Un premier titre chez RedBull pour Lysanne Richard

Lysanne Richard a remporté sa première compétition des... (Photo courtoisie RedBull Content Pool, Dean Treml)

Agrandir

Lysanne Richard a remporté sa première compétition des séries mondiales du réseau RedBull, le 28 août, à Polignano a Mare, une commune du sud de l'Italie. L'Australienne Rhiannan Iffland et l'Américaine Rachelle Simpson l'ont suivie sur le podium.

Photo courtoisie RedBull Content Pool, Dean Treml

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La plongeuse de haut vol Lysanne Richard, originaire de la région, a remporté sa première compétition des séries mondiales du réseau RedBull à la fin du mois d'août, en Italie.

Les compétitrices s'élançaient dans la mer Adriatique depuis... (Photo courtoisie RedBull Content Pool, Dean Treml) - image 1.0

Agrandir

Les compétitrices s'élançaient dans la mer Adriatique depuis une terrasse d'une maison ancrée dans la falaise de la commune italienne.

Photo courtoisie RedBull Content Pool, Dean Treml

Les onze plongeuses du réseau RedBull devaient s'élancer d'une terrasse située à 21,8 m au-dessus de la mer Adriatique. Quelque 70 000 spectateurs s'étaient massés le 28 août dans la commune de Polignano a Mare, située dans le sud de l'Italie, pour assister aux exploits acrobatiques des athlètes.

Les plongeurs et plongeuses - la compétition masculine étant aussi présentée pendant le même événement - devaient reprendre le chemin de la plate-forme en passant par les rues de la ville, avant de pénétrer dans la maison d'un habitant pour s'élancer à nouveau depuis sa terrasse. Le décor magnifique et l'énergie de la foule ont galvanisé les compétiteurs, a exprimé Lysanne Richard, peu après son retour au pays, lors d'un entretien avec Le Progrès-Dimanche.

Les athlètes devaient présenter trois plongeons. La plongeuse native de Chicoutimi a présenté son mouvement de base, un saut périlleux arrière carpé, suivi de deux mouvements optionnels, plus complexes: un triple arrière avec une vrille et un triple avant avec une vrille et demi.

«Je n'étais pas hyper satisfaite de mon premier mouvement, mon deuxième a été le meilleur: il m'a placé en tête. Mon troisième mouvement était beau, il n'y avait pas d'erreur d'exécution majeure», a-t-elle souligné.

L'athlète qui demeure maintenant à Montréal s'est hissée sur la première marche du podium, devant l'Australienne Rhiannan Iffland, qui occupe la tête du classement RedBull.

«Le juge en chef est venu me voir après la compétition pour me dire qu'il pensait que j'étais prête à faire des mouvements plus difficiles», relate-t-elle avec enthousiasme. L'athlète de 34 ans, qui se sent de plus en plus confortable dans sa discipline, travaille déjà sur des mouvements plus complexes, mais aussi plus dangereux, qu'elle espère présenter lors de la prochaine saison de compétition.

Celle qui a remporté l'or à la Coupe du monde de la Fédération internationale de natation (FINA) consacrera son énergie aux prochaines étapes des séries mondiales de RedBull en plongeon de haut vol qui se terminent en octobre. La prochaine étape se déroule au Royaume-Uni, dans le Pembrokeshire, le 11 septembre.

La mère de trois enfants vise toujours un podium de saison et rêve d'occuper la tête du classement, mais sait que les habiletés techniques et la force mentale de ses principales rivales peuvent lui réserver des surprises.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer