Un premier tournoi 100% remise à l'eau au Québec

Répartis en équipes de deux, 36 pêcheurs ont... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Répartis en équipes de deux, 36 pêcheurs ont profité de la journée de samedi pour pratiquer leur sport pour le plaisir. Toutes les prises ont été remises à l'eau.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Le premier tournoi de pêche à la mouche 100% remise à l'eau du Québec a eu lieu samedi sur la rivière à Mars à La Baie. Répartis en équipes de deux, 36 pêcheurs ont profité de la journée pour pratiquer leur sport pour le plaisir, sans ramener aucune prise à la maison.

Claude Laberge, Pierre Tremblay, Denis Chouinard et Simon-Pier... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Claude Laberge, Pierre Tremblay, Denis Chouinard et Simon-Pier Lemelin, pêcheurs et administrateurs de Contact Nature Rivière-à-Mars, sont heureux de constater l'engouement suscité par la première édition du tournoi de pêche 100% remise à l'eau organisé samedi.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Tout au long de la journée, les pêcheurs encadrés par une vingtaine de bénévoles ont lancé leur ligne à l'eau dans l'espoir d'attraper saumons et truites de mer. Les lignes étaient toutefois exemptes d'ardillons, ce qui permet d'assurer la remise à l'eau du poisson sans le blesser. «Ça augmente aussi le degré de difficulté de la pêche, puisque le poisson ne reste pas accroché en mordant à l'hameçon», souligne Pierre Tremblay, administrateur de Contact Nature Rivière-à-Mars, organisme responsable de l'activité.

Le tournoi est le premier du genre à voir le jour en province. D'ailleurs, des pêcheurs de la Gaspésie, de Montréal et de Québec se sont déplacés jusqu'à la passe migratoire de la rivière à Mars pour l'occasion. «J'ai vu un tel tournoi dans l'Ouest américain une fois. On a regardé la manière dont ils fonctionnaient et on a décidé d'organiser un tournoi ici», explique M. Tremblay.

La première édition de l'événement a été couronnée de succès, puisque les 36 places disponibles ont trouvé preneurs rapidement. «Nous avons même dû refuser des gens, affirme Pierre Tremblay. Des gens veulent déjà s'inscrire pour l'an prochain.»

Pour les organisateurs, l'activité se voulait une occasion de pratiquer la pêche pour le plaisir. «C'est un peu comme une fête de la pêche. La saison de pêche au saumon est pratiquement terminée. C'est une belle façon de terminer la saison. C'est aussi une occasion de pêcher pour le sport, pour le plaisir.»

«C'est aussi dans l'idée de valoriser la remise à l'eau. La culture s'installe tranquillement, mais elle n'a pas toujours été présente», ajoute Simon-Pier Lemelin, membre du comité organisateur.

Les participants avaient droit à un dîner, un souper, ainsi qu'à plusieurs prix d'une valeur de plus de 5000$.

À la fin de la journée, le grand gagnant a remporté... une casquette! «Nous ne voulions pas donner un caractère compétitif à l'activité. Le prix est simplement significatif. Par contre, chaque participant est admissible au tirage et comme nous avions 36 prix, chacun peut repartir à la maison avec quelque chose», explique Pierre Tremblay.

Prochaine édition

Cette première édition visait à permettre aux organisateurs de sonder l'intérêt des pêcheurs. Un retour l'an prochain est déjà envisagé. «On pense fortement à une prochaine édition. Disons qu'on est aussi poussé à y penser», affirme Pierre Tremblay qui souligne que l'activité cadre parfaitement avec la mission de Contact Nature Rivière-à-Mars. L'organisme à but non lucratif valorise la protection et la mise en valeur du milieu naturel et faunique du corridor de la rivière à saumon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer