Belle dose de confiance pour Pageau

Rachel Pageau... (Photo courtoisie)

Agrandir

Rachel Pageau

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rachel Pageau a profité de la dernière fin de semaine pour faire du volume d'entraînement. Samedi, la Chicoutimienne a pris part au raid de 80 kilomètres dans le cadre du Vélirium au mont Sainte-Anne. Cette première expérience sur une aussi longue distance en vélo de montagne s'est conclue avec une deuxième position au général et un premier rang chez les 19-29 ans.

Celle qui se spécialise habituellement à l'épreuve du cross-country a terminé le parcours en 5 h 12min et 35 secondes. Pageau n'avait pas d'attentes et elle participait à ce genre d'épreuve pour la première fois. Cette course s'est en quelque sorte transformée en rendez-vous familial puisque ses parents ont pris le départ au raid 60 km.

« C'était ma première longue distance en course donc je me demandais si je n'allais pas frapper le mur, a partagé l'athlète qui vient tout juste de fêter son 21e anniversaire de naissance. Je me disais d'être constante et je mangeais régulièrement. Ça a bien été tout le long. C'est sûr que j'avais hâte d'arriver après cinq heures de vélo, mais j'ai bien aimé mon expérience. »

De son propre aveu, Rachel Pageau n'a pas connu la saison espérée sur la scène du vélo de montagne. Les bonnes sensations de la dernière fin de semaine lui ont permis de remettre les choses en perspective.

« Ça m'a comme redonné le goût au cross-country, a-t-elle avoué. Cet hiver, je me suis entraînée comme jamais et j'avais l'impression d'avoir tout fait ce que je devais. Ça n'a pas vraiment fonctionné cet été, donc j'étais un peu choquée et déçue. Ça m'a prouvé que j'étais en forme et que ce n'était pas ça le problème. Il va falloir que je travaille d'autres aspects que le corps. La partie physique, c'est quasiment la partie facile. Dans les sports de haut niveau, le mental y est pour beaucoup. »

Rachel Pageau complète actuellement une formation à Gatineau pour devenir massothérapeute. Elle terminera également ses études collégiales à Montréal durant la prochaine année, dans le but de faire son entrée à l'Université McGill en nutrition à l'automne 2017. La Chicoutimienne aimerait faire carrière dans le monde du cyclisme au sein d'une équipe à titre de nutritionniste et massothérapeute.

Celle qui a passé le dernier hiver en Colombie-Britannique pour s'entraîner entend demeurer au Québec au cours des 12 prochains mois. « On est amplement capable de bien s'entraîner au Québec », a conclu Rachel Pageau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer