Challenge régional de CrossFit: une édition réussie

Le challenge régional CrossFit s'est terminé, dimanche en... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le challenge régional CrossFit s'est terminé, dimanche en fin d'après-midi, sous le soleil et la chaleur. Les organisateurs étaient plus que satisfaits de cette première édition.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le challenge régional de CrossFit en était à sa deuxième et dernière journée dimanche. En plus des catégories amateurs, les professionnels se sont mesurés lors des demi-finales et des finales homme et femme. Une compétition relevée, qui a fait le bonheur des spectateurs et des organisateurs.

Pour prouver leur valeur, les athlètes provenant d'un peu partout dans la province devaient réaliser un entraînement intense avec plusieurs répétitions. Séparés en équipe de trois, c'était ceux qui finissaient les premiers qui remportaient le plus de points et qui avaient donc plus de chance de se rendre en finale.

Sur les nombreuses équipes qui ont participé, ce sont seulement les quatre meilleures, chez les hommes comme chez les femmes, qui accédaient à la dernière étape. Ils couraient la chance de gagner des bourses totalisant 3000$.

D'après la coordonnatrice de la Corporation centre-ville Jonquière, Nathalie Girard, l'événement a été un succès sur toute la ligne. «On a quelque chose qui impressionne, qui touche les gens de Jonquière», raconte-t-elle. En effet, de nombreux curieux venaient voir et encourageaient les athlètes.

Le propriétaire de CrossFit 2342, Christian Saint-Gelais, qui faisait partie du comité organisateur, abonde dans le même sens: «Je n'ai vraiment aucun mot pour décrire à quel point je suis satisfait de l'organisation, des bénévoles et surtout de mon club».

Selon Mme Girard, les sportifs étaient très satisfaits de la compétition et plusieurs ont mentionné vouloir retenter l'expérience l'année prochaine. D'ailleurs, la deuxième édition devrait être de plus grosse envergure. En effet, les organisateurs comptent accepter plus d'équipes. Cette année, ils ont dû en refuser.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer