuit soit touché. Nous allons nous impliquer à nouveau l'an prochain si nous le devons, mais nous aimerions passer le flambeau, quitte à aider les nouveaux organisateurs», plaide Labeaume.

Dans la catégorie reine de la compétition, la catégorie pro, c'est finalement Gabriel Tremblay qui a enlevé les honneurs de la toute dernière course de la saison. Gabriel Tremblay n'en était qu'à une troisième participation dans le circuit cet été.

Domination de David Tremblay et fils

À peine âgé de sept ans, le jeune... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 4.0

Agrandir

À peine âgé de sept ans, le jeune Alex Tremblay impressionne sur un motocross.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Établi comme favori au début de la saison, David Tremblay a dominé sa classe assurant même son titre avant l'épreuve de Saint-Jean-Viennay.

Son fils Alex a également fait bonne figure durant la journée dans la catégorie Pee-wee, prouvant ses gènes de vitesse. Si le paternel a maintenant pour but d'aider le développement de fiston, il n'a qu'une priorité maintenant la saison de motocross derrière lui.

«Je vais prendre quelques mois de vacances avant de penser à l'an prochain», explique-t-il, visiblement exténué de la saison.

Décès à Rouyn: la sécurité en priorité

Christian Rioux fait partie des ambulanciers de Para-soins... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 6.0

Agrandir

Christian Rioux fait partie des ambulanciers de Para-soins présents.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Rémy Labeaume connaissait Nicolas Boudreault, ce jeune homme de 24 ans de Ferland-et-Boilleau qui a perdu la vie au début du mois dans un accident de motocross à Rouyn-Noranda. «C'était un bon jeune, je n'ai pas la version officielle de l'accident, mais on m'a dit que c'était un accident bête, sa roue est restée coincée et il est parti vers l'avant. Ce n'était pas une manoeuvre téméraire déplore l'organisateur. C'est un sport qui contient des risques, mais ce n'est pas pire que le ski ou le snowboard. C'est vraiment une triste situation.»

En lien avec le décès du jeune homme, Labeaume a tenu a précisé que le circuit régional de motocross prenait les mesures nécessaires afin d'assurer la sécurité des participants, notamment en comptant sur la présence de Para-soins, une équipe d'ambulanciers d'expérience pouvant donner les premiers soins aux concurrents sur place avant de donner le relais aux ambulanciers du CIUSSS.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer