Un départ explosif des Gaillards

Les Gaillards du Cégep de Jonquière n'ont jamais... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Les Gaillards du Cégep de Jonquière n'ont jamais été inquiétés pour ce premier match de la saison, écrasant les Gaulois de La Pocatière.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour leur premier match de la saison, les Gaillards du Cégep de Jonquière n'ont pas fait les choses à moitié, samedi après-midi sur le terrain synthétique de l'établissement jonquiérois. Les locaux n'ont fait qu'une bouchée de leurs adversaires, les Gaulois de La Pocatière, dans une victoire de 72-8.

Le début de rencontre ne laissait pas présager un tel résultat final. Les Gaulois ont sorti fort, inscrivant un touché dès les premières minutes. Loin d'être impressionnés par cette première attaque, les Gaillards ont appuyé sur l'accélérateur par la suite, profitant notamment de trois échappées pour engranger des points.

Le receveur William Langlais a été le plus productif des siens en inscrivant deux majeurs. À la demie, les Gaillards avaient les devants 56-8. La seconde demie s'est déroulée à temps continu, mais cela n'a pas empêché la formation de football collégial d'ajouter deux autres touchés, au grand plaisir des nombreux spectateurs présents.

«On voulait commencer de cette façon, a soutenu l'entraîneur-chef des Gaillards, François Laberge. On a une offensive qui a du rythme, qui joue dur et c'est exactement ce qu'on a démontré. On est capables de bien distribuer le ballon, c'est une force pour nous. On est en mesure d'attaquer sur plusieurs fronts, on a de bons porteurs de ballon et de bons receveurs. On a fait quelques petites erreurs à gauche et à droite, mais on a toujours été en mesure de bien se reprendre pour pas que ça nous coûte cher. C'est jamais parfait en début de saison, mais comme premier match, les gars ont bien passé le test.»

Le quart-arrière des vainqueurs, Anthony Ouellet, a bien dirigé son attaque. L'athlète à la longue chevelure a terminé sa journée de travail avec cinq passes de touché en une demie seulement, laissant sa place au jeune de 16 ans Raphaël Trottier dès le début du troisième quart. À sa deuxième saison à Jonquière, Ouellet semble bel et bien prêt à prendre sa place.

«Anthony a travaillé fort l'an dernier puisqu'il avait été mis rapidement dans l'action alors qu'il n'était pas nécessairement prêt, a mis en contexte François Laberge. Toutefois, ça paye cette année et il prend de bonnes décisions. Il est calme, posé, il contrôle son attaque et je n'ai rien à dire contre lui, il a fait ça comme un chef. On va lui demander d'amener ces qualités dans les prochaines semaines.»

Malgré cette éclatante victoire, le coach en chef refusait de se bomber le torse. Il a expliqué qu'en raison de la chaleur, le fait d'avoir pris une confortable avance rapidement avait rendu la tâche difficile aux Gaulois.

«Quand tu prends le momentum, c'est plus difficile pour l'équipe adverse de revenir dans le match, a affirmé Laberge. Dès lundi, on recommence à zéro, c'est notre mentalité. Le match le plus important, c'est le suivant et ce qui s'est passé hier ne compte plus. On passe à demain.»

Les amateurs de football auront droit à un duel régional entre les Jeannois du Collège d'Alma et les Gaillards, vendredi prochain à Jonquière. Alma a également remporté son premier match vendredi à Chicoutimi, face aux Couguars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer