Une bonne dose d'énergie pour Léandre Bouchard

Léandre Bouchard a eu droit à deux belles... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Léandre Bouchard a eu droit à deux belles doses d'amour et d'ondes positives à quelques semaines de sa participation aux Jeux olympiques de Rio. Il est ici entouré de Jean-Sébastien Harvey, président du club Cyclone d'Alma, de son entraîneur, Jude Dufour, et de son agent, Roger Filion.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À quelques semaines de son départ pour Rio, l'Almatois Léandre Bouchard a reçu une double dose d'énergie positive, jeudi soir, de la part de sa ville natale et de tous ceux et celles qui l'ont soutenu durant la longue route qui mène aux Jeux olympiques.

La grande famille du Club de vélo de... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

La grande famille du Club de vélo de montagne Cyclone d'Alma était réunie pour célébrer la sélection de Léandre Bouchard aux Jeux olympiques de Rio.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Dans un premier temps, la municipalité a voulu rendre hommage à l'Olympien en réunissant les principaux acteurs qui l'ont aidé à concrétiser ce rêve un peu fou, soit sa garde rapprochée des Cyclones, dont les membres sont tissés serrés, ainsi que les principaux commanditaires - Ville d'Alma, Devinci, Caisse populaire Desjardins d'Alma, Autocar Jeannois, Nutrinor, etc. Son entraîneur, Jude Dufour, et son agent, Roger Filion, ont profité de l'occasion pour relater avec humour les étapes pas toujours faciles qui ont permis à leur protégé d'être sélectionné pour représenter le Canada en vélo de montagne aux Jeux de Rio en août.

Le fêté du jour s'est senti choyé d'être aussi bien soutenu par son milieu. «C'est super! Ça me fait chaud au coeur et c'est vraiment agréable de voir les gens venir fêter la bonne nouvelle. Je suis content de la partager avec vous», a-t-il déclaré d'entrée de jeu. «Jude disait que la sélection s'est jouée sur peu de choses, mais plusieurs acteurs présents dans cette salle ont fait en sorte que ça soit possible», a-t-il soutenu en rappelant que les appuis financiers de ceux et celles qui ont cru en son potentiel lui ont permis de prendre de l'expérience en Coupe du monde et de profiter d'un meilleur encadrement.

«Quand je pars, j'ai toujours hâte d'être de retour chez moi à Alma. Je suis très choyé d'être autant supporté par mon milieu. C'est une fierté et je vais toujours la porter.»

Rendez-vous le 21 août

Léandre Bouchard sera en course le 21 août, à la toute dernière journée des Jeux de Rio. Pour le longiligne athlète, ce sera mission accomplie s'il réussit un top-20 ou mieux. «Si je fais un top-20, je serai très satisfait, mais je pense que je suis capable de me hisser dans le top-15. Je pense que ce serait réalisable», avance-t-il en se référant aux résultats qu'il a obtenus en Coupe du monde cette saison (plusieurs tops-20). De plus, le parcours de Rio est dans ses cordes. «C'est un parcours qui me plaît, avec beaucoup d'obstacles techniques que je maîtrise très bien», confirme celui qui ne craint pas le virus Zika.

Le jeune homme pourra compter sur quelques visages familiers lorsqu'il sera à Rio, puisque son père, son entraîneur et quelques proches feront le voyage au Brésil. «C'était important pour moi qu'ils soient là parce que c'est vraiment une occasion unique. C'est une fois tous les quatre ans et pour certains athlètes, c'est une fois dans une vie», explique le souriant athlète qui compte bien faire en sorte que ce ne soit pas sa seule participation olympique.

Pour la conseillère municipale Sylvie Beaumont, les deux événements reconnaissances d'hier étaient pleinement mérités, car Léandre constitue non seulement un bon exemple pour la jeunesse d'ici en prouvant que le rêve olympique est accessible, mais il sera aussi un bel ambassadeur, et pour sa ville, et pour les Jeux du Québec d'hiver 2017 à Alma (dont il est justement ambassadeur).

En plus d'être un modèle inspirant pour la relève, Léandre Bouchard a profité de la tribune que lui offrait la municipalité pour plaider en faveur du développement du club Cyclone. «Puisqu'il y aura toute une cohorte d'athlètes Cyclone qui va pousser, le prochain objectif, ce serait d'avoir des infrastructures améliorées au club Dorval», a-t-il fait valoir tout en remerciant bien sûr les autorités municipales pour leur soutien important.

Mentionnons enfin qu'après ce premier hommage plus protocolaire, l'athlète de 24 ans a eu droit à une seconde vague d'amour lors d'une rencontre festive à la Cage Brasserie sportive d'Alma, où l'attendaient plusieurs jeunes du club Cyclone et leurs parents.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer