Du Lac-Saint-Jean à Mirabel pour l'Alzheimer

Jean-François Dupras a amorcé le Triathlon Raymonde-Laberge-Dupras, mardi... (Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay)

Agrandir

Jean-François Dupras a amorcé le Triathlon Raymonde-Laberge-Dupras, mardi matin. Il souhaite parcourir une distance de 758 kilomètres en cinq jours.

Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

C'est parti pour Jean-François Dupras. L'athlète nage, court et roule à vélo en mémoire de sa mère, décédée il y a deux ans, des suites de l'Alzheimer.

L'homme de 47 ans relève tout un défi pour une seconde année consécutive. Il souhaite réussir à parcourir une distance de 758 kilomètres en cinq jours. Son exploit comprend 100 kilomètres de plus que l'année dernière. «Je relie le Lac-Saint-Jean jusqu'à Mirabel, où ma mère est décédée en juin 2014. Elle était originaire de Roberval», précise Jean-François Dupras.

Ce dernier était attendu en terre primoise, mardi midi. Il est arrivé tout sourire à la marina de Saint-Prime, après avoir nagé sur une distance de 13 kilomètres dans les eaux de la rivière Ashuapmushuan et du Piékuagami. Cela représente près du tiers de la distance de la Traversée internationale du lac Saint-Jean. La dernière portion de l'aventure lui a donné un peu de fil à retordre, étant donné que les vents ont rendu le lac un peu plus agité.

Accompagné de ses anges gardiens, Éric Boudreault et Dany Châteauneuf, l'athlète a avalé quelques bons bouillons. Néanmoins, le trio a relevé la première portion du Triathlon Raymonde-Laberge-Dupras en moins de cinq heures.

«Ç'a bien été. Au début, c'était très calme. La maladie d'Alzheimer, ce n'est pas facile. Nous avons donc eu un petit défi vers la fin, puisque nous avions des vents de face. On avait hâte que la plage arrive», a mentionné M. Dupras à sa sortie des eaux.

Le triathlonien a quitté Saint-Prime, en milieu d'après-midi, après avoir enfourché son vélo. Il prenait la direction de Dolbeau-Mistassini et la distance parcourue a été de 44 kilomètres. «Je me sens bien, je suis chez nous et je suis chanceux. Je suis bien entouré. Mon périple s'effectuera pendant deux jours de moins que l'an passé et mon objectif est plus élevé.»

Jean-François Dupras souhaite dépasser le cap des 10 000$ pour soutenir la maladie. Il est possible de faire un don sur le site Continuer.ca.

«L'une des dernières paroles de ma femme a été ''Continuez à continuer'', a expliqué l'époux de la défunte, Pierre Dupras. Jean-François a décidé d'organiser un triathlon pour amasser des fonds et c'est comme ça depuis deux ans. On récolte des sommes pour le bien-être des gens qui sont hébergés au Centre de Saint-Benoît, mais aussi pour la Fondation Alzheimer de Montréal qui nous accompagne dans la démarche.»

Mercredi, M. Dupras entamera une randonnée vers la Société Alzheimer de Montréal, en passant par Lac-Bouchette et La Tuque. Il terminera ensuite son parcours à la course à pied jusqu'au Centre d'hébergement Saint-Benoît, où sa mère est décédée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer