L'art de se faire valoir aux bons moments

Choix de deuxième ronde des Saguenéens, Mathieu Desgagnés... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Choix de deuxième ronde des Saguenéens, Mathieu Desgagnés a compté deux buts vendredi face aux Remparts.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À cinq pieds, huit pouces et 160 livres, Mathieu Desgagnés est l'un de ces joueurs qui peuvent passer inaperçus au premier regard. Toutefois, en jetant un coup d'oeil à la feuille de pointage, on remarque rapidement que le petit attaquant se réserve une place au soleil à pratiquement chacune de ses sorties.

Le choix de deuxième ronde des Saguenéens en juin dernier a fait parler de lui lors des matchs préparatoires en marquant des buts à des moments opportuns. Le 26 août à Roberval face aux Cataractes, il avait donné la victoire aux siens en prolongation à l'aide d'un tir précis dans la lucarne, tout juste après avoir déculotté un défenseur adverse. Vendredi soir face aux Remparts, Desgagnés a réussi son deuxième but du match lorsqu'il a enfilé l'aiguille avec moins d'une seconde à faire pour pousser les deux équipes en prolongation.

Même si des buts de la sorte n'ont pas la même importance au mois d'août que lors d'un septième match des séries au printemps, les performances de l'attaquant de 16 ans permettent de croire qu'il a les nerfs solides dans les moments clés.

«Je suis à la bonne place au bon moment et je complète les beaux jeux de mes coéquipiers», a humblement répondu Mathieu Desgagnés lorsque rencontré samedi. De mémoire d'homme, il ne se souvient pas avoir joué les héros à plusieurs reprises depuis le début de sa jeune carrière.

«Je suis un joueur offensif, je veux produire et c'est mon rôle. Je dois continuer à jouer de cette façon», a soutenu le produit des Grenadiers de Châteauguay, qui sera appelé à pivoter un trio offensif en début de saison lorsque les Sags seront privés de quelques joueurs présents dans des camps professionnels.

«Je vais peut-être avoir un rôle un peu plus important et plus de temps de glace, mais je ne peux pas mettre cette idée dans ma tête et je dois seulement continuer à travailler fort. Je suis quand même une recrue et il faut que j'apprenne.»

Mathieu Desgagnés semble de plus en plus à l'aise dans l'entourage de l'équipe. Loin d'être intimidé par la vitesse du jeu, il estime que le tournoi des recrues au mois d'août lui a permis de prendre son erre d'aller en vue du camp principal.

«C'est beaucoup plus vite que le midget AAA, mais je me suis quand même habitué rapidement, a noté le jeune homme qui a amassé 49 points, dont 20 buts, la saison dernière en 42 matchs avec les Grenadiers. J'ai connu un gros été d'entraînement donc j'étais prêt.»

Après la rencontre de vendredi face aux Remparts, Yanick Jean n'a pas hésité une seconde avant de dire que Desgagnés avait été «de loin» son meilleur attaquant. Après avoir amorcé le match sur le quatrième trio, il n'a pas donné le choix à son entraîneur de l'utiliser davantage, terminant la soirée sur la première unité aux côtés de Nicolas Roy.

«Quand tu fais le travail, tu montes et ça change, avait réagi l'entraîneur en chef des Bleus. C'est une belle leçon pour les joueurs qui se demandent s'ils peuvent améliorer leur sort. Quand tu travailles, il y a de belles choses qui t'arrivent. Il a utilisé ses forces et il a été constant tout au long du camp d'entraînement. Compter des buts, ça ne s'apprend pas. Il le fait bien et c'est pour cette raison qu'on l'a repêché. Il faut le mettre dans des situations où il va prendre confiance.»

Pointes de plume

  • Dmitry Zhukenov souffre finalement d'une fracture à la cheville gauche. Des radiographies s'étaient avérées négatives il y a près d'un mois, mais sa réhabilitation ne se déroulait pas aussi vite que l'espérait l'équipe médicale. Une imagerie par résonnance magnétique passée la semaine dernière a finalement dévoilé une fracture. Zhukenov sera tenu à l'écart du jeu pour une période de trois à quatre semaines. Samedi, Yanick Jean ne savait pas si son joueur allait tout de même se rendre à Vancouver pour se rapporter aux Canucks en vue du camp d'entraînement. Il devrait en savoir plus en début de semaine. Le joueur de centre russe a été un choix de quatrième ronde de la formation britanno-colombienne en 2015...

  • Samuel Houde a lui aussi raté l'entraînement de samedi sur la glace de l'aréna de l'UQAC. Le choix de première ronde s'est blessé à une cheville lors du match de vendredi. Des examens permettront d'en apprendre un peu plus sur la gravité de sa blessure. Jérémy Groleau devra lui aussi passer des examens. Le défenseur a reçu un tir sur la main lors de la pratique...

  • Dans la colonne des bonnes nouvelles, notons que David Noël devrait recommencer à s'entraîner avec contact la semaine prochaine. Ralenti par une blessure à une épaule, il était confiné au traditionnel chandail jaune, réservé aux joueurs qui doivent éviter tout contact physique...

  • Les Saguenéens ont tenu un entraînement d'un peu plus d'une heure en fin d'avant-midi samedi, à l'aréna de l'UQAC. Même s'ils ont inscrit quatre buts avec l'avantage d'un homme face aux Remparts vendredi en plus de donner un seul but en infériorité numérique en six occasions, les unités spéciales ont occupé la grande majorité du temps. «C'était prévu comme ça, a mentionné Yanick Jean, bien entendu satisfait de l'avantage numérique contre Québec, mais moins de l'exécution à forces égales. C'était une pratique de fin de semaine le lendemain d'un match et il faut changer les choses un peu pour éviter la monotonie d'un long camp d'entraînement.» Tout le monde est en congé dimanche. Le boulot reprend lundi...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer