Première partie complétée pour Heidi Levasseur

Heidi Levasseur... (Le Quotidien)

Agrandir

Heidi Levasseur

Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Partie de la plage de Saint-Prime, Heidi Levasseur a complété la première partie de son projet de près de 300 kilomètres à la nage en terminant son tour du lac Saint-Jean à la nage samedi, à Place de la Traversée. Celle qu'on surnomme la Sirène du Québec avait réalisé un premier tour du lac par étapes en 2010, mais cette fois-ci, elle ajoute la descente du Saguenay à son défi qui la mènera à Tadoussac jeudi. Ce défi s'inscrit dans la préparation du grand rêve qu'elle souhaite concrétiser en 2018: devenir la première femme à réussir la traversée de l'Atlantique Nord à la nage.

Samedi, la jeune femme a enfin pu profiter de conditions un peu plus faciles pour effectuer les 15 derniers kilomètres à son programme, même si le vent a soufflé plus fort en fin de parcours. Partie à 10h, elle a touché la plaque de la Traversée à 15h25, bouclant ainsi le parcours amorcé lundi, au même endroit. Elle a été chaudement applaudie par les spectateurs et les participants du 1-2-5 km Uniprix.

«Le lac a été dur à peu près toute la semaine avec moi. À la deuxième journée, on a dû amener le bateau de l'autre côté par voie terrestre parce qu'il y avait des vagues de 8-10 pieds et on n'a pas pu faire l'étape. À la troisième journée, ç'a été difficile aussi à cause de l'hypothermie. Ç'a bien été pour me rendre à Saint-Prime et ç'a bien été aussi pour me rendre ici», a-t-elle raconté lors d'une entrevue publique, tout en remerciant son guide Mario Fortin et l'organisation pour son appui.

«J'avais un petit courant de dos avec le vent, alors ç'a quand même bien été. La seule chose, c'est que j'ai un peu mal au bras gauche et j'ai eu un peu de misère à terminer la distance. Mais c'est un peu normal, avec la distance accumulée, d'être courbaturée», a-t-elle expliqué au Progrès-Dimanche. Dimanche matin, Heidi Levasseur partira du port de plaisance d'Alma vers 9h pour un périple de 38 kilomètres qui la mènera à Chicoutimi. Par mesure de sécurité, la Sirène du Québec arrivera à la Marina de Chicoutimi dimanche après-midi. Elle sera par la suite escortée en véhicule jusqu'au site du Festival des bières du monde. Elle s'accordera une journée de répit lundi, avant de découvrir la rivière Saguenay qu'elle compte remonter jusqu'à Tadoussac.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer