Léandre Bouchard choisit ses batailles

Même s'il s'agissait d'une Coupe Canada, il y... (Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Même s'il s'agissait d'une Coupe Canada, il y avait moins d'athlètes que d'habitude à Saint-Félicien.

Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Léandre Bouchard devra encore attendre avant de décrocher une victoire en Coupe Canada. Il a terminé 5e samedi au Club Tobo-Ski de Saint-Félicien dans le senior élite.

Léandre Bouchard a bien négocié les sections techniques... (Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

Léandre Bouchard a bien négocié les sections techniques du parcours de Saint-Félicien. Fatigué par son entraînement de la semaine en vue de la préparation pour les Jeux olympiques, il n'a pas eu les jambes pour remporter la victoire.

Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

«Je suis un peu déçu. C'est certain, j'aurais voulu mieux faire, mais il faut aussi choisir nos batailles. J'ai fait beaucoup de volume d'entraînement cette semaine en vue de la préparation pour les Jeux olympiques et je n'étais pas au top», a commenté, au fil d'arrivée, le sympathique athlète.

Léandre Bouchard a été victime de trois petites chutes sans gravité qui l'ont ralenti. «J'ai fait des petites erreurs qui m'ont ralenti. Ça m'a fait perdre mon momentum surtout au 1er tour», a-t-il ajouté.

Le Club Tobo-Ski était l'hôte samedi d'une tranche de la Coupe Canada, qui regroupe les normalement meilleurs vététistes au pays. Toutefois, plusieurs ne se sont pas présentés samedi (voir autre texte).

L'équipe Norco composée d'Andrew L'Espérance, d'Evan Guthrie et... (Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens) - image 2.0

Agrandir

L'équipe Norco composée d'Andrew L'Espérance, d'Evan Guthrie et d'Evan Mcneely ont travaillé ensemble pour distancer Léandre Bouchard. Ils ont franchi la ligne d'arrivée presque main dans la main.

Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Dès le départ, les trois coureurs de l'équipe Norco ont pris les commandes de l'épreuve. Ils ont travaillé ensemble pour creuser l'écart. «Comme il ventait fort en haut de la montagne, on s'échangeait la tête pour profiter un peu de l'aspiration, ça nous a aidés. C'est le circuit que je trouve le plus beau au Québec. Il est aussi technique et exigeant. De plus, les gens sont les plus accueillants au Canada», a commenté le Britanno-Colombien Evan Guthrie qui a terminé 2e, presque que main dans la main avec Andrew L'espérance (1er) et Evan McNeely (3e).

Léandre Bouchard confirme qu'il aurait bien aimé avoir un collègue pour travailler en équipe. Le vent rendait la montée plus difficile. «En plus, j'ai eu un départ ordinaire. J'ai tenté de me rapprocher d'eux, mais je n'ai pas été capable», a affirmé celui qui se prépare pour vivre l'expérience olympique.

Après un tour, Léandre occupait la 5e place pour ensuite prendre la 4e place au 2e tour. Il n'a jamais été en mesure de reprendre les 30 secondes qui le séparaient de trois coureurs de l'équipe Norco. Un peu plus tard, il s'est fait devancer par Jéremy Martin. Léandre Bouchard a complété la course en un temps de 1 heure 32 minutes 21 secondes, moins d'une minute après le vainqueur.

Fleury et Beaumont sont satisfaites

Rébecca Beaumont et Catherine Fleury ont terminé 5e... (Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens) - image 4.0

Agrandir

Rébecca Beaumont et Catherine Fleury ont terminé 5e et 4e dans la catégorie Élite féminin.

Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Après la frénésie entourant son titre de championne canadienne, Catherine Fleury était très satisfaite de sa 4e place en senior élite. Un sentiment partagé par sa collègue Rebecca Beaumont qui finit quelques secondes derrière.

«J'étais un peu vidée émotivement et je n'avais pas la tête à faire une course on dirait. Je me suis parlé et j'ai retrouvé mon intensité et mes sensations sont revenues», a confessé la championne. Après un bon départ, Catherine était en 3e place après un tour, l'athlète de 23 ans a commencé à perdre du terrain plus la course avançait. Il faut par contre dire qu'elle course avec les plus âgés alors qu'elle est classée U23. «Oui, la course a été longue et j'ai eu des faiblesses. Je suis contente de mon résultat, car il n'y a pas une fille U23 d'arrivée encore. J'ai travaillé un bout avec Rébecca quand elle m'a dépassé pour tenter de remonter la 3e. Puis, j'ai repris les devants et essayé de conserver ma place», a-t-elle ajouté.

Rébecca Beaumont a retrouvé de bonnes sensations après... (Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens) - image 5.0

Agrandir

Rébecca Beaumont a retrouvé de bonnes sensations après un premier tour difficile.

Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Rébecca Beaumont affichait un beau sourire bien qu'elle aurait préféré faire mieux. «Je suis contente de mon résultat, car ça annonçait mal au début. Mes jambes brûlaient et je n'avais pas de bonnes sensations. Puis ça s'est replacé et j'ai commencé à remonter», a expliqué l'athlète.

En effet, plus l'épreuve avançait et plus je me sentais bien. Par contre, j'ai eu des pépins techniques avec ma transmission qui me faisait perdre mon momentum dans les secteurs techniques. Ç'a été une belle course, je sens que ma forme revient après le repos que je me suis imposé après les courses exigeantes faites en coupe du monde», a affirmé Beaumont.

Sandra Walter s'est imposée dans cette épreuve avec une confortable avance de près de deux minutes. Haley Smith et Cindy Montambault ont complété le podium.

Verreault rassasié

Victor Verreault était très satisfait de sa 2e... (Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens) - image 7.0

Agrandir

Victor Verreault était très satisfait de sa 2e place à ses débuts chez les juniors.

Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Victor Verreault a terminé 2e de l'épreuve junior élite. Une position qui le satisfait.

«J'ai eu un mauvais départ et je n'ai pas été en mesure de revenir sur le premier. Il est vraiment fort. Aussi, je suis un peu moins en forme après tout ce que j'ai fait jusqu'à maintenant», a-t-il témoigné après sa course. Victor Verreault connaît une saison de rêve après avoir roulé en Europe et avoir été sélectionné pour les Championnats du monde où il a terminé 33e.

Félix Longpré a fini 1 minute et 40 secondes devant lui. Même si un déraillement de chaîne a fait perdre une quinzaine de secondes à l'athlète de Vélo2max, il ne pouvait pousser davantage. «Je travaillais pour conserver ma position, je commençais à avoir moins de gaz à la fin», mentionne celui qui a roulé les quatre tours de 5 km en une heure, 5 minutes et 51 secondes.

Les cyclistes de Saint-Félicien s'illustrent

Les cyclistes de Saint-Félicien ont démontré qu'ils connaissent bien le parcours du Tobo-Ski. C'est pour cette raison que huit coureurs ont terminé parmi les trois premiers de leur catégorie.

Chez les maîtres 50-59 ans, Luc Ménard de Vélo2max s'est imposé devant son compatriote Claude Boily. Il l'a devancé de près de deux minutes.

Dans la catégorie expert 30-39 ans, notons la belle 2e place de Louis Dumas qui a terminé à 50 secondes du 1er.

Dans la catégorie sport, Jonathan Dubois a vaincu Jonathan Bouchard de Chibougamau au sprint chez les 40-49. Il a dû travailler fort pour ne pas se faire coiffer au fil d'arrivée.

Deux Coulombe se sont illustrés chez les 30-39 ans. Steeve a terminé 2e suivi de Justin 30 secondes plus tard. Yohan Labeaume a terminé 3e chez les cadets.

Chez les femmes, Mylène Tétreault a remporté le bronze chez les 30-39 ans.

Parmi les plus jeunes, un seul athlète de la région s'est classé parmi les meilleures, il s'agit de Fabrice Guillemette du club Acidose lactique.

Moins de coureurs que d'habitude

Même s'il s'agissait de la Coupe Canada, il y avait moins d'athlètes que d'habitude parce que les Championnats canadiens se sont tenus la semaine dernière et qu'il y avait les Jeux du Québec cette semaine. «Ce n'était pas une bonne date pour nous cette année. En plus, il y a eu une Coupe Québec aussi en Gaspésie, je pense que les gens sont un peu tannés de voyager. Nous sommes tout de même satisfaits du nombre d'athlètes, même s'il manquait des gros noms», a commenté l'organisateur de la course Martin Demers. Au moins 60 coureurs de moins que l'an dernier se sont présentés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer