• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Tour de France: Antoine Duchesne à 113 kilomètres du but 

Tour de France: Antoine Duchesne à 113 kilomètres du but

Le cycliste de Chicoutimi Antoine Duchesne... (Photo AFP, Jean-Philippe Ksizek)

Agrandir

Le cycliste de Chicoutimi Antoine Duchesne

Photo AFP, Jean-Philippe Ksizek

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Antoine Duchesne n'est plus qu'à 113 kilomètres de devenir le deuxième Québécois, après David Veilleux, à compléter le Tour de France. Qu'à cela ne tienne, le Chicoutimien n'est pas prêt à festoyer, lui qui a les yeux rivés sur la 21e et dernière étape.

Avant de sabrer le champagne, Duchesne et les membres de l'équipe Direct Énergie vont faire tout en leur pouvoir pour permettre à leur coéquipier Bryan Coquard de signer une victoire d'étape, ce qui n'est toujours pas arrivé depuis le début du Tour. La dernière étape de 113 kilomètres entre Chantilly et les Champs-Élysées, à Paris, devrait se terminer au sprint, la principale force du «Coq».

«Ce sera vraiment important, a mentionné Antoine Duchesne au réseau Sportcom, en parlant du triomphe potentiel de Coquard. Nous avons des chances de réussir. Pour moi, le Tour n'est vraiment pas fini. C'est sûr que je vais le finir. Il y a deux jours, ce n'était pas assuré avec les deux courses en montagne et la pluie. Là, je sais que c'est certain que je vais pouvoir le finir, mais j'ai encore demain (dimanche) en tête. Je fais partie du train comme dans toutes les étapes au sprint. Nous avons un rôle très important pour placer et amener Bryan.»

Même s'il était concentré sur le reste du travail à accomplir, l'athlète de 24 ans a accepté de faire un retour sur ses dernières semaines.

«Je pense que je peux dire que j'ai fait l'événement le plus dur qu'il peut y avoir dans le vélo, a convenu Antoine Duchesne. J'ai super bien récupéré et la dernière semaine s'est justement très bien passée. Je suis très content de ma capacité à récupérer surtout avec l'âge que j'ai. Je vois qu'il y a encore des aspects sur lesquels je peux travailler davantage dans le futur, mais j'en ressors quand même avec un beau bilan. »

Samedi, Duchesne a de nouveau fait face à la pluie et aux montagnes. Il a terminé l'étape longue de 146,5 kilomètres entre Megève et Morzine, en 100e position, à 29min40 du gagnant Jon Izaguirre Insausti. Les cyclistes devaient affronter un col de catégorie 2, deux de catégorie 1 et un dernier classé hors catégorie.

«J'ai fait une bonne montée et je suis resté auprès de Bryan (Coquard) tout le long, a résumé Antoine Duchesne. Nous n'avons pas pris de risque dans les descentes et nous nous sommes arrangés pour arriver à temps. Après, ça a été plus difficile avec la pluie et les montées. Tout s'est bien passé. Il n'y a personne qui est tombé et nous allons tous à Paris demain (dimanche) matin.»

Le cycliste de Chicoutimi s'est notamment réjoui de voir que ses coéquipiers chez l'équipe Direct Énergie, Sylvain Chavanel et Fabrice Jeandesbosz, aient réussi une belle performance samedi. Le premier a pris le 41e échelon, tandis que le second a terminé 62e.

«L'objectif était d'avoir des coureurs comme Sylvain, Thomas (Voeckler) ou Fabrice à l'avant dans l'échappée, a poursuivi Duchesne. En épreuve de montagne, ils étaient pas mal les seuls qui pouvaient réussir à sortir un truc de bien. Il y a une vingtaine de coureurs qui sont sortis en avant et les deux se sont fait décrocher dans les cols.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer