La LNAH passe à sept équipes

L'ex-entraîneur-chef des River Kings, Bob Desjardins s'est exprimé... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

L'ex-entraîneur-chef des River Kings, Bob Desjardins s'est exprimé sur le réseau social Facebook pour faire part de sa déception. «J'adorais tellement ce groupe de gars... c'était ma famille, mes ''boys''. Ça va me faire tellement mal au coeur de voir mon équipe éparpillée un peu partout», a-t-il laissé savoir.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il n'y aura que sept équipes dans la Ligue nord-américaine de hockey cet hiver. La tentative de sauvetage de dernière minute des River Kings de Cornwall a échoué, ne laissant pas d'autre alternative aux dirigeants du circuit senior.

Le 19 août, le propriétaire de l'équipe, avait annoncé qu'il mettait fin aux activités de la concession ontarienne, sans aucun préavis. Il blâmait les faibles foules et le manque d'appui des commanditaires locaux pour expliquer sa décision. Un groupe de relance a ensuite été formé et les responsables de la LNAH ont accordé quelques jours dans leur recherche d'appuis financiers.

Dans un communiqué émis en début de soirée, il était mentionné que le groupe mené par Rodney Rivette n'avait pas été en mesure de remplir les exigences pour conserver la concession de Cornwall. Les membres de l'exécutif de la LNAH ont donc ensuite recommandé la dissolution des River Kings et un calendrier à sept équipes totalisant 140 parties.

L'ex-entraîneur-chef des River Kings, Bob Desjardins, qui a adopté le Saguenay depuis plusieurs années, s'est exprimé sur le réseau social Facebook pour faire part de sa déception dans la conclusion de ce dossier. Visiblement, il a perdu plus qu'un emploi. «J'adorais tellement ce groupe de gars... c'était ma famille, mes ''boys''. Ça va me faire tellement mal au coeur de voir mon équipe éparpillée un peu partout», a-t-il laissé savoir.

Pour sa part, le copropriétaire des Marquis, Marc Boivin, s'attendait à cette conclusion. À son avis, même si la concession avait été sauvée pour le moment, le fond du problème n'aurait pas été réglé. «Ils ont des conditions exécrables, ça ne donne rien de se battre pour garder le hockey là-bas. C'est impossible d'arriver», exprime-t-il.

Un repêchage de dissolution se déroulera mercredi lors d'une conférence téléphonique. Les Marquis auront le 7e et le 14e choix. Marc Boivin ne s'attend pas à un miracle même si lors de l'appel du Quotidien, il regardait ses options avec l'entraîneur Richard Martel. La liste de protection de 50 joueurs complique les choses. Si les Jonquiérois décident de réclamer un joueur, ils devront en libérer un autre.

Dans le communiqué, la Ligue nord-américaine a fait part qu'une nouvelle formule «novatrice» serait mise en place pour les séries éliminatoires. Les détails seront dévoilés plus tard cette semaine. Le calendrier complet des rencontres préparatoires et de la saison régulière sera dévoilé d'ici mercredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer