Murray s'impose dans le bruit

Le Britannique Andy Murray n'a pas beaucoup apprécié... (Photo AFP)

Agrandir

Le Britannique Andy Murray n'a pas beaucoup apprécié jouer sous le nouveau toit du stade Arthur-Ashe.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Le champion de Wimbledon et des Jeux olympiques de Rio Andy Murray a atteint le troisième tour des Internationaux des États-Unis grâce à une victoire de 6-4, 6-1, 6-4 face à l'Espagnol Marcel Granollers, jeudi.

Murray a joué sous le nouveau toit du stade Arthur-Ashe pendant que le jeu était interrompu pendant plus de deux heures et demie sur les courts extérieurs en raison de la pluie. La pluie cognait tellement fort sur le toit que Murray a déclaré lors de l'entrevue d'après-match sur le terrain qu'il avait parfois eu de la difficulté à entendre les coups de raquette contre la balle.

Le toit rétractable de 150 millions$ US rend le stade plus bruyant même quand il est ouvert, puisqu'il amplifie les murmures des spectateurs. Et quand il est fermé, il amplifie tous les bruits ambiants.

«Vous n'entendez presque plus rien, a dit Murray, champion en 2012 à New York. Au moins vous entendez les appels des juges de ligne.

«Nous utilisons aussi nos oreilles quand nous jouons, pas seulement nos yeux. Le son nous aide à juger la vitesse de la balle et l'effet. Ce n'était pas évident.»

Granollers a partagé le point de vue de Murray.

«Nous ne sommes pas habitués à jouer dans un environnement bruyant. J'avais l'impression de ne pas frapper la balle. C'était difficile de rester concentré, a raconté Granollers. S'il ne pleut pas, c'est correct. Mais avec la pluie, c'était trop bruyant.»

Comme Murray, il a admis que les joueurs devront s'ajuster.

«Nous allons chercher des solutions pour réduire le bruit, a déclaré le directeur de l'Association américaine de tennis, Gordon Smith. Nous savions que ce serait plus bruyant que d'habitude quand il pleut. C'est quelque chose à quoi les joueurs et les spectateurs devront s'habituer.»

Cela n'a toutefois pas empêché Murray de prendre rapidement les devants 5-2 en première manche. Cependant, il a ensuite eu besoin de 23 minutes pour passer à travers les deux jeux suivants, alors que Granollers a sauvé six balles de manche et est revenu à service égal. Murray a finalement brisé à nouveau le service de son rival et a mis fin à la manche après 67 minutes de jeu.

Il a eu besoin de 75 minutes pour gagner les deux dernières manches.

Le Japonais Kei Nishikori, sixième tête de série, et l'Autrichien Dominic Thiem, numéro 8, ont également franchi le deuxième tour.

L'Espagnol Feliciano Lopez, numéro 16, s'est incliné en quatre manches contre le Portugais Joao Sousa.

Le Suisse Stan Wawrinka s'est qualifié pour le 3e tour en mettant fin au beau parcours de l'Italien Alessandro Giannessi, 243e mondial et issu des qualifications, 6-1, 7-6 (7/4), 7-5, jeudi.

Au prochain tour, le N.3 mondial sera opposé à l'Allemand Alexander Zverev (N.28) ou au Britannique Daniel Evans (N.64).

La fin pour le duo Pospisil-Nestor

Du côté du double, le parcours des Canadiens Vasek Pospisil et Daniel Nestor a pris fin quand Nestor a dû déclarer forfait en raison d'une blessure à une jambe. Le pointage était de 2-2 en première manche quand les sixièmes têtes de série ont dû concéder la victoire aux Américains Taylor Fritz et Tommy Paul.

Par ailleurs, les organisateurs du tournoi ont imposé une amende de 10 000$ US à l'Australien Bernard Tomic pour un commentaire vulgaire en direction d'un spectateur lors de sa défaite au premier tour.

L'Italien Fabio Fognini et l'Américain Steve Johnson ont été soulagés de 3000$ chacun.

Fognini a retiré les lunettes soleil d'un juge de ligne lors de sa victoire au premier tour, tandis que Johnson a été pénalisé pour avoir «abusé de sa raquette ou de son équipement».

Serena et Venus passent au 3e tour

La numéro 1 mondiale Serena Williams n'a pas perdu de temps pour décrocher son billet pour le 3e tour en battant sèchement sa compatriote Vania King 6-3, 6-3, jeudi.

L'Américaine, sextuple lauréate de l'épreuve, n'a eu besoin que d'une heure et cinq minutes de jeu pour disposer de King, 87e mondiale.

Elle sera opposée au prochain tour à la Suédoise Johanna Larsson, 47e au classement WTA.

La cadette des soeurs Williams a indiqué après la rencontre qu'elle «ne se ressentait plus pour le moment» de sa blessure à l'épaule droite qui a perturbé son été.

Après son sacre à Wimbledon en juillet, Williams n'a joué que cinq matchs avant d'arriver à New York et a perdu ses titres olympiques en simple et en double à Rio.

Elle joue gros lors de cette édition 2016 des Internationaux des États-Unis: elle peut dépasser l'Allemande Steffi Graf avec un 23e titre du Grand Chelem, mais peut en cas d'élimination prématurée et de victoire finale d'Angélique Kerber laisser sa place de numéro 1 mondiale à l'Allemande.

Sa soeur Venus a facilement atteint le troisième tour en battant l'Allemande Julia Goerges 6-2, 6-3.

Williams, détentrice de sept titres majeurs en carrière, avait eu besoin de 2 heures et 42 minutes pour venir à bout de Kateryna Kozlova en trois manches, mardi. Elle a été plus expéditive contre Goerges, achevant sa rivale en 78 minutes.

L'Américaine classée sixième tête de série à New York a commis seulement 17 fautes directes, alors qu'elle avait commis 63 fautes directes lors de sa victoire au premier tour.

Le nouveau toit rétractable du stade Arthur-Ashe a prouvé son utilité jeudi, alors que le jeu a été interrompu pendant plus de deux heures et demie sur les courts extérieurs.

C'est d'ailleurs sous ce toit que la Roumaine Simona Halep, cinquième tête de série, a vaincu la Tchèque Lucie Safarova 6-3, 6-4 lors de la première rencontre de la journée. En entrevue sur le court après sa victoire, Halep a déclaré qu'elle avait aimé les «conditions paisibles» à l'intérieur du stade, bien qu'elle trouvait qu'il y faisait un peu froid. Le fait de ne pas devoir attendre de jouer, à cause du mauvais temps, est un autre élément qu'elle dit avoir apprécié.

La Tchèque Karolina Pliskova, 10e tête de série, la Hongroise Timea Babos et la Suédoise Johanna Larsson ont eu le temps de gagner leurs matchs de deuxième tour en deux manches consécutives avant l'arrivée de la pluie. Du côté du double féminin, Gabriela Dabrowski, d'Ottawa, et l'Espagnole Mara José Martinez Sanchez ont perdu leur match de premier tour 6-1, 6-4 face à l'Australienne Daria Gavrilova et la Russe Daria Kasatkina.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer