Un triathlon hors du commun

L'an dernier, Jean-François Dupras a parcouru 682 kilomètres... (Photo courtoisie)

Agrandir

L'an dernier, Jean-François Dupras a parcouru 682 kilomètres en sept jours entre le Lac-Saint-Jean et Montréal pour la cause de l'alzheimer. Pour la deuxième édition du Triathlon Raymonde Laberge - Dupras, il a concocté un parcours de 758 kilomètres qu'il réalisera en cinq jours.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Afin d'amasser des fonds pour venir en aide aux gens atteints d'alzheimer, Jean-François Dupras a concocté un triathlon pour le moins original qu'il réalisera entre le Lac-Saint-Jean et Montréal, du 9 au 13 août. Il parcourra un total de 758 kilomètres avec l'objectif d'amasser 10 000$ lors de la deuxième édition du Triathlon Raymonde Laberge - Dupras.

C'est à la suite du décès de sa mère, Raymonde Laberge, en 2014, que Jean-François Dupras a eu l'idée du triathlon qu'il a complété une première fois l'an dernier. Il démarrera son périple à la marina de Saint-Félicien à la nage pour relier la marina de Saint-Prime. Il enfilera ensuite ses espadrilles pour une course à pied de 44 kilomètres vers Dolbeau-Mistassini. Le lendemain, il enfourchera son vélo pour une randonnée de 658 kilomètres vers la Société d'alzheimer de Montréal, en passant par Lac-Bouchette et La Tuque. Il terminera ensuite son parcours à la course à pied jusqu'au centre d'hébergement Saint-Benoît, où sa mère est décédée.

Jean-François Dupras demeure à Oka, mais reste très attaché à la région natale de sa mère. Plusieurs membres de sa famille demeurent encore dans ce coin de pays et il vient profiter du chalet familial à Saint-Prime autant que possible. «On a passé notre enfance dans le lac Saint-Jean», se rappelle Jean-François Dupras, qui trouvait important d'entamer son défi dans la région, ce qui a une signification particulière pour lui. «Je lie les deux bouts», annonce-t-il.

Sans être un athlète d'élite, Jean-François Dupras n'en est pas à ses premières armes dans les épreuves longues distances. Il a déjà à son palmarès le Grand Défi Pierre Lavoie, trois demi-Ironman et plusieurs marathons et demi-marathons. «Je suis préparé. Je suis bien entraîné», assure-t-il. Sa seule crainte est d'être ralenti par un vent de face dans la portion de vélo. Il parcourra également une centaine de kilomètres de plus que l'an dernier, en deux jours de moins.

«Je suis très confiant. J'ai des gens qui vont venir me donner un coup de main. Je pense que ça va bien aller», mentionne-t-il, joint aux Îles-de-la-Madeleine jeudi, alors qu'il venait de terminer sa préparation finale à la veille de son départ pour le Lac-Saint-Jean.

«Je suis chanceux. J'ai la santé alors si je peux apporter pour la cause... J'ai vu avec ma mère c'était quoi la maladie d'Alzheimer et comment c'est difficile. On dirait que pour les aînés, il y a moins de gens qui amassent des sous, mais il y a des besoins», confie Jean-François Dupras qui a vu dans la dernière année ce que le montant amassé pouvait apporter aux bénéficiaires. Fort de la première édition au cours de laquelle il a récolté 9000$, il entend franchir le cap des 10 000$. Il a déjà près de la moitié du chemin de fait de ce côté. Il amassera des dons tout au long du parcours et il sera possible de le suivre sur son site internet au www.continuer.ca et sur sa page Facebook (Défi triathlon continuer.ca) qui sera mise à jour régulièrement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer