• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Défi 24h de roller Montréal: un duo de Jonquiérois en or 

Défi 24h de roller Montréal: un duo de Jonquiérois en or

Les Jonquiérois Catherine Thibeault (330) et son père... (Photo tirée d'Internet)

Agrandir

Les Jonquiérois Catherine Thibeault (330) et son père Michel (à l'arrière) ont remporté l'or dans la catégorie duo/12 heures, le week-end dernier, dans le cadre du 24h Roller Montréal.

Photo tirée d'Internet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Catherine Thibeault et son père Michel ont formé un tandem hors pair en patins à roues alignées, les 20 et 21 août, alors qu'ils ont été couronnés champions de la catégorie «duo 12 heures» dans le cadre du défi 24h Roller Montréal tenu sur le circuit Gilles-Villeneuve.

Les Jonquiérois n'en étaient pas à leurs premières prestations à l'événement. C'est Catherine qui a été initiée à cet événement pour une première fois en 2009. «Un groupe d'amis m'avait invitée à me joindre à eux. Ils faisaient le défi en équipe. Nous étions sept à faire le 24 heures. Nous étions tous du monde ordinaire. Il n'y avait pas d'athlètes ni de personnes qui s'entraînaient de façon soutenue, mais seulement des gens qui le font pour le plaisir», raconte celle qui a participé à cinq reprises à l'événement sous la formule en équipes.

Comme son père est aussi un adepte du ''roller'', l'année suivante, elle l'a intégré dans l'équipe. «Cette année-là, il avait plu 17 heures sur les 24 du défi, mais ça ne l'avait pas empêché d'avoir la piqûre et de vouloir poursuivre», raconte-t-elle en riant. Les années suivantes, le duo père-fille a continué à monter des équipes régionales pour le défi de 24 heures. Mais en 2015, l'organisation du défi a ajouté deux autres catégories, soit le 12 heures et le 6 heures, avec les mêmes formules.

«L'an dernier, on a donc fait en duo le 24 heures, en roulant de façon soutenue et en ne prenant que deux heures de pause. On a fait 404 kilomètres à deux! Même si je trouvais extraordinaire d'avoir fait 404 km, on a quand même terminé neuvièmes. À ce moment-là, on s'est rendu compte que c'est vraiment trop dur pour le corps pour des gens qui ne sont pas des athlètes et qui ne sont pas entraînés, et ce, même si on est en bonne forme.»

Cette année, le duo a donc opté pour le 12 heures. En plus d'être plus raisonnable, cette catégorie leur a permis de se mesurer à des gens de leur calibre. De plus, l'épreuve est divisée en deux blocs de six heures, avec une pause de 12 heures entre les deux, ce qui leur permet de dormir et de se reposer. «On devrait refaire le 12 heures l'an prochain parce qu'on a vraiment apprécié la formule. C'est moins masochiste pour du monde ordinaire», rigole la patineuse.

En se relayant, les Thibeault ont complété 55 tours (30 dans le premier bloc et 25 dans le second) pour un total de 239,8 km. Même s'il n'y avait que trois équipes dans leur catégorie, leur performance est quand même remarquable puisqu'ils ont terminé avec 8 tours d'avance sur les deuxièmes et 10 sur les troisièmes. De plus, durant le deuxième bloc de six heures, le vent s'était levé, de sorte que les patineurs ont combattu un vent de face pendant un bon moment.

Une activité méconnue

Grâce aux médailles du duo, Catherine Thibeault espère attirer l'attention des adeptes du «roller» au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour les inciter à s'inscrire.

«Je voudrais que le défi soit plus connu dans la région afin qu'on soit davantage représenté et qu'on puisse s'illustrer un peu plus», explique-t-elle en mentionnant que certains participants proviennent d'aussi loin qu'Atlanta (Georgie) pour y prendre part.

«Même si on a toujours monté des équipes régionales, le défi n'est pas tellement connu ici. C'est ce qui m'étonne, car la région produit des patineurs olympiques (en courte piste).» L'Olympienne Valérie Maltais, de La Baie, est d'ailleurs une excellente ambassadrice de l'événement auquel elle a participé par le passé, en plus de se distinguer à l'international dans cette discipline dans l'entre-saison de patinage sur courte piste.

Pour la Jonquiéroise, l'événement s'avère aussi un beau moment pour resserrer les liens familiaux et en nouer de nouveaux avec d'autres participants. «En plus d'être intéressant, le défi nous permet de passer du temps en famille, de faire une activité père-fille dans notre cas. C'est sûr que comme c'est un relais, on ne se parle pas tant que ça pendant le défi, mais pendant la pause, on se repose, on mange ensemble, etc.»

Pour être en mesure de bien gérer leur course, le duo établit une stratégie qui peut se modifier au fur et à mesure que la course avance, lors des relais. «Le plus difficile dans ce défi, c'est de gérer les énergies en s'assurant de manger et de boire un petit peu à chaque tour, estime la Jonquiéroise. Par contre, ce qui est le fun, c'est qu'il y a énormément de travail d'équipe et d'entraide entre participants et entre les autres groupes.»

«C'est un super beau sport et un très beau défi. Ça se fait dans de belles conditions parce que l'accent est beaucoup mis sur la sécurité. En plus, c'est vraiment agréable de rouler sur le circuit Gilles-Villeneuve», conclut Catherine Thibeault. L'événement permet aussi d'amasser des fonds pour la Fédération de patinage de vitesse du Québec.

Le défi 24 h Roller Montréal  est un événement... (Photo tirée d'Internet) - image 3.0

Agrandir

Le défi 24 h Roller Montréal  est un événement sportif et récréatif. Il permet d'amasser des fonds pour la Fédération de patinage de vitesse du Québec. Catherine Thibeault (330) appparaît ici à l'avant.

Photo tirée d'Internet

L'événement en bref

Événement sportif et récréatif voué également à la cueillette de fonds, le 24 heures Roller accueille chaque année des patineurs qui rouleront pendant 24 heures, en solo, duo ou en relais de 3 à 10 personnes, sur la piste du circuit Gilles-Villeneuve (4,3 km) de l'île Notre-Dame, à Montréal.

Le but: effectuer le maximum de tours, le tout dans une ambiance sportive conviviale. Deux autres épreuves sont également au programme, soit le 6 heures et le 12 heures (en solo, en duo ou en équipe). Pour plus d'information: «24roller.com».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer