Sprint payant pour Horner

Stephanie Horner a dominé la division féminine du... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Stephanie Horner a dominé la division féminine du 10 kilomètres FINA.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Stephanie Horner, du Québec, s'est imposée au sprint lors du 10 km FINA chez les femmes à Roberval.

La nageuse originaire du Nouveau-Brunswick, vivant au Québec depuis quelques années, a été aux commandes de la course la majorité du temps. Une stratégie qui aurait pu être coûteuse, mais elle a réussi à résister aux attaques de l'Américaine Emily Brunemann et de l'Allemande Angela Maurer.

«Je me suis déjà fait prendre dans le passé. Là, je suis restée calme et j'ai conservé ma position tout en m'assurant de garder un «pace» qui serait difficile à dépasser sans trop me fatiguer et placer des bonnes attaques au bon moment», a commenté celle qui représentera le Canada lors de la course du 10 km aux Jeux olympiques de Rio.

Dans le dernier 100 mètres, elle a pris une autre ligne de course qui aurait pu lui coûter la victoire.

«Je ne savais pas trop où me diriger. J'ai aperçu la pancarte d'arrivée et j'ai lancé le sprint et tourné les bras en espérant ne pas être rattrapé. Je me suis dit go,go,go, ne lâche pas!», a-t-elle raconté.

Emily Brunemann pensait bien revenir sur elle.

«J'ai commencé à battre des jambes trop tôt. Je me suis rapprochée, mais j'ai manqué d'énergie pour la dépasser et finir première», a indiqué l'Américaine qui a fini à une seconde de la première. Angela Maurer a touché à la plaque quatre secondes après. La gagnante a complété les 10 km avec un chrono de 2h6h15s.

Celle qui s'est mise à la nage en eau libre il y a à peine 18 mois surprend par sa rapidité. Elle était une spécialiste du 200 m et du 400m.

«Ça me donne confiance pour Rio. Je me suis bien sentie toute la journée. J'aimerais terminer parmi les 15 premières», a-t-elle ajouté.

Autres Québécoises

Jade Dussablon, qui va participer à la Traversée samedi, était très satisfaite d'avoir terminé quatrième et ainsi d'obtenir une place pour le Canada lors des prochains Championnats mondiaux.

«J'ai bien nagé. Je suis vraiment contente. J'ai gardé mes énergies et je n'ai pas essayé de rattraper les trois premières quand elles ont donné une grosse accélération. Il me reste à récupérer pour le 32 km», a affirmé l'athlète de 22 ans.

Sabryna Lavoie, de Saint-Bruno, n'a pas réussi à suivre la vitesse du peloton à la mi-course.

«Elles allaient trop vite pour moi. Je me suis dit que j'étais mieux d'aller à mon rythme et de conserver ma 10e place. Je ne voulais pas me brûler pour le 32 km. Ça devrait bien aller même si je vais le sentir un peu, c'est sûr», a signalé la nageuse de 23 ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer