• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Du hockey pour les enfants autistes pourrait être offert 

Du hockey pour les enfants autistes pourrait être offert

Un groupe de jeunes autistes pourrait pratiquer le hockey cet hiver dans la... (Photo 123rf)

Agrandir

Photo 123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un groupe de jeunes autistes pourrait pratiquer le hockey cet hiver dans la région. Un projet lancé par la Fondation Jean-Allard, en collaboration avec le Club du hockey mineur de Chicoutimi, est présentement sur la table et si la demande est suffisamment forte, un groupe va sauter sur la glace dès la fin septembre.

La mise sur pied d'une équipe de jeunes autistes est conditionnelle à ce qu'un nombre d'au moins 12 jeunes démontrent de l'intérêt. Offerte aux enfants âgés entre six et 15 ans, l'idée est de permettre à ces jeunes de se rassembler et de pratiquer le hockey ensemble.

«L'important est d'avoir la motivation pour pratiquer le hockey et l'envie d'avoir du plaisir sur une patinoire. C'est tout ce qui est requis», explique la coordonnatrice de la Fondation Jean-Allard, Audrey Morissette. Lorsque jointe par Le Quotidien en début de soirée mardi, elle avait déjà reçu l'appel de quatre parents intéressés à inscrire leur enfant.

L'objectif du projet est d'organiser un entraînement d'une heure par semaine. Si jamais le groupe est assez élevé, les jeunes pourraient disputer des parties amicales entre eux. Des groupes pourraient être formés en fonction du niveau d'habileté des jeunes. En ce sens, les groupes ne seraient pas créés selon l'âge, contrairement à ce qu'on voit au hockey mineur.

«Les personnes vivant avec l'autisme ont généralement des interactions sociales plus difficiles avec les personnes neurotypiques, c'est-à-dire celles qui ne sont pas autistes, explique Audrey Morissette, ajoutant que le projet aiderait à créer un sentiment d'appartenance chez la communauté autistique. Elles sont également plus sédentaires puisqu'elles ont des intérêts qui sont tournés davantage vers les technologies, règle générale. Ce n'est pas une question de performance, c'est d'avoir du plaisir et d'apprendre.»

Pour le moment, un seul groupe de hockey pour enfants autistes existe au Québec. Les Lynx de Saint-Jean-sur-Richelieu ont été créés il y a deux ans.

Une idée bien accueillie

Le coordonnateur du Club de hockey mineur de Chicoutimi, Dany Fortin, salue l'idée. Il laisse maintenant le temps à l'équipe de la Fondation Jean-Allard de sonder l'intérêt des jeunes autistes.

«C'est intéressant pour les deux parties, soutient Dany Fortin. Ça fait une belle visibilité pour les jeunes autistes, qui ont souvent plus de difficulté à s'intégrer dans un sport collectif. Pour le hockey mineur, ça nous permet de nous investir dans la collectivité et on trouve que c'est important. On a un beau retour positif pour l'instant, on doit maintenant s'occuper de la faisabilité. On espère que ça va aboutir et on travaille fort là-dessus. Ce n'est rien de très difficile, il suffit d'avoir le temps et de mettre les bonnes personnes à la bonne place.»

Même si le projet est chapeauté par le Club de hockey mineur de Chicoutimi, les jeunes vivant avec le trouble du spectre autistique de Jonquière, de La Baie et même du Lac-Saint-Jean sont invités à embarquer dans l'aventure. Les personnes intéressées peuvent communiquer avec Audrey Morissette par courriel, au amorissette@autisme02.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer