Une grosse pointure pour Antoine Bouchard

Le Jonquiérois Antoine Bouchard en sera à sa... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le Jonquiérois Antoine Bouchard en sera à sa première participation aux Jeux olympiques.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À sa première participation aux Jeux olympiques, le judoka Antoine Bouchard aura rendez-vous avec le vice-champion mondial de la division des moins de 66 kilos dès son deuxième combat. Le tirage au sort se déroulait jeudi après-midi alors que le Jonquiérois entrera en scène dimanche.

Antoine Bouchard devra disputer un combat supplémentaire dans le tableau principal. D'entrée de jeu, il affrontera Raymond Ovinou, de la Papouasie/Nouvelle-Guinée, qui est classé autour de la 150e place mondiale alors que le Saguenéen fait partie du top 15. Ensuite, le Russe Mikhail Pulyaev, médaillé d'argent lors des deux derniers Championnats du monde, se dressera sur sa route. «Pour son premier combat, normalement, ça devrait bien aller. Ensuite, ça va être le Russe et du gros travail», souligne l'entraîneur du Club Judoka Jonquière, Roger Tremblay, qui a travaillé de nombreuses années avec Antoine Bouchard. Il s'agit de son deuxième athlète olympique après Jean-Pierre Cantin, en 1992, à Barcelone.

Pour Roger Tremblay, affronter un athlète d'élite d'entrée de jeu n'est pas nécessairement une mauvaise chose même advenant une défaite. Si Pulyaev atteint la demi-finale, tous ceux qu'il a battus en cours de route auraient ensuite une chance de mettre la main sur le bronze.

S'il est l'un des meilleurs au monde de sa discipline, Mikhail Pulyaev a également été mêlé au scandale de dopage russe. Il fait partie des quatre judokas russes qui ont admis avoir consommé du meldonium, puissant vasodilatateur interdit par l'Agence mondiale antidopage depuis janvier dernier. Ils ont soutenu avoir cessé la consommation depuis que le produit est banni. La préparation de Pulyaev n'est probablement pas optimale puisqu'il a été accepté à la dernière minute dans le tournoi olympique.

Confiant

Roger Tremblay a discuté avec Antoine Bouchard la semaine dernière, à Montréal, avant son départ pour le Brésil. Le jeune homme affichait une belle confiance à l'approche du plus gros événement de sa carrière. «Je pense qu'il est prêt. Il ne se met pas trop de pression étant donné qu'il vient d'avoir 21 ans. Ce sont ses premiers Jeux et il sera là pour les prochains également. C'est un jeune qui commence dans les hautes sphères du judo mondial, mais qui a déjà toute une expérience avec trois championnats du monde seniors et autant chez les juniors. Son côté le plus important, c'est que son style est complètement hors-norme comparativement aux autres de sa catégorie. Les autres font tous du judo de la même façon tandis que pour Antoine, c'est complètement le contraire», de noter Roger Tremblay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer