Antoine Duchesne à la tête d'Équipe Canada

Antoine Duchesne... (Photo tirée d'Instagram)

Agrandir

Antoine Duchesne

Photo tirée d'Instagram

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Court répit pour le cycliste natif de Chicoutimi Antoine Duchesne. Après avoir enchaîné le Tour de France et les Jeux olympiques de Rio, Duchesne reprendra déjà du service du 1er au 5 septembre, alors qu'il sera à la tête de l'équipe canadienne qui participera au Tour de l'Alberta.

«Je suis réellement très heureux de pouvoir courir dans mon pays, et surtout d'être épaulé par une équipe nationale très jeune. Je vais essayer d'enseigner aux gars ce que j'ai appris au cours des dernières années. Il y a quatre ans, j'ai couru en Alberta au sein de l'équipe nationale et j'ai obtenu un bon résultat à l'étape reine. C'est une excellente occasion pour ces garçons de montrer de quoi ils sont capables,» a déclaré Antoine Duchesne par voie de communiqué.

La mieux cotée des courses internationales par étapes tenues au Canada, le Tour de l'Alberta attire des équipes internationales de premier plan. Duchesne courra en compagnie de Simon Pierre Gauthier (Boisbriand), de Marc-Antoine Soucy (Amos) et d'Alexis Cartier (Sainte-Adèle), tous membres de l'équipe Garneau-Québecor. Gauthier a été ajouté à la dernière minute, parce que le coureur Guillaume Boivin n'était pas suffisamment rétabli d'une blessure subie à un genou. L'équipe sera complétée par quatre membres d'Équipe RaceClean, l'équipe de développement de moins de 23 ans du programme canadien d'endurance de piste, soit Alex Cowan (Alberta), William Elliot (Ontario), Adam Jamieson (Ontario) et Edward Walsh (Nouvelle-Écosse).

«C'est excellent d'avoir à nouveau pu aligner une équipe au Tour de l'Alberta cette année», a souligné Jacques Landry, directeur de la haute performance de Cyclisme Canada. «Depuis que cette course a été ajoutée au calendrier de l'UCI, nous avons constaté que le Tour de l'Alberta a eu des effets très positifs sur nos coureurs. Le niveau de compétition est tel qu'ils peuvent être très compétitifs sur notre sol, en se mesurant à plusieurs des meilleures équipes du monde. En bout de ligne, nous continuons à augmenter l'exposition de nos coureurs au plus haut niveau de compétition, ce qui mènera à avoir davantage de coureurs canadiens au plus haut niveau dans les équipes nord-américaines et européennes.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer