Une septième place pour Lemieux et Weldon

La pilote native d'Alma, Audrey Lemieux, et sa... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

La pilote native d'Alma, Audrey Lemieux, et sa coéquipière, Robbi Weldon, ici à l'entraînement à Rio, ont pris le septième rang du contre-la-montre, mercredi, dans le cadre des Jeux paralympiques. Le tandem canadien sera de nouveau en action samedi avec la course sur route

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le tandem canadien formé de la cycliste native d'Alma, Audrey Lemieux, pilote de l'Ontarienne Robbi Weldon, a réalisé la meilleure performance canadienne en prenant le septième rang de l'épreuve très relevée du contre-le-montre aux Jeux paralympiques de Rio. Sur les 30 kilomètres, le duo canadien a enregistré un temps de 41mn38.98, un écart de 2mn39.76 sur la paire gagnante, l'Irlandaise Katie George Dunlevy et sa pilote Evelyn McCrystal. Les médaillées d'or ont maintenu une vitesse moyenne de 46,2 km/h pour inscrire un chrono de 38mn59.22.

«Ç'a roulé très vite», a constaté Audrey Lemieux en consultant les résultats en présence de Sportcom. Le duo canadien, qui a maintenu une moyenne de 43,2 km/h, s'est dit satisfait de l'effort réalisé. Exception faite des Japonaises qui ont pris le deuxième rang, il n'y a pas vraiment eu de surprises dans les équipes qui les ont devancées: outre l'Irlande, grande favorite, la Grande-Bretagne a remporté le bronze et la Nouvelle-Zélande a fini au pied du podium. «Les Japonaises, on ne les avait pas vues depuis les Championnats du monde l'an dernier, alors on ne savait pas à quoi s'attendre d'elles. On les a vues ici et je savais que ce serait des filles à surveiller sur un parcours plat comme ça.»

«Le calibre était très relevé, nous n'avons pas à être gênées, a indiqué l'Almatoise d'origine. C'était un parcours où il fallait avoir une puissance constante. Nous avons tout bien exécuté, il nous a juste manqué un peu de vitesse pour aller chercher un top-5 ou une médaille.»

En entrevue par Skype, Audrey Lemieux estime qu'il aurait été difficile de faire mieux. «On a donné notre meilleure performance de la saison. Nos données étaient vraiment très positives. Les filles qui ont fini en avant de nous ne sont pas des surprises. Elles étaient fortes et c'était celles que nous devions surveiller. Septièmes, c'est à peu près là qu'on se situe. C'est sûr qu'on aurait préféré faire mieux en terme de résultats, au moins un top-5, mais aujourd'hui (hier), on a vraiment tout donné. Quand on a regardé nos données, l'un de nos objectifs était de franchir la ligne et de se dire qu'on n'aurait pas pu faire mieux.

«Physiquement, on était à notre top, a indiqué la pilote du tandem. Quand on compare nos résultats, septièmes, je trouve ça loin, mais quand je regarde l'entraînement et la préparation, la façon dont on a fait notre réchauffement, le vélo, tout a été parfait. Pour ma part, techniquement, j'ai pris les virages de façon agressive, sans prendre trop de risques. Il y a beaucoup de positif. Il y a même un journaliste qui a dit, en entrevue avec Robbi, qu'on avait fait une meilleure moyenne qu'à Londres, et pourtant, on a un moins bon résultat. Ça prouve qu'on a vraiment de bonnes capacités physiques et que le calibre a vraiment beaucoup augmenté», de commenter Lemieux.

Course sur route

Samedi, le tandem de Lemieux-Weldon prendra part à l'épreuve sur route. La pilote almatoise n'a pas d'attentes précises. «On est en forme et il y a des chances pour la course sur route. Mais je pense que ce sera un coup de dés. Il y a beaucoup de montées et je n'ai aucune idée de la capacité de grimper des autres équipes. Si on réussit à prendre la bonne échappée ou à prendre avantage d'une situation de course, ça peut être possible, parce que quand il y a une échappée qui part, c'est dur, en tandem, de revenir. En tant que pilote, je devrai jouer la course intelligemment, faire les bons coups, économiser l'énergie quand on le peut. On sera deux équipes du Canada et on va essayer de voir pour une stratégie», a-t-elle conclu.

Un autre tandem canadien était également en course au contre-la-montre. Shawna Ryan et sa pilote rimouskoise Joanie Caron ont fini treizièmes en 43mn4.33. «Nous avons donné le maximum possible. Nous sommes ici pour l'expérience», a déclaré Caron à Sportcom.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer