Les Centurions contraints à déclarer forfait

Victimes des nombreuses blessures et d'une décision défavorable du Réseau du... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Victimes des nombreuses blessures et d'une décision défavorable du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), les Centurions de la polyvalente Quatre-Vents de Saint-Félicien ont été forcés de déclarer forfait pour leur match juvénile division 2 de la Ligue Québec/Chaudières-Appalaches, dimanche, face aux Lynx du Pavillon Wilbrod-Dufour.

«Toutes les étoiles sont alignées, mais du mauvais bord», laisse tomber l'entraîneur-chef de l'équipe, Kevin Tremblay.

Déjà fragilisés dans leur nombre de joueurs, les Centurions ont subi quelques blessures lors des deux premières semaines de la saison. Ils n'étaient donc pas en mesure d'aligner le nombre suffisant de joueurs, de 24, face à leurs rivaux almatois qui ont été déclarés gagnants mardi soir.

La deuxième saison des Centurions au sein du circuit interrégional n'est pas de tout repos. Avant même le début des hostilités, ils ont été privés de sept joueurs de Dolbeau-Mistassini en raison d'une erreur administrative. La règle du RSEQ stipule que les joueurs doivent fréquenter pendant toute l'année scolaire l'établissement qu'ils représentent. Or, les dirigeants de la polyvalente Quatre-Vents offraient une variante du programme sport-études qui leur permettait de fréquenter l'école de leur localité d'origine.

Ils ont eux-mêmes signifié leur erreur en demandant une dérogation pour la saison 2017 en s'assurant de respecter toutes les règles. Ils étaient prêts à recevoir une sanction pour l'équipe afin de ne pas pénaliser les jeunes. Jeudi, après une rencontre du comité de discipline, la décision est tombée, et les sept joueurs, qui ont raté les deux premiers matchs, ont été déclarés inéligibles à porter les couleurs des Centurions, mais pourront s'aligner avec une autre équipe de la ligue.

«On était conscient qu'on a enfreint le règlement. Mais la sanction n'est pas adaptée à la situation, d'autant plus qu'elle a été prise par des gens qui ne vivent pas la même réalité à Québec», déplore Kevin Tremblay, qualifiant cette décision d'illogique et privant la formation jeannoise de son noyau, tous des vétérans.

Avec un alignement très jeune, les Centurions n'ont inscrit que dix points et en ont concédé 80 dans deux défaites pour débuter la saison. L'inexpérience et la jeunesse ont rendu les choses plus difficiles sur le plan physique, ce qui a mené aux blessures lors des deux premières semaines, convient l'entraîneur, ajoutant que la situation rentrera dans l'ordre d'ici la semaine prochaine en vue du duel contre L'Ancienne-Lorette, à Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer