Le Blizzard recrute Bob Desjardins

Malgré la fin des River Kings de Cornwall,... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Malgré la fin des River Kings de Cornwall, le Jonquiérois d'adoption Bob Desjardins n'aura pas été au chômage très longtemps dans la LNAH. Le Blizzard de Trois-Rivières l'a engagé au poste de directeur général hockey.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Bob Desjardins n'aura pas été très longtemps au chômage dans la Ligue nord-américaine de hockey. Le sympathique Jonquiérois d'adoption qui avait perdu son poste d'entraîneur-chef avec la fin des River Kings de Cornwall vient d'être embauché par le Blizzard de Trois-Rivières au poste de directeur général hockey. Quant à Sylvain Robert, il se concentrera sur le volet administratif de son travail comme directeur général de cette formation.

Desjardins connaît fort bien le circuit Godin où il jouit d'une bonne réputation. Depuis 1998, il a roulé sa bosse dans la ligue en oeuvrant à différents postes dans plusieurs équipes. Les formations de Thetford Mines et de Rivière-du-Loup sont les deux seules formations où il n'a jamais oeuvré.

En entrevue téléphonique, Bob Desjardins avoue avoir été contacté par quatre équipes désirant sonder son intérêt à reprendre du service dans différentes fonctions après l'annonce officielle de la dissolution de Cornwall. «C'est le fun de voir que mon travail et mes qualités sont reconnus par mes pairs. Ça me fait un p'tit velours. À travers la ligue, j'essaie toujours de garder le respect de mes pairs. C'est important parce que le monde du hockey est un petit milieu», souligne-t-il.

«Par contre, comme tous les postes d'entraîneur étaient comblés, j'ai reçu des offres pour travailler comme adjoint ou au sein du personnel hockey. À Trois-Rivières, l'organisation m'offrait le poste de directeur-gérant et de prendre possession de l'équipe de hockey. Pour moi, c'est un beau ''challenge''! Même si je ne ''coache'' pas, je vais quand même être très présent et avec mon entraîneur-chef, je vais monter une bonne équipe à mon image», a expliqué le coloré personnage dont le téléphone n'a presque pas dérougi de la journée. «Ça fait deux fois que je recharge ma batterie de téléphone», lance-t-il en riant.

Dans un communiqué, le Blizzard précise que le reste du personnel hockey reste en place. Jonathan Lessard poursuivra son travail comme entraîneur-chef et les adjoints Denis Dumont et Wayne Veary conservent leurs responsabilités. «Ils deviennent les adjoints de Bob», a indiqué Sylvain Robert.

«Je suis bien content de me retrouver à Trois-Rivières, a indiqué le nouveau patron hockey du Blizzard. J'ai eu le coeur déchiré de voir les joueurs de mon équipe être éparpillés à travers la ligue (mercredi), mais je suis heureux de me retrouver ici. Nous allons continuer avec le beau travail qui a été entrepris jeudi et le beau noyau de joueurs que nous avons sous la main. Le poste de DG, ce n'est pas nouveau pour moi!»

Pour ce qui est du nouvel entraîneur Jonathan Lessard, Desjardins s'est fait très rassurant.

«Je vais travailler très étroitement avec Jonathan afin de bien l'entourer et qu'on aspire aux grands honneurs», a-t-il argué avec optimisme.

Outre le hockey senior, Bob Desjardins oeuvre aussi durant la semaine au sein du programme sport-études hockey de la Polyvalente Arvida. Un travail qu'il conservera.

«J'aime travailler auprès des jeunes et m'impliquer dans ma région et je compte bien continuer tant qu'ils voudront encore de moi», a-t-il conclu avec entrain.

Séries de la LNAH

La LNAH a dévoilé la nouvelle formule des séries éliminatoires qui sera mise de l'avant avec le retrait de Cornwall. Au terme d'un calendrier de 40 parties qui s'amorcera le 7 octobre, les six premières équipes au classement général accéderont aux séries éliminatoires. La 7e position sera automatiquement exclue. Une série quart de finale 4 de 7 opposera les positions 1 vs 6, 2 vs 5 et 3 vs 4. Les trois équipes qui sortiront gagnantes de ces affrontements passeront directement à la demi-finale. Parmi les trois équipes perdantes, celle ayant cumulé le moins de points au classement en saison régulière sera éliminée. Les deux autres s'affronteront dans une série 2 de 3 qui servira pour récupérer le 4e demi-finaliste. «Cette formule de repêchage est utilisée dans plusieurs compétitions internationales, notamment aux Jeux olympiques», a indiqué le commissaire de la LNAH Michel Godin. Enfin, les quatre équipes restantes rivaliseront selon la traditionnelle série 4 de 7 (1 vs 4 et 2 vs 3). L'équipe récupérée au repêchage se retrouvera automatiquement dans la position #4 même si son classement était supérieur en saison régulière. La finale 4 de 7 opposera les deux gagnants pour déterminer les champions de la Coupe Vertdure.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer